• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Rythme effréné sur la Mini Transat, François Jambou emmène toujours la flotte - Classement

Ce soir, la flotte de la Mini-Transat La Boulangère s’étire de la latitude de Lisbonne au cap Finisterre. La journée a été très rapide et grisante, surtout pour les marins les plus au Sud. Les concurrents de tête imposent un rythme effréné, emmenés par François Jambou (en proto) et Félix De Navacelle (en série). Quatre Ministes ont été contraints à des escales techniques. Jean-Baptiste Ternon et Joe Lacey ont repris leur course. Quant à David Kremer, il a ouvert son tableau arrière, et s’est arrêté à Baiona. Seul dans le port espagnol, il doit surmonter la déception et envisager les différentes options possibles.

image

Crédit : A Courcoux

Les marins de la Mini-Transat La Boulangère 2019 vivent la journée la plus rapide de cette première étape, initiée samedi dernier à La Rochelle, et qui se terminera à Las Palmas de Gran Canaria. Le rythme sera très soutenu la nuit prochaine dans un flux de Nord puissant (avec des rafales jusqu’à 35 nœuds) et une belle houle. Les milles vont défiler avant que le vent ne commence à mollir à partir de demain, pour devenir très timide aux abords des Canaries à partir de vendredi. Mais chaque chose en son temps. Pour le moment, l’heure est aux grands surfs sous spi et à la vitesse. L’ambiance est humide et les marins passent beaucoup de temps à la barre. Les moments de repos doivent être réduits au strict minimum et quand tout marche bien à bord, le plaisir doit être maximum.

Proto : Jambou, Tréhin et Bouroullec tiennent le bon bout

François Jambou, Axel Tréhin et Tanguy Bouroullec emmènent toujours la flotte en proto. Sauf soucis techniques, ils ne se quitteront probablement pas jusqu’aux Canaries. Lancés à vivre allure, grand largue, ils ont fait aujourd’hui cap au Sud-Ouest. Outre la nécessité de bien faire marcher le bateau, ils doivent se poser la question du meilleur moment pour empanner. A la 4e place, on retrouve Marie Gendron, la seule femme engagée en proto cette année. La flotte est très étalée. Vincent Lancien, 10e, est relégué à 80 milles du leader tandis que Nicolas Tobo, 20e, est à plus de 200 milles.

Série : Changements de leaders

Le match est plus ouvert en série dans le sens où beaucoup de skippers peuvent encore prétendre aux meilleures places à Las Palmas de Grand Canaria. Au pointage de 18h, Félix de Navacelle occupait la première place devant Guillaume L’Hostis. Dans le Top 10, on trouve neuf Pogo 3 avec aussi Julien Letissier, Ambrogio Beccaria, Matthieu Vincent, Sébastien Guého, Benjamin Ferré, Lauris Noslier et Amélie Grassi. Un marin disposant d’un Mini de série à étrave ronde se mêle à la bagarre : Florian Quenot occupe une très belle 3e place. Egalement sur un scow, Paul Cloarec est 11e.

Des dégâts pour Kremer ; Ternon et Lacey repartent

Coup dur pour David Kremer. Le tableau arrière de son vénérable proto Bon Pied Bon Peil (260) s’est ouvert. David a rallié Baiona où il tente de reprendre ses esprits avant d’envisager les différentes options possibles et de voir s’il peut repartir en course. A 18h, Jean-Baptiste Ternon était reparti de La Corogne et Joe Lacey était sur le point de quitter Gijón. Jonathan Chodkiewiez est toujours à La Corogne.

Kevin Bloch emmène la flotte des « vintage » en série

Le match n’est pas seulement devant et à tous les niveaux de la flotte, chacun trouve des coureurs à qui se confronter. Certains marins engagés sur des bateaux d’ancienne génération réalisent de jolies performances, à l’instar de Kevin, Bloch sur son Pogo 2 de 2007 (le 697), qui s’accroche à des concurrents engagés sur des Minis bien plus récents. On peut aussi saluer les belles navigations de Jean Bachèlerie sur le plus vieux bateau de série de la flotte (le 428, mis à l’eau en 2003) mais aussi de Masa Suzuki (470), Irina Gracheva (579), Thomas Gaschignard (539), Mathieu Gobet (455) – entre autres. Ces marins font des belles courses avec les moyens dont ils disposent. Du premier au dernier, ces 87 femmes et hommes qui bravent actuellement l’Atlantique sur les plus petits bateaux de course au large au monde méritent tous d’être salués.

CLASSEMENT DU MERCREDI 9 OCTOBRE A 18H

PROTO
1- François Jambou (865 – Team BFR Marée Haute Jaune) à 653,7 milles de l’arrivée
2- Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance) à 15,6 milles du premier
3- Axel Tréhin (945 – Project Rescue Ocean) à 17,4 milles du premier

SERIE
1- Félix De Navacelle (916 - Youkounkoun) à 696 milles de l’arrivée​​​​​​​
2- Guillaume l’Hostis (868 – Alternative Sailing-Constructions du Belon) à 3,7 milles du premier ​​​​​​​
3- Florian Quenot (946 – Mini Skippy) à 4,6 milles du premier

Source : A Bargat

14ème édition droit devant !
Mini Transat. Pavel Roubal (908) a déclenché sa ba...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 17 octobre 2019

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions