• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Camille Lecointre et Aloïse Retornaz (470) empochent l'or à Miami : "On voit qu’on est toujours devant"

"On a vu qu’on pouvait vraiment tout perdre sur une erreur." Cette semaine, les équipages de 470 avaient rendez-vous à Miami lors de la World Cup Séries. Les Françaises Camille Lecointre et Aloïse Retornaz, marins de l’année 2019, s’offrent leur première victoire internationale en 2020. L’équipage masculin Jérémie Mion et Kevin Peponnet se contente de la 11e place.

image
Credit : Sailing Energy

Avec 5 victoires sur les 8 courses disputées cette semaine, l’équipage féminin de 470 Camille Lecointre & Aloïse Retornaz est resté en tête du classement toute la semaine.  Ce samedi, les Françaises ont brillamment remporté la Medal Race devant leurs rivales Slovènes et Polonaises.

De son côté, le duo Kevin Peponnet & Jérémie Mion manque la finale avec une 11ème place au classement général. Les deux équipages rentrent désormais en Europe où ils disputeront leur championnats du Monde 2020, à Palma du 13 au 21 mars prochain.

"Gagner la finale est un super bonus"

Aloïse Retornaz, médaille d’or : « L’année commence bien, et même si on n’était pas du tout dans les mêmes conditions qu’au Japon, ça fait du bien de se remettre dans le match. Sur la finale, on a eu un peu peur, après un départ catastrophique nous avons essayé de faire abstraction des autres et de naviguer au mieux. Finalement on remonte toute la flotte ! On pouvait remporter la World Cup en étant dans le top 5 aujourd’hui. Gagner la finale est un super bonus. ».

Camille Lecointre, médaille d’or: « C’est incroyable ! Ce qu’il me restera de cette World Cup c’est cette Medal Race, où pour une petite erreur sur le départ, nous nous retrouvons loin derrière. Nous avons su rester concentrées pour remonter les places et finalement gagner ! On n’avait encore jamais vécu ça : on a vu qu’on pouvait vraiment tout perdre sur une erreur. Mais l’année commence bien, je suis vraiment super contente du travail effectué cet hiver. On venait ici pour se confronter aux autres et on voit qu’on est toujours devant ».

Résultats de l’équipe de France :

470 Femme Camille LECOINTRE (SR Brest) et Aloïse RETORNAZ (SN Sablais) : 1er
470 Homme Kevin PEPONNET (SR Rochelaises) et Jérémie MION (SR Havre) : 11ème

Source : M Mermod

Lire la suite
219 lectures
0 commentaires

The Ocean Race à Davos, Richard Brisius : ‘Naviguer avec du Sens’

The Ocean Race était à l’honneur cette semaine à Davos (Suisse). Lors d’un évènement organisé par YPO - une communauté globale de dirigeants convaincus que le monde a besoin de meilleurs leaders -, le président de The Ocean Race, Richard Brisius, a pris la parole au sujet de la protection de nos océans, ainsi que du pouvoir du sport et son impact positif sur notre société. 


image

Crédit : C Borlenghi

Il a été rejoint par les marins Rokas Milevicius et Boris Herrmann - tous deux ont l’objectif d’être au départ de la prochaine édition de la course en 2021 - pour discuter du programme de développement durable de la course et de la manière dont les données scientifiques collectées dans les endroits les plus reculés de la planète peuvent nous aider à mieux comprendre les problèmes auxquels nos océans font face.

Richard Brisius : « Pour la toute première fois, la course n’est pas détenue par une entreprise mais par des gens qui aiment le sport. À travers un partenariat avec 11th Hour Racing, nous avons décidé d’utiliser cette opportunité unique pour développer notre initiative de ‘Naviguer avec du Sens’. Nous naviguons pour la planète, pour des océans en bonne santé. »

Source : IMOCA

Lire la suite
181 lectures
0 commentaires

Le Sailing Arabia The Tour commence demain, 8 Diam 24 au départ de Salalah - Revue d'effectif

Du 26 janvier au 8 février, ils seront 8 diam24 à s'affronter au pays d'Oman, de Salalah à Sur. Revue d'effectif et programme 2020. 

image

Crédit : Loyd Images

Sailing Arabia The Tour - Villes étapes 2020 :

Salalah : 26 - 27 Janvier
Coastal Raid (Mirbat)
In-port Race (Hawana Marina)

Duqm : 29 - 30 Janvier
Raid côtier (Round the Island)
In-port Race (Duqm basin)

Masirah : 1 - 2 Fevrier
2 Raids côtiers

Ras Al Hadd : 4 - 5 Fevrier
Offshore : Sur to Ras Al Hadd & Ras Al Hadd to Sur

Sur : 7 - 8 Fevrier
Raid côtier (Marina Bandar Rowdha)
In-port Race (Marina Bandar Rowdha)

Teams 2020 :

Groupe Atlantic
Skipper: Clement Cron FRA - Aristide Gasquet FRA, Richard-Nebla Romèn ESP

HELVETIA PURPLE
Skipper: Pauline Courtois FRA - Lola Billy FRA, MargauxBilly, Maelenn Lemaitre FRA

HELVETIA BLUE
Skipper: Pierrick Letouze FRA - Arthur Richer FRA, Theo Constance FRA, Paul Cousin FRA

Team Royan Atlantique
Skipper: Thimothé Polet FRA, Gautier Tallieu FRA - Gautier Tallieu FRA, Paco lepoutre FRA, Lucas Peuziat FRA

Oman Airport
Skipper: Hussein al Jabri OMA - Yasser al Rhabi OMA, Ahmed al Balushi OMA, Zaccharia OMA

EFG
Skipper: Sofian Bouvet FRA - Gaulthier Germain FRA, Ali al Balushi OMA, Corentin Horeau FRA

RENAISSANCE
Skipper: Akram al wahaibi OMA - Haitham al wahaibi OMA, Nasser al Mashari OMA, Raad OMA

DB SCHENKER
Skipper: Audrey Ogereau FRA - Lauranne Mettraux SWI, Ibtisam al Salmi OMA, Marwa al Kaifi OMA

ScanVoile

Lire la suite
213 lectures
0 commentaires

Des surfs à 38 noeuds pour Francis Joyon

C’est un maxi trimaran IDEC SPORT terriblement efficace qui trace depuis deux jours un immense sillon au coeur de l’Océan Indien. Francis Joyon, Christophe Houdet, Bertand Delesne, Antoine Blouet et Corentin Joyon ne cessent depuis leur passage mercredi dernier au détroit de la Sonde, entre Java et Sumatra, d’accélérer et d’augmenter leur avance sur le chrono record de cette Route du Thé. Avec 620 milles d’avance à l’entame du 7ème jour de course, Joyon et ses boys n’en ont pourtant pas terminé d’une cavalcade placée sous le sceau de la performance. Leur bord efficace va encore se prolonger durant au moins encore 24 heures, et les vitesses qui tutoient ce matin les 38 noeuds dans les surfs, sont appelées à croitre davantage encore. Viendra ensuite, dès ce week-end, l’heure des très grosses difficultés, matérialisées par de petites cellules cycloniques qu’il va falloir négocier par un vaste contournement au coeur des latitudes du grand Sud, avec le corollaire de températures glaciales, de vents forts et de mers formées.

Plus rapides que les fichiers

IDEC SPORT affiche, à l’entame de son 7ème jour de course, une belle avance au compteur et une progression plus rapide que celle envisagée à l’étude des fichiers. « Franchir la Sonde en un peu moins de 4 jours était inespéré » traduit Christophe Houdet, désormais parfaitement remis de cette intoxication alimentaire qui lui a quelque peu gâché le plaisir de la navigation entre les îles sauvages et vierges de la mer de Chine. « Il est vrai que nous n’avons pas fait beaucoup de milles inutiles » renchérit Francis. « Il y a eu beaucoup d’empannages pour atteindre la Sonde, mais nous avons su globalement rester sur la route la plus directe. » Avec déjà plus de 3 200 milles parcourus sur le fond à 22 noeuds de moyenne, IDEC SPORT n’a en effet rallongé sa route par rapport à l’ortho que d’environ 350 milles. On se souvient que lors de la traversée Aller de l’océan Indien, c’est une boucle de 1 500 milles supplémentaires que Joyon et ses hommes s’étaient imposés au plus près des côtes australiennes.

Un week-end dans le Grand Sud

« On serre beaucoup le vent, sous grand voile haute et J1 » explique Francis. « Notre objectif est la vitesse plus que le cap. Nous devrons ces prochaines heures plonger davantage au Sud. Notre belle vitesse du moment, sur une mer assez inégale, tantôt lisse tantôt chaotique, nous oblige à envisager déjà des choix tactiques pour contourner les centres dépressionnaires très actifs qui évoluent rapidement dans l’Est de Madagascar. » Aux t.shirts et shorts de sortie ce jour, devaient succéder polaires et cirés. « Nous allons conserver cette vitesse et cette progression durant les prochains 700 milles » poursuit Francis. « Mais la porte vers Bonne Espérance se situe pour nous par 40° Sud. Il faut être aux aguets en permanence, les mains sur les écoutes, car nous devrons négocier de nombreux passages de grains assez violents. Ce n’est pas le bel alizé que nous avons connu à l’aller. La glisse est là, mais de manière plus aléatoire. »

L’équipage prend toujours un immense plaisir à manier le maxi trimaran. « C’est une joie, un bonheur indicible de naviguer dans ces contrées et de cette manière » traduit Christophe Houdet. « La brume, lors du record Aller vers Ho Chi Minh ville, nous avait masqué les merveilles de la mer de Chine, que nous avons découvert cette semaine. Des îles tropicales aux couleurs incroyables, bordées d’immenses plages absolument vierges. Paradisiaques. Connaitre ces contrées sur un bateau qui vous transporte à pleine vitesse est un privilège dont nous goûtons chaque seconde. Je viens de prendre la barre. IDEC SPORT accélère à 38 noeuds, en toute facilité,… Sublime! »

L’article Des surfs à 38 noeuds pour Francis Joyon est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
186 lectures
0 commentaires

730 milles d'avance sur le record, Francis Joyon (Idec Sport) : "Il faut être aux aguets en permanence"

IDEC SPORT trace depuis deux jours un immense sillon au coeur de l’Océan Indien. Francis Joyon et ses hommes ne cessent d’accélérer et d’augmenter leur avance sur le record de la Route du Thé. Avec 620 milles d’avance à l’entame du 7ème jour de course, l'équipage de Francis Joyon n’en a pourtant pas terminé. Leur bord va encore se prolonger durant au moins encore 24 heures et les vitesses qui tutoient ce matin les 38 noeuds dans les surfs, sont appelées à croitre davantage encore. 


image

Crédit : F van Malleghem


Etre aux aguets en permanence

IDEC SPORT affiche, à l’entame de son 7ème jour de course, une belle avance au compteur et une progression plus rapide que celle envisagée à l’étude des fichiers.

« On serre beaucoup le vent, sous grand voile haute et J1 » explique Francis Joyon. « Notre objectif est la vitesse plus que le cap. Nous devrons ces prochaines heures plonger davantage au Sud. Nous allons conserver cette vitesse et cette progression durant les prochains 700 milles ». 

« Mais la porte vers Bonne Espérance se situe pour nous par 40° Sud. Il faut être aux aguets en permanence, les mains sur les écoutes, car nous devrons négocier de nombreux passages de grains assez violents. Ce n’est pas le bel alizé que nous avons connu à l’aller. La glisse est là, mais de manière plus aléatoire. »

Temps du vendredi 24 janvier 2020 à 17h00 FR

Avance : 729.8 nm
Distance au but : 9 843.5 nm

Source : Mer Media

Lire la suite
206 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions