• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Les premiers IMOCA arrivent dans le pot au noir, belle remontée d'Advens, Gilles Lamiré attendu en vainqueur

Gilles Lamiré et Antoine Carpentier à bord du premier Multi50 Groupe CGA – Mille et un sourires, désormais sortis du Pot-au-noir dans lequel ils n’auront passés que quelques heures, vont bientôt cavaler dans les alizés de l’hémisphère sud. Leur arrivée à Salvador de Bahia est prévue dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 novembre, le deuxième Solidaire En Peloton – ARSEP, 7 heures après. Les IMOCA de tête font ce soir leur entrée dans la zone de convergence intertropicale, Charal toujours aux commandes. 


image

Credit : P.Bouras


IMOCA : Charal et Apivia dans le pot au noir, belle remontée d'Advens

Dans la nasse nuageuse, Charal n’avance plus qu’à 2 nœuds et Apivia a ralenti ce soir à 7 nœuds. Derrière, il y eu des empannages pour caler l’entrée dans la zone de convergence intertropicale. A bord, ça cogite tandis que les vitesses des grands monocoques décroissent.

Moins de 50 milles derrière le groupe de tête, il faut compter maintenant 10 bateaux en chasse dont certains ne sont pas mécontents d’être là après avoir tenté le diable en début de course, après avoir tenté de passer par l'ouest. « On est ravis d’être dans le Sud, on revient sur les bateaux de devant qui doivent avoir un peu moins d’air que nous, donc on réduit l’écart ce qui est plutôt sympa !  » racontait ce midi Yannick Bestaven sur Maître CoQ revenu de loin, comme Boris Herrmann et Will Harris sur Malizia II – Yacht Club de Monaco, les plus rapides ce soir avec encore près de 20 nœuds de vitesse.

Thomas Ruyant et Antoine Koch continuent leur folle cavalcade en direction de Salvador de Bahia enfilant les milles comme une lettre à la poste. Advens for Cybersecurity, nouvel IMOCA pensé par Guillaume Verdier et le bureau d’étude de TR Racing, était 11ème ce matin après son arrêt à Cherbourg peu après le départ. Le nordiste et le breton ont désormais intégré définitivement le groupe 1 de la compétition.

Il va certes y avoir du rapprochement dans la zone tampon du Pot-au-noir mais dès la sortie, les foilers vont rapidement décrocher les bateaux à dérive.

Class40 : Crédit Mutuel creuse un peu plus l’écart

Et 20 milles de plus en 24h ! Ian Lipinski et Adrien Hardy ont désormais 50 milles d’avance sur leurs poursuivants Sam Goodchild et Fabien Delahaye sur Leyton. Les alizés au nord du Cap Vert se montrent diablement costauds depuis la nuit dernière. Cirés étanches et casque à pointes de rigueur pour contrôler les trajectoires sous spi et éviter les sorties de piste. Ajoutez à cela des poissons volants que les grosses vagues balancent sur le pont, on se croirait dans un toboggan du parc Astérix.

« Crédit Mutuel va toujours plus vite, ce sont ses conditions. On essaye de tenir la cadence » confiait ce midi Aymeric Chappellier sur Aïna Enfance & Avenir, 7 milles derrière Leyton.

700 milles en arrière, Equipe de Voile Parkinson affiche enfin une vitesse normale après s’être empêtré de longues heures dans le dévent de l’île de Madère. « On fait un peu la course en solo, parce qu’on a eu quelques soucis sur le bateau, on ne sait pas où sont les concurrents et on n’a pas de météo. Nous appréhendons un peu le Pot-au-noir, on va peut-être rester bloquer 6 jours on ne sait pas. A l’ancienne ! »

Multi50 : Groupe GCA de Gilles Lamiré attendu dans la nuit de jeudi

Ca redémarre pour Gilles Lamiré et Antoine Carpentier à 15 nœuds désormais après avoir été ralenti la nuit dernière dans le Pot-au-noir où le vent synoptique leur a permis de ne jamais s’arrêter. L’écart avec Solidaires En Peloton – ARSEP reste du coup conséquent (près de 100 milles), le bateau bleu n’ayant finalement pas eu le temps de recoller.

A Salvador de Bahia, tout est prêt pour accueillir les multicoques, et le premier est attendu dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 novembre. Il va cependant falloir être vigilants aux effets de vent locaux et aux pêcheurs le long des côtes brésiliennes.

Quant au troisième Multi50, Primonial, il devrait rentrer aux côtés de l’IMOCA Apivia dans les nuages du Pot-au-noir dans quelques heures. Leur escale au Cap Vert a engendré plus de 300 milles de retard.

Vous conseille : Premières arrivées de la Transat Jacques Vabre attendues dans deux jours à Salvador de Bahia

Classement à 16h00

Class40
1 - Crédit Mutuel
2 - Leyton
3 - Aïna Enfance & Avenir

Multi50
1 - GROUPE GCA - MILLE ET UN SOURIRES
2 - Solidaires En Peloton - ARSEP
3 - PRIMONIAL

Imoca
1 - Charal
2 - Apivia
3 - 11th Hour Racing

Sources : S.Gueho - Advens

Lire la suite
45 lectures
0 commentaires

Mini-Transat. Record des 24 heures pour Florian Quenot !

Mini-Transat. Record des 24 heures pour Florian Quenot !

Depuis le départ de Las Palmas de Gran Canaria samedi dernier, le rythme est très soutenu et les marins les plus rapides ont déjà bouclé près d’un quart du parcours menant au Marin, en Martinique. Dans un alizé bien établi, la traversée pourrait bien être rapide jusqu’au bout. Florian Quenot a déjà battu un premier record cette nuit, celui de la plus grande distance parcourue en 24 heures sur un Mini de série, avec 291,47 milles (vitesse moyenne 12,1 nœuds) ! Ce matin, François Jambou et Ambrogio Beccaria sont toujours leaders.
​​​​​​​
Record des 24 heures pour Florian Quenot !
Sur son option Sud, Florian Quenot (94 6) va très vite à bord de son Maxi 6.50 à étrave ronde. Il a même battu la nuit dernière le record des 24 heures en Mini de série, en parcourant 291,47 milles à la vitesse moyenne de 12,1 nœuds. Florian pulvérise ainsi l’ancien record (détenu depuis la Mini-Transat 2015 par Julien Pulvé) et se rapproche même de la meilleure performance en proto (les 304,9 milles de Bertrand Delesne en 2010).

Jambou et Beccaria donnent le tempo
Comme annoncé, cette deuxième étape est très rapide et les leaders ne mollissent pas. En série, de pointage en pointage Ambrogio Beccaria gagne un peu de terrain sur ses poursuivants, à commencer par Benjamin Ferré (902) et Kéni Piperol (956). Mais le skipper italien et ses chasseurs savent que la course est encore longue (il reste plus de 75 % du parcours à boucler). En proto, François Jambou (865) est lui aussi dans une bonne dynamique. Il creuse l’écart sur Tanguy Bouroullec (869) et Axel Tréhin (945).

Côté bobos techniques, on peut signaler que dans la nuit Bastian Ogier (740) a connu des problèmes de ferrure de safran qu’il est parvenu à réparer. Jean Lorre (570) est toujours en escale à El Hierro. Il devrait ce matin pouvoir ressouder sa cadène d’étai puis repartir dans la foulée. On note enfin la belle remontée d’Amélie Grassi (944) qui depuis son nouveau départ a déjà dépassé 21 concurrents. Amélie pointe ce matin en 40e position en série.

—————

Classement du mardi 5 novembre à 9h (heure française)

PROTO

1- François Jambou (865 – Team BFR Marée Haute Jaune) à 2046,9 milles de l’arrivée
2- Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance) à 16,4 milles du premier
3- Axel Tréhin (945 – Project Rescue Ocean) à 37,3 milles du premier

SERIE

1- Ambrogio Beccaria (943 – Geomag) à 2050,5 milles de l’arrivée
2- Benjamin Ferré (902 – Imago Incubateur D’aventures à 19,9 milles du premier
3- Kéni Piperol (956 – Caraïbe Course Au Large) à 43,4 milles du premier

Lire la suite
43 lectures
0 commentaires

Transat Jacques Vabre. Lamiré et Carpentier en tête en Multi50, Beyou et Pratt accélèrent en Imoca, Crédit Mutuel s’échappe en Class40

Transat Jacques Vabre. Lamiré et Carpentier en tête en Multi50, Beyou et Pratt accélèrent en Imoca, Crédit Mutuel s’échappe en Class40

Le Multi50 Groupe GCA – Mille et un sourires skippé par Gilles Lamiré et Antoine Carpentier finit de passer le Pot-au-noir qui aura été assez clément avec eux. Ils disposent de 90 milles d’avance sur Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthill qui vont avoir du mal à revenir sur eux. Mais il reste encore 1000 milles à parcourir. Rien n’est joué. Pour Primonial, skippé par Sébastien Rogues et Matthieu Souben difficile d’espérer un retour alors qu’ils sont distancés de 340 milles du premier et que le Pot au Noir semble se refermer devant eux.

En IMOCA, Charal a accéléré avant de s’engluer dans le Pot au noir. Il est suivi par Apivia à 100 milles lui-même sous la coupe d’11th Hour Racing qui se rapproche dangereusement voire le dépasser par l’ouest tandis PRB et Banque Populaire se bagarrent comme des fous avec 2 milles d’écart par rapport à la route directe. L’incroyable remontée de Thomas Ruyant et Antoine Koch sur Advens for Cybersecurity leur permet de raccrocher le wagon des 5 IMOCA positionnés dans l’ouest des îles du sud de l’archipel du Cap Vert. On notera également la belle trajectoire de Newrest – Arts & Fenêtres qui reprend des milles après son passage à l’intérieur des îles. A plus de 1000 milles de Charal, Ariel 2, mené par l’équipage norvégien Huusela/Fergusson, pénalisé par une grand-voile très abîmée depuis le golfe de Gascogne, fait du mieux qu’il peut !

Class40 : Le grand écart
600 milles séparent ce matin le leader de la flotte Crédit Mutuel, du dernier Equipe Voile Parkinson qui recommence à peine à accélérer à 7 nœuds sous l’île de Madère. Dans l’ouest des îles Canaries, des duels et des bagarres ont lieu, la régate ne s’arrête décidément jamais ! Chocolats Pariès – Coriolis Composites et Prendre la mer Agir pour la forêt ont à peine 3 milles d’écart. A la 9e place Edenred et Vogue avec un Crohn 8e, ne se lâchent plus d’une semelle à 1 mille, et Crosscall Chamonix-Mont Blanc ne doit surtout pas laisser passer Linkt s’il veut conserver sa 5eme position. Devant, c’est toujours le tandem Lipinski/Hardy qui tient la dragée haute toujours avec le même écart d’une bonne trentaine de milles devant Leyton et Aïna Enfance & Avenir. Sur ce long bord bâbord amures cap plein sud, pas de grande stratégie mais du placement et surtout de la vitesse max ! Le nouveau Class40 Crédit Mutuel est une vraie petite fusée.

 

Lire la suite
41 lectures
0 commentaires

Brest Atlantiques. Premières vidéos à bord !

Brest Atlantiques. Premières vidéos à bord !

Les 4 Ultimes ont embarqué un mediaman à bord afin de faire vivre la course de manière immersive le plus possible. Partis dans des conditions musclées à 30 nds, la vie à bord des Ultimes pour ces premières 24h s’annonce difficile.

Lire la suite
49 lectures
0 commentaires

Lancement des Sélections Espoir 2020 de BE Racing

Lancement des Sélections Espoir 2020 de BE Racing

L’écurie de course au large BE Racing, créée par Servane Escoffier et Louis Burton, lance l’appel à candidature des Sélections Espoir 2020. Pour la 6ème année consécutive, l’objectif de ces sélections est de permettre à un(e) jeune talent de se lancer dans l’univers de la course au large. Depuis sa création en 2013, le Projet Espoir est soutenu par Mer Entreprendre, un réseau de plus de 90 entreprises bretonnes.

Les conditions de participation aux Sélections Espoir 2020 sont les suivantes :
. Ces Sélections sont nationales.
.. Avoir entre 18 et 25 ans.
.. Etre licencié(e) FFVoile.

. Envoyer avant le 21 janvier 2020 à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. :
. Une lettre de motivation.
. Un CV nautique.
. Un CV professionnel.

Les épreuves des Sélections Espoir 2020 :

. 1er tour (8 candidats) :
. Sur l’eau à Saint-Malo, régate sous observation de la Société Nautique de la Baie de Saint-Malo (SNBSM).
. Epreuve de sport et de résistance physique.
. Théorie : météo, navigation, culture générale course au large.
. Entretien individuel.

. Finale (3 candidats) :
. Vidéo de présentation personnelle, réalisée par chaque finaliste.
. Media training (interview vidéo).
. Navigation en solitaire.

Lire la suite
51 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions