• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Elodie Bonafous, skipper Océane, à la découverte de son Figaro : " Je reste focus sur mon apprentissage"

"Je n’ai jamais fait de gros bateau. Auparavant je naviguais en J80 où nous étions 6 filles pour 5 bouts !" Elodie Bonafous a gagné le premier Challenge Océane, 100% féminin. Elle devient la première skipper féminine du Team CMB et découvre aujourd'hui la vie de skipper. Entretien.


image

Crédit : JM Liot


Élodie, pouvez-vous nous raconter les débuts de la nouvelle vie de skipper ?

J’ai débuté le jeudi 9 janvier 2020 et ça a commencé par une réunion avec les équipes du Pôle Finistère, à laquelle étaient conviés les skippers Figaro. Il y avait notamment Yann Elies et Vincent Riou, je suis arrivée dans la salle et j’étais un peu impressionnée devant ces pointures. Mais il y a aussi beaucoup de jeunes cette année au Pôle Finistère, comme Erwan Le Draoulec, Pierre Quiroga, Robin Follin, Tom (Laperche) et Loïs (Berrehar, les deux skippers CMB).

Par la suite, séances de préparations physiques trois fois par semaine, beaucoup de mise en place et d’organisation. 

Ensuite j’ai reçu Océane, mon bateau (qui était auparavant en chantier, ndlr). Là j’ai pris le temps de regarder tout ce qui le compose, surtout au niveau mécanique et électronique. Je n’ai jamais fait de gros bateau, auparavant je naviguais en J80 où nous étions 6 filles pour 5 bouts donc c’était plus simple (rires) ! 

Et au niveau du groupe de Figaristes, comment se passe l’intégration ?

C’est un groupe de garçons et pour l’instant je suis la seule fille, mais ça se passe bien ! Parfois dans les discussions je ne saisis pas tout, notamment au niveau technique… Mais je me rends compte qu’il faut surtout que je priorise, car je découvre. Il ne faut pas aller trop vite et me sentir intimidée par toutes leurs discussions. Je sais que je débute et je reste focus sur mon apprentissage.

Comment s’est passé le début des stages ?

J’ai navigué avec Paul Meilhat pendant 2 jours. On ne se connaissait pas du tout, mais c’était hyper sympa, il a une expérience de gros bateau et donc un avis différent et très intéressant.

Pour le dernier stage, je navigue avec Ronan Treussart. J’apprends énormément à ses côtés. Il m’oriente sur de bonnes bases de travail pour que je progresse au mieux, on échange beaucoup et ça m’aide énormément. Il est dans un objectif de progression avec moi, il me donne les clés pour avancer.

Quels sont vos objectifs cette année ?

Je n’ai pas d’objectifs de résultats sur le court terme. Aujourd'hui, ce sont des objectifs personnels. Par exemple je n’ai pas encore passé de nuit en mer seule. J’ai envie d’apprendre à me gérer et à être à l’aise à bord.

Mon but en ce début d'année c’est de me sentir progresser et de pousser la barre toujours plus loin pour arriver rapidement à un objectif de performance.



Les Lasers et planchistes français entrent en scèn...
Vent de fraicheur sur la 36è Transmanche !
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 1 avril 2020

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions