• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Thomas Ruyant, skipper de l'IMOCA Advens confiné : "Cela ne ressemble en rien à la solitude du navigateur"

Thomas Ruyant, skipper de l'IMOCA Advens : "Il ne faudra pas ressortir groggy, assommé de ce temps hors du temps. Mais au contraire, regonflé, reboosté, reposé, et avec un regard neuf sur nos tâches immédiates." Le chantier lorientais est pour l’heure à l’arrêt et tous les techniciens confinés. 

image

Credit : P.Bouras

Encore un mois de travail

« A équipe complète, il nous reste un bon mois de travail avant d’envisager pouvoir naviguer » poursuit Thomas Ruyant. « On échange beaucoup par téléphone et internet interposés, avec tous les membres de l’équipe, afin d’anticiper les scénarii de redémarrage, et pour ne pas être pris à froid quand l’heure du retour au chantier sonnera. »

"On subit et on attend"

« Je joue au maître d’école avec mes deux enfants. Ce sont des moments nouveaux pour moi, et que j’apprécie à leur juste valeur. Ce confinement représente une pause singulière dans mon rythme de vie depuis plusieurs années. Pour l’instant, j’en vois tous les avantages. 

Cela ne ressemble en rien à la solitude du navigateur de course au large. En tant que marin, nous choisissons la solitude, car elle est le support de notre réalisation personnelle, qui s’additionne aux données techniques, sportives de notre discipline. En mer, on analyse, on décortique, on anticipe et on tend vers la plus grande réactivité. Ce qui arrive aujourd’hui à nos sociétés modernes n’a rien à voir. On subit et on attend. »

Etre prêt à redémarrer dès que possible

L’heure n’est pas encore arrivée pour se livrer à de philosophiques réflexions. « Il est vrai que ce qui se passe pousse à l’introspection, sur notre société, nos modes de vie, de consommation, et comment nous impactons notre planète » avoue Thomas Ruyant. « Peut-être sortira-t’il quelque chose de bon de tout cela. »

Le skipper d’Advens for Cybersecurity poursuit : « Il ne faudra pas ressortir groggy, assommé de ce temps hors du temps. » ajoute t’il, « Mais au contraire, regonflé, reboosté, reposé, et avec un regard neuf sur nos tâches immédiates. Le sport et la voile en particulier demeurent des sources d’inspirations et des vecteurs d’évasion pour beaucoup d’êtres humains. Soyons prêts à leur offrir tout cela dès que possible. »

Par la rédaction
Source : TB Press

L’épopée Tabarly
Plongée dans les archives - Armel Le Cléac'h rempo...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 1 avril 2020

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions