• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Première course et 6ème place pour Justine Mettraux sur les 48H Azimut Solo, "Le bateau était top" - ITW

 

Justine Mettraux, skipper de l’IMOCA TeamWork, a franchi la ligne d’arrivée des 48 heures du Défi Azimut en sixième position. Une véritable performance pour la navigatrice suisse qui, pour son entrée en solo sur le circuit IMOCA, se hisse directement dans la cour des grands en tenant la dragée haute aux cadors de la classe. De bonne augure avant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe.

 

image

Justine Mettraux : "je suis dans le bon paquet"

« C’est cool, c’est sûr que ce n’est du positif, ça s’est plutôt bien passé pour moi, bien sûr j’ai appris des choses et il en reste à apprendre, mais c’est chouette ! Sur la fin, j’ai fait ce que j’ai pu pour sauver les meubles, Sam (Davies, ndlr) a très bien navigué sur tout le bord de près, elle allait plus vite que moi, je la voyais revenir petit à petit. Elle nous a passé ce matin juste avant Pen Men, heureusement j’ai pu m’engager à l’intérieur au moment de virer et j’étais un peu plus à l’aise au près dans le petit temps. Ça nous a permis de garder l’avantage jusqu’à la fin. C’était une belle bataille, vraiment une belle course !

 
Au départ je ne suis pas partie en premier rideau, mais j’ai pu partir au vent, là où il y avait le plus de pression donc assez vite ça s’est très bien passé pour moi. C’est vrai que ceux qui sont allés chercher la nouvelle pression, comme Apivia et LinkedOut, s’en sont mieux sortis. Ensuite je me suis posé la question de faire un changement de voile, je l’ai commencé mais je ne suis pas allée au bout. Certains ont dû changer mais ce n’était pas si mal de s’économiser au final car les manœuvres coûtent toujours très cher même quand les conditions ne sont pas trop dures. C’était vraiment hyper intéressant.

 
Je vois que je suis dans le bon paquet, mais que je ne rivalise pas non plus encore avec les tous meilleurs. L’idée pour moi c’était un peu de me situer, et surtout de naviguer proprement, de ne pas avoir de soucis avec le bateau, de faire de belles manœuvres. J’ai eu de bonnes sensations avec le bateau. Mais il y a des moments où j’ai l’impression que je n’ai pas encore complètement trouvé la manière de le faire marcher donc il reste du travail.

Le bateau était top, très bien préparé, je n’ai eu aucuns problèmes, un grand merci à mon équipe ! »

 

Source : Max Comm
Cap sur le Vendée Globe pour Violette Dorange, "J’...
Les clefs d’un nouveau succès
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
dimanche 2 octobre 2022

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions