• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Rien n’est joué sur les 5 Jours du Léman 2020

Les jours se suivent sur les 5 Jours du Léman 2020 et les conditions de cinéma sont toujours présentes ! Après trois jours de course dans du vent et sous le soleil, les concurrents commencent toutefois à souffrir de la chaleur et de l’intensité de la régate. Les manoeuvres s’enchaînent, ils naviguent au contact, chaque seconde de gagnée est précieuse !

Le mercredi est toujours un jour important dans les 5 Jours du Léman : la fatigue commence à se faire sentir, la gestion des navigateurs devient tout aussi importante (voire plus?!) que la stratégie et la gestion du bateau. A ce jeu-là, pour l’instant, deux bateaux sont sortis du lot : Twist Again (Francine et Jean-Pascal Chatagny) et …moi non plus (Yann Burkhalter et Olivier Bessire) ont réussi à distancer leurs concurrents la nuit dernière à l’approche du Haut-lac. Toujours aux avant-postes depuis le départ mais jamais en tête, ils ont choisi le bon moment pour faire la différence : placés au milieu du lac hier soir, ils ont touché la Bise avant leurs poursuivants et ont pris de l’avance (récit complet ci-dessous). « Tout roule à bord, l’entente est toujours au top mais cette édition est très difficile pour les nerfs », confiait Yann Burkhalter.

Leurs poursuivants ne sont toutefois pas tant distancés et la course est loin d’être terminée. Par petits groupes, ils se tirent la bourre à l’entrée du Grand-lac ce mercredi après-midi, à la poursuite des deux leaders. Quatre cadors sont à la tête du peloton des poursuivants : Mango (Müller/Kausche), Mayer Opticiens (Engel/Forestier), G. Hominal (Kauffmann/Anklin) et Tcheustékip (Girardet/Légeret). Soulignons la belle remontée de CER Mirabaud 1 (Aubord/Byörk-Anastassov), à l’arrière de la flotte depuis le départ et treizième au passage à Genève ce midi. Classement disponible ici.

Le premier abandon a été signalé au PC Course hier à 17h, Cust W (Mermoud/Galante). L’équipage va bien, mais la fatigue a pris le dessus.

Des airs un peu plus légers sont annoncés pour demain, jeudi, alors que le Comité de course va commencer à mettre en place les parcours raccourcis. En effet, il fera en sorte que les concurrents soient tous proches de Vidy vendredi en début d’après-midi, afin de passer la ligne d’arrivée autour de 14h. L’objectif principal reste toutefois de laisser le jeu ouvert jusqu’au bout en mettant les concurrents sur les mêmes parcours raccourcis (autant que possible).

Ils ont dit:

Francine et Jean-Pascal Chatagny (Twist Again) :

Nous avons pris de l’avance la nuit dernière, en tricotant un peu au milieu du lac. Nous avons trouvé la Bise que l’on cherchait entre Lausanne et Evian, puis la côte Suisse a payé avec un peu de Vaudaire, alors que les autres ont ralenti côté français. Après le Bouveret, nous avons repris la Bise dans l’autre sens pour filer sur Vidy. Nous verrons bien jusqu’à quand nous parvenons à garder cette avance. Nous savons qu’ils peuvent revenir, mais nous pouvons aussi avoir de la chance et partir assez loin devant. Tout est possible ! Nous sommes fatigués, mais le moral est au beau fixe.

Daniel Bouwmeester et Gaetan Van Campenhoudt (Chinook) :

Nous sommes hyper contents de ces 5 Jours. Nous ne naviguons ensemble que depuis mai et voyons notre niveau progresser chaque jour sur cette régate. Nous sommes bien synchronisés sur les manoeuvres, la vitesse est bonne, nous sommes ravis de notre classement. Les nuits se passent bien et nous avons pas mal de chance jusque là, nous prenons sauvons les bonnes options ! L’entente est au top, un belge et un hollandais, c’est bien en phase sur un bateau. Les conditions sont magnifiques depuis le départ, nous sommes dans le coup, ce n’est que du bonheur !

Marc Fredon et Jean-Baptiste Zwibel (R2D2) :

Nous avons eu une journée difficile hier, nous avons dû monter au mât pour couper la drisse de génois ce qui nous a fait perdre une heure, et beaucoup de places. C’est réparé, nous essayons maintenant de recoller les premiers. Nous sommes fatigués certes mais c’est une course magnifique ! Du vent tout le temps, du soleil, c’est génial.

L’article Rien n’est joué sur les 5 Jours du Léman 2020 est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

[Article sponsorisé] Comment Oscar veut améliorer ...
Un exercice complet pour les petits nouveaux et ré...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 7 août 2020

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions