• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

De l’océan au lac pour les ETF Series

CNC, Catamaran, Club Nautique de Crans, Easy To Fly, Lac Léman, Outdoor, Regate, Regatta, Sport, Suisse, Swiss FP Series, Switzerland, Water, voile, Absolute Dreamer

Après s’être confrontés sur l’Océan Atlantique, les ETF26 se rencontreront en Suisse, sur le Lac Léman, pour participer à la 81èmeédition du Bol d’Or Mirabaud. Il s’agit à la fois d’une régate, d’une fête et d’un spectacle qui se propagent à partir de la Société Nautique de Genève jusqu’à l’extrémité orientale de lac du 13 au 16 juin 2019.

Comme l’organisation l’a déjà annoncé les grands invités de cette édition sont la technologie, la fête et le développement durable, sans oublier bien sûr les vents. Au pluriel, car les effets de site donnent lieu à différents vents, chacun avec son nom, qui rendent la navigation très technique sur les trois bassins du Lac Léman, le Petit Lac, le Grand Lac et le Haut Lac.

Le foiling se développe dans la flotte du Bol d’Or Mirabaud. Les ETF26 courront dans la catégorie multicoques M2 et auront comme adversaires principaux les catamarans Ventilo. Si le vent n’est pas aux abonnés absents comme l’an passé, les ETF26 ont toutes leurs chances de bien figurer dans le classement M2 car ils ont démontré d’être en mesure de s’adapter à toutes les conditions, du vent faible au plus soutenu. Ce qui fera la différence sera la stratégie et la connaissance du plan d’eau. A ce jeu-là, les concurrents suisses de Luna et Tixwave pourront être avantagés par rapport aux autres Teams.

Interview à Bernard Vananty, Team Tixwave (SUI), qui dévoile les mythes, les réalités et (presque) tous les secrets du Lac Léman

ETF26 : Sur le lac, il n’y a pas de vent, mythe ou réalité ?

Bernard Vananty : « Cela fait 40 ans que je participe au Bol d’Or et, effectivement, il y a eu plus des conditions légères que de brise, mais on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de vent. Il faut s’armer de patience, ne pas lâcher le plan d’eau de l’œil et avoir un peu de bol parfois ! Le record absolu de lenteur pour un D35 est de plus de 19 heures et le record de vitesse de 5h 11mn. Depuis plusieurs années, nous n’avons pas eu un Bol d’Or en vent d’Ouest, espérons que ce soit le cas sur cette édition. Le jeu serait très excitant ! »

ETF26 : Trois lacs en un et plus d’une dizaine de vents : à quoi peuvent s’attendre les Teams des ETF Series ?

Bernard Vananty : « Il est vrai que la navigation sur le Lac Léman est assez technique ; entouré par le Jura et les Alpes. Les trois lacs bénéficient de conditions propres suivant les saisons. En dehors des vents principaux (Bise et Vent d’Ouest), en période de beau temps, le petit lac entre Genève et Yvoire bénéficie souvent pendant la journée d’un vent thermique (Séchard) qui depuis quelques années a tendance à être moins constant en force et direction. La nuit, sur le retour, on doit jouer avec les brises nocturnes (Molaine, Joran) qui sont diverses et variées selon la météo du jour.
Toujours par conditions de beau temps, Le Grand Lac lui est soumis aux thermiques (Rebat, Vauderon) qui se renforcent en cours de journée. Le choix côté français ou côté suisse permet de prendre des options intéressantes et tranchées !
Le Haut Lac est un véritable casse-tête, et l’approche du Bouveret une épreuve de patience. Si la Vaudaire ne souffle pas, on doit composer avec un tas de brises thermiques Albrans, Birran, Bisoton, Dézaley, Fraidieu, Jaman !!! je vous laisse choisir…Et toute cette salade varie encore s’il y a de l’orage (Bornan, Molan)
Faites vos jeux …

ETF26 : Pourquoi le Bol d’Or Mirabaud est un événement à ne pas rater pour les ETF26 ?

Bernard Vananty : « Le Bol d’Or a toujours été un laboratoire pour l’innovation du monde de la voile et les projecteurs sont braqués sur la nouvelle génération de foilers. La preuve en est que le nouveau bateau qui va remplacer le D35 (TF35) est développé et testé sur une plateforme d’ETF26 et nous risquons de retrouver quelques airs de ressemblances avec notre catamaran volant signé Absolute Dreamer. Si les conditions sont favorables pour nos bateaux, nous pourrons nous mêler au peloton de tête.

L’article De l’océan au lac pour les ETF Series est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Dernière ligne droite pour la construction d’ARKÉA...
Rolex Giraglia. Fin des régates côtières, départ d...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
dimanche 16 juin 2019

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions