• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Le Mercato : Jean-Luc Nélias rejoint Apivia

Vous avez une info pour la rubrique #MERCATO ? Envoyez-nous un Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ! La première parution est gratuite. La suivante coûte 50 € HT.

 

NOMINATIONS & DÉPARTS

JEAN-LUC NÉLIAS est le nouveau team manager du projet Imoca Apivia de Charlie Dalin, il quitte donc le Team Sodebo, avec lequel il collaborait depuis plusieurs années.

YANN ÉLIÈS sera le co-skipper de Sébastien Simon à bord de l’Imoca Arkéa Paprec lors de la prochaine Transat Jacques Vabre. Comme en 2019, CHRISTOPHER PRATT accompagnera de son côté Jérémie Beyou sur Charal.

GUILLAUME LEBASTARD vient de rejoindre OC Sport Pen Duick en tant que responsable marketing et communication.

LOU NEWLANDS (ex Volvo Ocan Race) et KATY LINK ont rejoint l’agence de marketing/communication Mallory Group ; la première, nommée directrice associée, prendra en charge le compte Musto tandis que la seconde est la nouvelle responsable des relations presse de l’équipe 11th Hour Racing Team.

JULIA RAYMOND (ex Absolute Dreamer) a rejoint le Leyton Sailing Team en tant que team manager adjoint.

LALOU ROUCAYROL, RAPHAËL LUTARD, KÉNI PIPEROL et CÉSAR DOHY accompagneront QUENTIN VLAMYNCK à bord de l’Ocean Fifty Arkema 4 sur le Grand Prix de Brest, première épreuve du Pro Sailing Tour.

JEANNE et JULIA COURTOIS ont été sélectionnées dans le cadre de l’opération Cap pour Elle organisée par la Transat Jacques Vabre et Saint James, ce qui va leur permettre de disputer la course en double.

 

JOBS & RECRUTEMENTS

NORTH SAILS FRANCE recherche Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour compléter son équipe de production/réparation, expérience souhaitée ; poste basé à Vannes, en CDD jusqu’à fin août-fin septembre, pouvant éventuellement déboucher sur un CDI.

TECHNOLOGIE MARINE, le chantier de Charlie Capelle, recherche un technicien naval composites (H/F), poste en CDI, et un opérateur composites (H/F), poste en CDD ; les deux sont basés à La Trinité-sur-Mer.

11TH HOUR RACING recrute un-e junior video editor ; poste en CDD de mai à décembre, les candidatures sont à envoyer avant le 10 mai.

THE OCEAN RACE recrute un-e « public affairs coordinator » et un-e responsable social media et contenus digitaux ; postes basés à Alicante à pouvoir immédiatement, jusqu’en octobre 2023 pour le premier, juin 2023 pour le second.

GUNBOAT recrute un stratifieur (H/F) et un assembleur (H/F) ; postes en CDI basés à La Grande Motte.

 

STAGES

THE OCEAN RACE propose à un ou deux étudiant-e-s un stage de production vidéo et édition, basé à Alicante jusqu’au 2 juillet 2023.

BEYOND THE SEA, la société d’Yves Parlier qui développe et commercialise des kites pour la traction de navires de plaisance, est à la recherche de deux stagiaires alternant-es, chargé-e de communication et commercial-e ; stages de 5 à 6 mois, basés à La Teste-de-Buch.

MAEL MOINIER, dans le cadre d’un BTS en alternance conception/construction navale, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., à partir de septembre 2021, une entreprise qui allie bureau d’études et construction navale.

TIPHAINE LEVALLOIS Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. une alternance en communication digitale et/ou événementielle dans le monde de la voile et de la course au large, afin d’intégrer le Master 2 communication événementielle et digitale, option sport et culture, à l’IAE d’Orléans. Disponible à partir de septembre 2021 pour une durée de 12 mois ; basée de préférence en Bretagne, Normandie ou Pays de la Loire.

EUGÈNE DUMORTIER, étudiant en deuxième année de DUT sciences et génie des matériaux et en stage de fin de DUT chez CDK Technologies à Lorient, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. une entreprise dans le domaine de la course au large (équipe, chantier…) pour l’accueillir en alternance à partir de septembre pour une année dans le cadre d’une licence professionnelle option matériaux composites.

 

ANNONCES & PARTENARIATS

POS. REPORT, le podcast hebdomadaire de Tip & Shaft consacré à la voile de compétition, reçoit pour son 28e épisode Aloïse Retornaz et Jérémie Mion, qui viennent d’être sacrés champions d’Europe de 470 à Vilamoura, la première avec Camille Lecointre, le second avec Kevin Peponnet ; un épisode à retrouver sur notre site.

ARKÉA et PAPREC ont annoncé qu’ils repartaient sur une campagne en vue du Vendée Globe 2024, avec le lancement, début 2022, d’une « structure commune de course au large », dont la direction sera confiée à Romain Ménard (qui a longtemps travaillé auprès de Jean-Pierre Dick). Des études sur faisabilité d’un nouveau bateau seront également lancées, Sébastien Simon ne sera en revanche plus le skipper au terme de la saison en cours.

ERIC PÉRON a quant à lui annoncé le rachat de l’ancien Ocean Fifty de Gilles Lamiré (et ex Prince de Bretagne, mis à l’eau en 2009) en vue de sa participation en 2022 au Pro Sailing Tour et à la Route du Rhum, pour lesquels il cherche un partenaire-titre.

AKZONOBEL a confirmé sa participation à The Ocean Race Europe en VO65, l’équipage sera mené par l’Australien Chris Nicholson.

LA PORQUEROLLE’S RACE 2021, qui devait avoir lieu du 12 au 16 mai, a été annulée.

SVB MARINE s’est engagé comme partenaire-titre d’Hugo Picard cette saison sur le circuit 6.50, ce qui inclut la Mini Transat.

SIM, réseau d’agences d’emploi, sera le partenaire-titre de Cédric Chateau et Jérémie Mion sur les deux prochaines éditions de la Transat Jacques Vabre.

UPSWING PROD, organisateur du Pro Sailing Tour, a annoncé mercredi avoir conclu un accord avec Canal+ qui diffusera fin 2021 la série consacrée au circuit Ocean Fifty ainsi qu’un magazine dédié, de mai à août.

IMMARSAT sera le partenaire officiel communications satellites de The Ocean Race pour la sixième fois, mais également cette année de The Ocean Race Europe.

LE CHAMPIONNAT DU MONDE DE STAR se disputera cette année dans le cadre de la Semaine de Kiel, du 4 au 11 septembre.

LE BOL D’OR MIRABAUD 2021 aura bien lieu les 12 et 13 juin, a annoncé mercredi la Société nautique de Genève, avec cependant une zone d’exclusion sur la partie française du lac Léman.

Les inscriptions pour le SPI OUEST-FRANCE, qui a été reporté au mois d’octobre (7-13), sont de nouveau ouvertes.

 

LANCEMENTS

OC SPORT a annoncé le lancement de sa stratégie de développement durable baptisée Repenser le Sport avec comme « objectif principal d’atteindre la neutralité carbone à l’échelle de l’entreprise d’ici 2028 », ce qui inclut les événements voile organisés par celle-ci.

LE CHALLENGE OCÉANE 2022 vient d’être lancé avec un appel à candidatures pour les jeunes navigatrices qui souhaiteraient succéder à Elodie Bonafous à la barre du Figaro Beneteau 3 Bretagne CMB Océane. Les dossiers sont à envoyer avant le 30 septembre.

LYOPHILISE & CO vient de lancer son nouveau site internet.

ÉDITION : Retour en Enfer (XO Editions) est sorti le 6 mai, récit par Sébastien Destremau de son deuxième Vendée Globe.

SAILGP a lancé la billetterie pour le Grand Prix de Grande-Bretagne qui aura lieu les 17-18 juillet à Plymouth.

En partenariat avec   Altaide Recrutement

Photo : Jean-Marie Liot/Alea/Disobey/Apivia

L’article Le Mercato : Jean-Luc Nélias rejoint Apivia est apparu en premier sur Tip & Shaft.

Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Pos. Report #28 avec Aloïse Retornaz et Jérémie Mion

Pos. Report, le podcast de Tip & Shaft, est disponible ici :

Pos. Report est disponible ici :

Pos. Report #28

Avec Aloïse Retornaz et Jérémie Mion

Ecoutez l'épisode #28 ici :

Vendée Globe, Route du Rhum, Solitaire du Figaro, Volvo Ocean Race, les marins d'Into The Wind ont fait les plus grandes courses et le racontent sur Apple Podcasts

Apple Podcasts

Vendée Globe, Route du Rhum, Solitaire du Figaro, Volvo Ocean Race, les marins d'Into The Wind ont fait les plus grandes courses et le racontent sur Spotify

Spotify

Vendée Globe, Route du Rhum, Solitaire du Figaro, Volvo Ocean Race, les marins d'Into The Wind ont fait les plus grandes courses et le racontent sur Deezer

Deezer

Ecoutez l'épisode 28 ici :

Apple Spotify Deezer

Ce 28e épisode de Pos. Report est consacré à la voile olympique avec deux invités tout juste sacrés championne et champion d’Europe de 470 à Vilamoura (Portugal) : Aloïse Retornaz (avec Camille Lecointre) et Jérémie Mion (avec Kevin Peponnet). Un deuxième titre consécutif pour la première, une troisième médaille d’or européenne pour le second, qui, avec son précédent barreur Sofian Bouvet, avait été couronné en 2013 et 2016.

Tous les deux reviennent sur les enjeux de cette compétition, la dernière de ce niveau avant les Jeux olympiques de Tokyo, sur laquelle ils avaient à cœur d’effacer des Mondiaux en demi-teinte un mois plus tôt au même endroit (4e place pour le duo féminin, 9e pour les garçons). Mission bien accomplie pour les deux tandems, même si Jérémie Mion regrette un peu une Medal Race moins bien négociée (9e). Au contraire d’Aloïse Retornaz et Camille Lecointre victorieuses de cette ultime manche, ce qui, selon la première, constituait pour elles un objectif de progression en vue des JO.

Des Jeux de Tokyo autour desquels continue de planer une incertitude qu’Aloïse Retornaz confie mettre de côté pour ne pas perturber sa préparation. Une préparation qu’elle va, d’ici le départ au Japon programmé le 11 juillet, peaufiner avec sa barreuse entre Santander, les Sables d’Olonne, Brest, mais aussi Marseille, où elles retrouveront les équipages masculins pour un stage justement dédié à la façon d’aborder la Medal Race.

Nos deux invités évoquent ensuite leurs objectifs de podium olympique et la concurrence qui les attend sur un plan d’eau d’Enoshima qu’ils n’ont plus fréquenté depuis 2019, Jérémie Mion, 7e des Jeux de Rio en 2016, estimant que c’est forcément un atout d’avoir déjà une expérience olympique.

Enfin, nous parlons d’avenir et de l’après JO : si Jérémie Mion compte bien repartir sur une olympiade, car il ne se voit pas passer à côté des Jeux de Paris 2024 à la maison, il va entre-temps découvrir la course au large, puisqu’il participera en Class40 aux deux prochaines éditions de la Transat Jacques Vabre avec Cédric Chateau.

Moins attirée par le large, Aloïse Retornaz, qui a récemment participé à un stage de sélection pour intégrer l’équipe de France de SailGP, se montre plus discrète sur ses projets futurs, attendant notamment la décision finale du CIO sur les épreuves olympiques de Marseille.

Diffusé le 11 mai 2021
Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : Sailing Energy

Pos. Report est produit par Tip & Shaft,
le média expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Tip & Shaft décrypte la voile de compétition chaque vendredi, par email :

Des articles de fond et des enquêtes exclusivesDes interviews en profondeurLa rubrique Mercato : l’actu business de la semaineLes résultats complets des coursesDes liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
#mc_embed_signup{; clear:left; font:14px Helvetica,Arial,sans-serif; } /* Add your own Mailchimp form style overrides in your site stylesheet or in this style block. We recommend moving this block and the preceding CSS link to the HEAD of your HTML file. */
* champs obligatoires
Votre adresse email *
Votre nom *
Votre prénom *
Vous êtes : * Coureur/euse pro ou membre d un teamMembre d une federation/classe/organisationPrestataire ou fournisseur/euseJournalisteCommunicant/eSponsorCoureur/euse amateur/eSimple passionne/e


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧

L’article Pos. Report #28 avec Aloïse Retornaz et Jérémie Mion est apparu en premier sur Tip & Shaft.

Lire la suite
3 lectures
0 commentaires

Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec au départ de la Transat en Double "Le classement se décidera aux Canaries"

 

Dès demain 17h00, les skippers Macif prendront le départ de la Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy. Première transatlantique du Figaro Bénéteau 3, cette épreuve majeure du calendrier 2021 inscrite au Championnat de France Élite de Course au Large sera également le baptême de l’Atlantique pour Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019). Contrairement à son co-skipper, Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020), qui en est déjà à sa 3ème traversée et se languit de réitérer l’expérience afin de transmettre à son binôme le goût de l’aventure au large avec 3 890 milles à parcourir.

 

image

Crédit : A Courcoux


Pierre Quiroga : "J’ai l’impression que le classement se décidera aux Canaries" 

« Nous préparons la course normalement mais en nous organisant sur du long terme, avec plus de préparation mentale et physique et plus de matériel de spare à embarquer. Les conditions de cette transat ne vont pas être simples, autant dans le petit que dans le gros temps. Nous aurons beaucoup de mer et de vent, quasiment autant qu’au départ prévu dimanche avec des rafales allant jusqu’à 35 nœuds. Jusqu’à la moitié de la première nuit, il faudra porter une attention particulière pour préserver le matériel et les marins. Il sera primordial d’être devant pour s’imposer en tête avant la première dépression que nous devrons contourner ou traverser au petit matin. Après cet anticyclone, nous aurons de nouveau beaucoup de vent au près jusqu’au cap Finisterre. La descente jusqu’au Portugal se fera ensuite dans du beau temps avec peu de vent jusqu’aux Açores. Ce seront nos premiers instants de répits avec Erwan avant de remettre les salopettes pour un sprint de 6 jours jusqu’aux Alizés. 

Sur la course, nous devrons bien choisir les moments où il faudra nous impliquer davantage ; la différence ici est que nous n’aurons pas de visibilité météorologique sur toute la durée du parcours. En écoutant mes concurrents et Erwan qui ont déjà pu traverser l’Atlantique, j’ai l’impression que le classement se décidera aux Canaries. C’est là toute la complexité de ce genre de course : on pense qu’on va avoir le temps de se mettre en place et de trouver notre rythme et finalement, comme sur une Sardinha Cup ou une Solo Maître CoQ, il faut partir à fond et gérer la fatigue ensuite. »

 

Erwan Le Draoulec : "Nous allons davantage nous concentrer sur la météo"

« Je me sens super bien à la veille du départ. Nous avons navigué vendredi matin avec Pierre pour vérifier les derniers détails du bateau, puis sur le prologue dimanche, ce qui nous a permis de régler avec nos préparateurs les points à assurer avant le départ. Le bateau est prêt, nous aussi. Toutes nos affaires ont été chargées à bord. Maintenant, nous allons davantage nous concentrer sur la météo. 

Nous sommes dans un bon état d’esprit. Nous partirons demain au près, dans des conditions presque aussi difficiles que dimanche avec des passages de front, de l’humidité, du froid et du vent assez fort entre 30 et 35 nœuds dans les rafales sur les deux premiers jours. Ça va être un long chemin de croix jusqu’à ce que le vent nous permette d’ouvrir les voiles vers le cap Finisterre. On attend également une période compliquée à la pointe espagnole, avec peut-être encore un centre dépressionnaire et donc du près, mais on a le temps de le voir venir. Après Gibraltar, les conditions devraient être plus clémentes, et nous partirons à l’aventure sur l’Atlantique. Nous avons profité de ces 3 jours supplémentaires avant le départ pour nous reposer davantage, faire du sport et revoir toute la météo. Nous sommes fin prêts, il est temps de partir ! »

 

Source : Disobey
Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Transat. Jeanne Grégoire : « Réussir à être tout de suite dans le match ! »

Le départ de la Transat en double est prévu ce mercredi à 17h mais la météo semble encore difficile. On fait le point avec Jeanne Grégoire, coach depuis 2014 au Pôle Finistère Course au Large de Port La Forêt-Fouesnant qui nous parle de météo, de préparation et des clés de cette Transat qu’elle connait bien avec Erwan Tabarly – vainqueur en 2016 avec Thierry chabagny – entraineur du Pôle et avec qui elle totalise 16 participations .

Sur les dix-huit duos engagés sur la Transat en double au départ de Concarneau, huit d’entre eux se sont entrainés ensemble en baie de La Forêt.

« Il y a encore beaucoup de vent prévu au moment du départ avec cette dépression. Tant que celle-ci ne se sera pas évacuée, ce sera compliqué d’avoir un départ. Il y a ensuite une petite dépression dans le golfe de Gascogne qui est aussi de la même famille et qui empêche de partir. Il faut espérer qu’elle ne se réalimente pas. Après le Cap Finistère, il y aura une grosse dorsale qui ouvrira le jeu tactique. »

Les points clés
« Les points clés sur cette course, c‘est de réussir à être tout de suite dans le match. Ce qui n’est pas évident avec un départ qui se reporte. Trouver le bon dosage entre attaquer et ne pas casser le bateau. Être capable de bien suivre la météo dès les premières heures. »

La préparation
« On a fait des entraînements en double tout l’hiver. On est content que ce bateau traverse enfin l’Atlantique. On a hâte de voir comment il se comporte, comment les marins arrivent à tenir le rythme. C’est la course la plus importante sur ce bateau. On a travaillé sur la performance du bateau, l’optimisation du matériel dans toutes les conditions. On sait qu’en double on pousse beaucoup plus le bateau.

On a fait des stages, travaillé sur les choix de voiles, notamment le Code 0. Erwan Tabarly a fait un gros travail là-dessus en prenant toutes les traces de l’hiver. On a travaillé sur l’augmentation des vitesses moyennes, le fonctionnement en double. Additionner les compétences n’est pas l’exercice le plus facile pour des solitaires. La Sardina Cup était une bonne préparation. Sur nos 8 équipages, on a 8 bizuths de transat. Comment fonctionner en double pour optimiser la prise de décision. On a travaillé sur la réception météo. »

Les skippers auront accès aux infos météos en mer. Ils ont accès aux fichiers Arpège, GFS, Arome et images satellite. C’est la seule course où ils peuvent réactualiser leur météo en mer. « Il faut être très pertinent pour récupérer les infos à la bonne heure, les analyser et garder sa lucidité pour faire de la vraie stratégie à long terme ou sur des petits coups. Ils ont également la position des autres concurrents 4 fois par jour. Nous avons axés notre préparation sur comment on prend sa décision, choisir sa stratégie, sans regarder les autres, prendre la route optimum. En transat ceux qui déclenchent en premier sont souvent les mieux servis.« 

Les skippers Bretagne-CMB sont rapides
 » Ils disent qu’ils sont très rapides à trouver les bons réglages et cela augmentent leurs vitesses moyennes. Les bateaux se travaillent beaucoup à la barre pour trouver le bon angle et la conduite rapide du bateau. Autant en Figaro 2, c’était calé, ce n’était pas très difficile de trouver la vitesse optimum, là cela peut se jouer à quelques degrés. Après 3 ans depuis l’arrivée du FB3 on n’a pas encore trouvé tous les réglages même si on a bien progressé. On travaille au Pôle avec Nico Lunven qui nous a fait les polaires de routage sur la base de 12 bateaux. On espère que nos skippers sont bien armés. On est serein sur le travail que l’on a fait ensemble avec nos skippers mais on reste humble par rapport à une course où tout peut aussi arriver. « 

Sur les 18 duos engagés sur La Transat en Double Concarneau – Saint-Barthélemy au départ de Concarneau le 12 mai 2021, 8 d’entre eux se sont entrainés ensemble en baie de La Forêt. Ils espèrent jouer les premiers rôles à Saint Barthélémy mais la concurrence au sein de la flotte sera rude.
Les huit équipages du Pôle engagés sur cette course:

Team Bretagne CMB Océane : Elodie Bonafous navigatrice et Corentin HoreauTeam Bretagne CMB Performance : Tom Laperche – navigateur et Loïs Berrehar – NavigateurDevenir : Violette Dorange et Alan Roberts RacingGardons la vue : Martin Le Pape et Yann ElièsGuyot Voiles : Pierre Leboucher et Thomas Rouxel“L’Egoïste” – Cantina Saint Barth : Eric PERON et Danet MiguelRégion Normandie : Alexis Loison – Skipper et Guillaume PirouelleMacif Course au Large : Pierre Quiroga – Navigateur et Erwan Le Draoulec – Skipper
Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Energy Observer est arrivé dans la baie de San Francisco en passant sous le spectaculaire Golden Gate Bridge

 

Energy Observer fait escale à San Francisco du 10 au 13 mai. Le navire est arrivé le 07 mai dans la baie de San Francisco en passant sous le spectaculaire Golden Gate Bridge. Au programme de belles rencontres sont prévues pour partager et découvrir les innovations sur les transports maritimes portées par la baie de San Francisco qui vise à réduire les effets du changement climatique. 

image

Crédit : George Conty 

Après une étape à Long Beach du 23 au 28 avril, le navire avait largué les amarres le 28 avril dernier depuis le nouveau campus d’AltaSea à l’entrée du Port de Long Beach. Après plusieurs jours de remontée vers le nord dans des conditions météorologiques contraires et particulièrement difficiles, le bateau du futur est passé sous le spectaculaire Golden Gate Bridge pour entrer enfin en baie de San Francisco, accueilli par le Consul de France à San Francisco et la lieutenante-gouverneure de Californie, Elina Kounalakis.
image

Crédit : Josh Edelson Photo

 Source : Energy Observer

Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions