• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Comment la Transat Jacques Vabre se réorganise

Les organisateurs de la Transat Jacques Vabre ont annoncé le jeudi 28 juin que les partenaires majeurs, la ville du Havre et Jacques Vabre, rejoints par la Région Normandie, s’étaient engagés pour les trois prochaines éditions de la transat en double. La direction générale a quant à elle été confiée à Caroline Caron, qui succède à Gildas Gautier, même si ce dernier l’accompagnera sur l’édition 2021.

A un peu plus de 16 mois de la prochaine édition, les voyants sont au vert pour la Transat Jacques Vabre dont les partenaires ont annoncé leur engagement pour les trois prochaines éditions. « Dans un moment qui n’est pas simple pour tout le monde, c’était faire œuvre de responsabilité que de communiquer, on sait que la filière va connaître des hauts et des bas et on voulait dispenser des bonnes nouvelles, explique Gildas Gautier, délégué général de la transat en double jusqu’à la dernière. Le réengagement pour trois éditions de JDE (Jacobs Douwe Egberts, le groupe propriétaire de la marque Jacques Vabre) est la preuve du très bon bilan des éditions précédentes. »

Gildas Gautier dévoile, au passage, à Tip & Shaft les premiers chiffres des retombées de l’édition 2019, qui seront annoncés prochainement : « L’impact, mesuré par Cision, est de 42 millions d’euros en équivalent média [contre 38,5 millions en 2017, NDLR], les retombées économiques pour le territoire sont de plus de 6 millions d’euros, donc les retours sur investissement sont plutôt excellents, et sportivement, c’était une transat magnifique, une vraie course à suspense. »

Autant d’éléments qui ont donc décidé Jacques Vabre à investir de nouveau – comme chaque année depuis 1993 – mais cette fois sur le long terme. « C’est la première fois qu’on se réengage sur la durée, ce qui va permettre de développer plus de projets, ce qu’on ne peut pas faire quand on reconduit d’une édition sur l’autre, comme on le faisait jusqu’ici », confirme Nathalie Rolland, directrice de la communication de JDE France, sans dévoiler le montant de l’investissement du groupe (estimé à environ 900 000 euros, voir cette étude de Sporsora).

Nouveauté de la prochaine édition, la Région Normandie intègre, aux côtés de Jacques Vabre et de la ville du Havre, l’association Transat Jacques Vabre, qui organise la course dont le naming officiel est désormais Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Explication de la vice-présidente chargée du nautisme, Marie-Agnès Poussier Winsback, à Tip & Shaft : « Avant le début de notre mandat [celui de l’équipe d’Hervé Morin, élu à la présidence de la nouvelle région unifiée en 2015, NDLR], la région Haute-Normandie ne finançait pas du tout la Transat Jacques Vabre, ce qui était une anomalie. On a 630 kilomètres de côtes, des super ports, de très bons marins, on n’a jusqu’ici sans doute pas suffisamment tiré partie de ces atouts, comme l’a fait la Bretagne, où la forte identité maritime est très reconnue. Sur la Transat Jacques Vabre, nous avons d’abord un peu payé pour voir [en 2017], et progressivement, notre collaboration s’est accentuée, au point qu’aujourd’hui, nous intégrons l’association. »

La participation financière de la Région, proche de 320 000 euros sur l’édition 2019, va donc augmenter. De combien ? « Nous sommes tombés d’accord sur le principe de monter en puissance, mais nous n’avons pas encore l’arbitrage », répond l’élue. Cette participation à la hausse va en tout cas permettre au budget même de l’épreuve, qu’aucun de nos interlocuteurs n’a accepté de nous dévoiler, de croître. Ce que nous confirme la nouvelle directrice générale, Caroline Caron : « On ne communique pas sur le budget, mais en tout cas, il est en hausse« .

Cette dernière, consultante spécialisée dans le marketing sportif, passée – entre autres – par la Coupe de l’America (Alinghi, Team France), Lagardère Sports et ASO, succède donc à Gildas Gautier qui souhaitait se retirer après cinq éditions. « Le temps était venu pour moi d’avoir d’autres engagements, plus liés au territoire local et à la prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux. J’avais prévenu le bureau de l’association en février 2019 que je ferais une dernière édition pour lui permettre de s’organiser. »

La rencontre, courant 2019, avec Caroline Caron a vite convaincu tous les partenaires, au point qu’il n’y a, selon eux, pas eu besoin de lancer d’appel à candidatures. « C’est un hasard qui s’est transformé en certitude, confirme Nathalie Rolland. Nous souhaitions une personne qui ait la capacité d’accompagner nos ambitions dans la durée, à la fois d’un point de vue sportif et marketing, Caroline a cette double compétence et une large expérience du monde de la voile et de l’événementiel. Nous avons pas mal discuté avec elle avant même la dernière édition, elle est venue au Havre et à Salvador de Bahia, a rencontré tous les intervenants. Nous pensons que c’est la meilleure personne pour reprendre l’organisation de la Transat Jacques Vabre, avec le soutien de Gildas dont on a besoin pour que cette transition se fasse en douceur. »

Ce dernier endosse en effet le rôle de conseiller de la nouvelle directrice générale jusqu’à la fin de l’édition 2021 pour l’aider à mettre en œuvre une feuille de route sur laquelle elle a travaillé entre décembre et mars. Sa priorité ? Trouver un port d’arrivée pour une course dont les deux dernières éditions allaient à Salvador de Bahia. Le Brésil reste-t-il en pole position ? S’il « séduit beaucoup » JDE aux dires de Nathalie Rolland, Caroline Caron ne s’avance pas : « On annoncera la destination au Salon nautique, mais on veut garder les marqueurs forts, c’est-à-dire un axe Nord-Sud, un lien historique avec la Route du Café, le passage de l’équateur et le fameux Pot-au-noir, ça donne déjà quelques pistes. On n’a pas trouvé la destination idéale à ce jour, mais on y travaille. »

Pour ce qui est des classes invitées, la concurrence éventuelle de tours du monde en Class40 (Globe40) et Imoca (The Ocean Race, qui pourrait cependant être reportée d’un an, voir notre interview de Johan Salen) n’effraie pas la nouvelle DG : « C’est très important que ces tours du monde aient lieu, parce que toutes les classes ont besoin d’exposition, mais vu le développement de la Class40 et de l’Imoca, on pense qu’il y a de la place pour tout le monde ». Quant aux Ultims, « ils seront les bienvenus si leur tour du monde n’a pas lieu [course autour du monde en équipage au départ de Méditerranée, NDLR], on ne les laissera pas à quai. »

Les autres dossiers dans la nouvelle feuille de route tiennent en partie à l’augmentation des moyens : « Le fait que la Région Normandie nous rejoigne est un levier de développement important pour la transat, ça va nous permettre d’avoir une vraie stratégie sur le long terme, on ne va pas se limiter à juste organiser une course de voile renommée tous les deux ans« , explique Nathalie Rolland chez JDE France. Caroline Caron ajoute : « On veut faire en sorte de passer du statut d’organisateur de course à celui de dépositaire d’un événement auquel on veut donner du sens, l’objectif est d’attaquer les chantiers RSE très tôt. » Parmi ceux-là a déjà été annoncée la création d’une Fondation Transat Jacques Vabre, destinée, selon la dircom de JDE France, à « investir dans les skippers et les bateaux de demain : on veut permettre aux jeunes talents de demain d’accéder à une course telle que la nôtre ».

Enfin, Caroline Caron veut mettre l’accent sur la digitalisation : « C’est une question très importante, encore plus depuis le Covid, souligne-t-elle. On veut aller chercher plus d’audience et de nouvelles parts de marché, je ne suis pas sûre qu’on arrive encore à parler à tout le monde et à engager suffisamment les gens. »

Photo : Alea

L’article Comment la Transat Jacques Vabre se réorganise est apparu en premier sur Tip & Shaft.

La classe Multi50 dévoile son calendrier 2020, Erw...
Les WAVE GAMES de retour à La Torche à la Toussain...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 13 juillet 2020

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions