La Transat en Double – Concarneau - Saint-Barthélemy s’élancera de Concarneau le 9 mai prochain pour mettre le cap sur Saint-Barthélemy. Annulée pour cause de crise sanitaire l’année passée, l’épreuve devait rester une course phare du Championnat de France Elite de Course au Large. 

 

image

Crédit : A Courcoux


Les différents acteurs et OC Sport Pen Duick, l’organisateur, tous ont eu à cœur de se mobiliser pour que la Transat en Double puisse avoir lieu en 2021, conscients des enjeux portés par cette épreuve pour renforcer l’attractivité́ du calendrier de la classe Figaro Bénéteau.  Une mobilisation collective OC Sport Pen Duick a ainsi pu s’appuyer sur les collectivités, en Finistère et aux Antilles, et sur tous les partenaires institutionnels pour avancer sereinement dans l’organisation de cette nouvelle édition. Au premier rang de ceux-ci, la Région Bretagne, par la voix de son Président Loïg Chesnais-Girard, n’a jamais failli à son soutien : « Nous sommes si heureux de retrouver la Transat qui nous a tant manqué en 2020 ! La Région Bretagne reste un partenaire fidèle de la Concarneau-Saint-Barth et, cette année, elle a redoublé d’efforts pour que la Transat ait bien lieu au départ de notre Cornouaille. Car, au-delà de la belle fête populaire qui anime les quais de Concarneau avant le départ, la course à la voile véhicule des valeurs qui nous sont chères : le goût de l’effort, la performance, l’excellence et la capacité à se dépasser. » Une première Transat pour les Figaro Bénéteau 3 Cette traversée océanique à armes égales se jouera sans escale sur un parcours strictement identique aux années précédentes, au départ de Concarneau, via un waypoint à respecter aux Canaries à proximité de Las Palmas, avant de mettre le cap sur les Antilles. À plus de deux mois du coup d’envoi, une quinzaine de duos a d’ores et déjà répondu présent parmi lesquels Martin Le Pape et Yann Eliès (Fondation Stargardt), Tom Laperche et Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) ou encore Estelle Greck et Laurent Givry (RLC Sailing). Une chose est sûre, les ingrédients d’une belle Transat en Double seront réunis avec un mélange de professionnels et d’amateurs, d’hommes et de femmes, de bizuths et de confirmés. Et nombreux seront ceux qui feront tout pour succéder aux tenants du titre Adrien Hardy et Thomas Ruyant, vainqueurs en 2018, ou encore à un certain Charlie Dalin, lauréat en 2012 associé à Gildas Morvan…Source : Effets Mer