• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Départ de la Globe40, c'est parti pour un Tour du Monde en duo et en Class40

 

Les équipages ont pris le GRAND DÉPART de la première édition de la Globe40 dimanche 26 juin à 15h heure marocaine (16h heure française) en baie de Tanger. Avant de quitter définitivement le détroit de Gibraltar, les Class40 en lice ont effectué un parcours côtier de 7 milles concocté par la direction de course entre le cap Malabata et la cardinal ouest Roche Bourée située en face de l’ancienne Médina de Tanger, comme un dernier salut symbolique aux si accueillants marocains, hôtes du départ de ce premier tour du monde. 

image
Crédit : Images in France


C’est dans des conditions parfaites, soleil et flux d’ouest / nord-ouest de 15-20 nœuds, que les concurrents ont pris un bon départ. Pour entamer cette première manche de 1740 milles nautiques théoriques, les skippers doivent dans un premier temps enrouler le cap Spartel, porte de l’Atlantique située à quelques 7 milles nautiques de la baie de Tanger, quittant ainsi définitivement la Méditerranée, avant de plonger dans les Alizés aux allures portantes cap sur le Cap Vert via Madère et l’archipel des Canaries. 

 

Il y avait de l’émotion sur les pontons de Tanja Marina Bay au moment venu pour les skippers de larguer les amarres. Une émotion que seuls les départs de tour du monde sont capables de transmettre. Un mélange de joie, d’excitation mais aussi d’humilité face au défi que s’apprêtent à relever les navigateurs en lice. Après un dernier salut aux proches, nombreux pour l’occasion, les coureurs ont pris la direction de la ligne de départ mouillée en baie de Tanger, à quelques centaines de mètres du public tangérois présent en masse sur la plage pour assister au spectacle. Le comité de course a ensuite libéré avec ponctualité les protagonistes, sous les jets d’eau d’un remorqueur du port de Tanger venu souhaiter bon vent à la flotte. C’est d’abord l’équipage mixte canadien à bord de Whiskey Jack qui s’est illustré en premier une fois le coup de canon donné. Mélodie Schaffer et Gary Jacques ont pris un excellent départ, démontrant ainsi les qualités de barreur du duo initié dès le plus jeune âge au Laser et au 14 pieds International (dériveur). Dans ces conditions parfaites de vent et de soleil, l’équipage marocain avait à cœur de naviguer proprement devant un public conquis à sa cause. Mission accomplie pour les locaux de l’étape qui sont les premiers à boucler le parcours côtier, illustrant ainsi le talent de régatier du skipper Simon Boussikouk. Derrière, ce sont les deux teams venus des États Unis, Amhas et Gryphon Solo II qui ont pris le large respectivement deuxième et troisième. À noter la belle performance du team hollandais à bord de Sec Hayai, dominateur sur l’ensemble du parcours côtier et qui, en ayant des difficultés pour enrouler son gennaker à la deuxième marque, s’est fait dépasser pour finalement prendre le large quatrième. Un préambule vivement disputé, donnant un avant-gout alléchant de la bagarre planétaire que vont se livrer les marins aux quatre coins du globe. Tellement disputé, qu’il a d’ailleurs donné lieu à une collision lors d’un croisement entre le team canadien Whiskey Jack et le team français The Globe en Solidaire. Ce dernier a été contraint de retourner au port pour réparer son bout dehors endommagé, avant de pouvoir repartir en course dans les meilleurs délais.

 

Une mise en jambe idéale avant l’hémisphère sud 

Pour entamer leur tour du monde les concurrents vont effectuer une première mise en jambe de 1740 milles nautiques théoriques entre la cité marocaine du détroit de Gibraltar et l’archipel du Cap Vert. Une fois le cap Spartel dans le tableau arrière et dès la première nuit, les marins vont toucher un Alizé déjà bien établi les propulsant vers Madère puis l’archipel des Canaries, tous deux marques de parcours de cette première étape. Une première étape aux allures portantes justement qui va permettre aux marins de tranquillement monter en puissance sur une navigation d’une semaine dans du vent soutenu. Le début de la grande route qui va mener les marins de la Globe40 pour une formidable aventure autour du monde…

 

Source : Sirius
Vainqueur des régates inshore et du Défi 24h, Leyt...
Le Belem à Fécamp pour une nouvelle escale, rendez...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 10 août 2022

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions