• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Douarnenez – Gijon. Xavier Macaire s’adjuge la première étape

Douarnenez – Gijon. Xavier Macaire s’adjuge la première étape

Xavier Macaire (Groupe SNEF) a coupé le premier la ligne d’arrivée à Gijon avec près d’une heure d’avance sur Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir). Une revanche pour l’un malheureux sur sa Solitaire et la confirmation pour le second qui confirme son talent.

L’étape s’est avérée d’autant plus délicate que les phases clés se sont quasiment toutes déroulées de nuit. Il fallait donc savoir lutter contre le sommeil, gérer ses possibles moments de repos le jour pour garder sa lucidité, une fois le soleil couché. A cela, s’ajoute la fatigue accumulée tout au long d’une saison d’autant plus dense qu’il a fallu apprivoiser le nouveau monotype Figaro Bénéteau 3. Plusieurs skippers l’avouaient, à l’instar de Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) ou de Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) : tous ont eu des trous, des instants où lutter contre le sommeil devenait mission impossible.
Alors que les prévisions météo annonçaient une potentielle arrivée dans de tous petits airs, la flotte a pu conserver de belles conditions et c’est au débridé sous gennaker et grand-voile haute que les solitaires ont franchi un par un la ligne d’arrivée devant le port de Gijon.
Derrière Justine Mettraux, neuvième, les écarts se sont creusés puisque Alan Roberts (Seacat Services) n’était attendu sur la ligne qu’aux alentours de 19 heures.
Au final, si cette première étape consacre de nouveau le talent de Xavier Macaire, elle confirme aussi l’émergence de nouveaux-venus tels Benjamin Schwartz, plus que jamais favori pour décrocher le titre de Champion de France de Course au Large ou Tom Laperche qui ne cesse de monter en puissance depuis le début de saison. De bon augure pour l’avenir du circuit…

Ils ont dit : Xavier Macaire (Groupe SNEF) :
« Je suis vraiment content. On ne le dit pas assez, mais ce n’est jamais facile de gagner une course en Figaro. Même avec un plateau un peu plus réduit, le niveau était là, il fallait s’arracher pour rester aux avant-postes. J’ai pu faire la différence grâce à mon positionnement très à l’ouest avant le passage de cette bulle sans vent sur la flotte. Du coup, j’ai été le premier à retoucher du vent et cela m’a permis de faire la différence. »

Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) : « C’est fantastique. Ce résultat vient dans la continuité de mes bonnes performances sur la Solitaire du Figaro. Le début de saison avait été mitigé et depuis, j’ai l’impression d’être en progression constante. C’est là que je me rends compte de tout le travail accumulé avec le centre d’entrainement de Port-la-Forêt. Ça me permet de mesurer la chance que j’ai de disposer d’un bateau d’une part et de pouvoir bénéficier d’un tel accompagnement… »

Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) : « Au niveau comptable, c’est plutôt une bonne opération dans la perspective du Championnat de France. Il reste que je ne suis pas totalement satisfait de la manière dont j’ai navigué. J’ai fait pas mal de petites erreurs qui me coûtent du temps. Je sens bien que je n’ai pas l’état de fraicheur que j’avais au départ de la Solitaire du Figaro. Comme je n’ai pas de partenaire, j’ai dû retourner travailler après la Solitaire et c’est vraiment sur ce genre de course que tu sens à quel point il faut du temps pour récupérer tous tes moyens. »

Classement provisoire avant jury

1 Xavier Macaire (Groupe SNEF) en 3j 01h 15mn 20s
2 Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) à 54mn 55s
3 Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) à 02h 01mn 30s
4 Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 02h 05mn 22s
5 Erwan Le Draoulec (Emile Henry) à 02h 22mn 50s
6 Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 02h 29mn 20s
7 Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) à 02h 31mn 34s
8 Tanguy Le Turquais (Quéguiner – Kayak) à 02h 38mn 01s
9 Justine Mettraux (TeamWork.net) à 02h 39mn 21s
e des prix

Lire la suite
30 lectures
0 commentaires

Transgascogne. Erwan Le Mené vainqueur

Transgascogne. Erwan Le Mené vainqueur

On n’arrête plus Erwan Le Mené (800 – Rousseau clôtures) qui a remporté ce mercredi, la deuxième étape de la Transgascogne en proto 6.50 aux Sables-d’Olonne après la première gagnée en Espagne à Laredo. Il aura mis après 2 jours, 6 heures, 37 minutes et 2 secondes de course et 270 milles. Dernière épreuve préparatoire pour la Mini Transat, il s’annonce comme l’un des favoris. Mais il faudra compter aussi sur Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance) et Axel Tréhin (945 – Cherche partenaire) qui terminent tous deux sur le podium. En série Mathieu Vincent (947 – L’Occitane en Provence), lui aussi déjà vainqueur de la première étape, l’emporte aux Sables-d’Olonne.

Lire la suite
25 lectures
0 commentaires

Xavier Macaire remporte la première étape de la Douarnenez - Gijon : "J’ai réussi à ne pas me faire avoir"

Xavier Macaire a remporté la première étape de la Douarnenez Courses Solo Gijón ce mercredi 7 août. Il a franchi la ligne d’arrivée en baie de Gijón à 14h15, devançant Tom Laperche, son premier poursuivant, arrivé 54 minutes et 55 secondes après lui. Si une seconde manche sera donnée à partir du dimanche 11 août, Xavier Macaire peut se satisfaire de cette belle victoire, tant il aura sans cesse mené les débats pendant ces 3 jours 1 heure 15 minutes et 20 secondes en mer.


image

Credit : V.Olivaud

Xavier, c’est une nouvelle victoire cette saison !

« C’était une super étape, je suis très content, c’est ma petite vengeance sur la Solitaire URGO Le Figaro où je n’ai pas arrêté de tomber dans des molles et je prenais cher en termes d’écart au premier ! 

Là j’ai réussi à ne pas me faire avoir et j’ai eu la petite chance qui va bien pour creuser l’écart. Sur la Solitaire je me faisais des nœuds au cerveau pour éviter les zones sans vent et je tombais quand même en plein dedans, les premiers me collaient 10 milles… 

Et puis c’était une belle bagarre avec Benjamin Schwartz et Tom Laperche, pendant tout le début de course, on ne s’est pas lâché. »

A quel moment avez-vous pu faire le break ?

« Ce n’était pas simple car les vents ne correspondaient pas du tout aux fichiers, c’était un peu tordu. C’est vrai que je réussis à creuser l’écart lors de mon petit décalage à l’ouest, mais ça s’est joué dès le début de course, il était hyper important d’être bien positionné dès le départ. Les petites trajectoires que je fais avant, la position des virements de bord dans les premiers fronts, le passage au raz de Sein, tout ça me permet aussi de faire le break. 

Ensuite j’ai le petit coup de réussite qui me permet de partir plus vite que les deux autres et de ne plus lâcher la tête de course. 

Ensuite il a fallu gérer mon avance, ce n’était pas facile car le vent était instable par rapport à ce qu’annonçaient les fichiers et je voyais le feu de mât de Tom Laperche… J’ai fait comme j’ai pu, sans me préoccuper de lui et je m’en suis bien sorti ! »

Vous aviez annoncé avant le départ vouloir faire un bon résultat sur cette Douarnenez Courses Solo Gijón.

« J’ai réussi la première moitié, je suis vraiment satisfait ! Je me suis bien senti avec mon bateau, je commence à bien le connaître, c’est important pour réussir. Maintenant il reste une étape avant de faire les comptes, mais c’est bien de bénéficier d’une avance de 54 minutes sur mon premier concurrent. »

Classement provisoire avant jury :

1 Xavier Macaire (Groupe SNEF) en 3j 01h 15mn 20s
2 Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) à 54mn 55s
3 Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) à 02h 01mn 30s
4 Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 02h 05mn 22s
5 Erwan Le Draoulec (Emile Henry) à 02h 22mn 50s
6 Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 02h 29mn 20s
7 Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) à 02h 31mn 34s
8 Tanguy Le Turquais (Quéguiner – Kayak) à 02h 38mn 01s
9 Justine Mettraux (TeamWork.net) à 02h 39mn 21s

Source : J.Cornille

Lire la suite
32 lectures
0 commentaires

Hugo Boss est à l'eau, focus sur le nouvel IMOCA d'Alex Thomson, plan VPLP - Images et vidéo

Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson se dévoile, premières images du futur Hugo Boss - Vidéo

Il était très attendu. Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson a été dévoilé ce dimanche matin. Hugo Boss, plan VPLP, est sorti de son hangar e...

image
Lire la suite
26 lectures
0 commentaires

Eclatement des troupes

Partis lundi en début d’après-midi de Laredo, les 68 Ministes toujours en course dans la 17e édition de la Transgascogne ont profité d’une petite brise thermique soufflant entre 9 et 11 nœuds pour laisser Laredo dans leur sillage, et entamer tranquillement la manche retour de l’épreuve.

Reste que comme attendu, dans la soirée, le vent a déserté leur zone de course. C’est ainsi dans de tout petits airs erratiques qu’ils ont bataillé la nuit dernière, avant qu’un flux de sud-ouest leur permette de retrouver des couleurs au cours de la matinée. Mais plus que l’accélération des uns et des autres, ce que l’on retiendra surtout de ce mercredi, c’est l’éclatement général de la flotte. Car si cette dernière a navigué en rangs serrés jusqu’au lever du soleil, elle s’est littéralement éparpillée ensuite. « Désormais, elle s’étale sur près de 50 milles en latéral, un peu façon puzzle », note Denis Hugues, le Directeur de course. « Ceux qui sont partis le plus à l’ouest n’ont, pour l’heure, pas plus de vent que les autres. Ils vont, certes, profiter, à un moment, d’un angle plus intéressant que les autres mais leur gain n’est pas forcément évident car le front qui arrive va balayer l’ensemble de la flotte en moins d’une heure. Dès lors, tous les coureurs vont composer avec des vents d’une vingtaine de nœuds. Peut-être plus s’il s’agit d’un front orageux, mais ça, les fichiers ne sont pas capables de le voir », détaille Denis qui prédit donc quelques heures un peu toniques pour les marins, sur la route de la bouée SN-1, la prochaine marque de parcours que les premiers devraient déborder aux alentours de 2 heures, avant de faire route vers les Sables d’Olonne en laissant de l’île d’Yeu dans leur Est. « Ça va aller assez vite pour rejoindre la ligne d’arrivée puisqu’à l’arrière du front, les coureurs vont récupérer un flux de secteur nord-ouest soufflant entre 15 et 20 nœuds, qui va leur permettre de cavaler au portant jusqu’au bout, à de vitesses moyennes à deux chiffres. Dans ce contexte, on peut s’attendre à voir les premiers arriver entre 9 et 11 heures demain matin », a commenté le Directeur de course.

Côté classement, pour l’heure, pas de grosses surprises chez les Proto. Les trois leaders au classement après la première manche, Erwan Le Mené (800 – Rousseau Clôtures), Axel Trehin (945 – Cherche Partenaire) et Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance), bataillent de nouveau pour le podium. C’est, en revanche, un peu différent chez les bateaux de Série où l’avantage est aujourd’hui donné à Hugo Dhallenne (979 – Jade), 3e de la manche aller, devant Félix de Navacelle (916 – Youkounkoun) et Guillaume L’Hostis (868 – Alternative Sailing / Constructions du Belon). Si Matthieu Vincent (947 – L’Occitane en Provence), le vainqueur du premier acte, est parfaitement dans le match, en 5e position à seulement 2,1 milles du leader, c’est, en revanche, un peu plus compliqué pour Ambrogio Beccaria (943 – Geomag). Deuxième au classement provisoire à moins de sept minutes du premier, l’Italien occupe en ce moment la 32e position, à plus de 25 milles de la tête de meute. Si la route est encore longue avec plus de 170 milles restant à parcourir, cela rajoute forcément un peu de piment à l’ensemble…

L’article Eclatement des troupes est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
21 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions