• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

L’envol de l’Occitane en Provence !

Soleil, 18 à 25 nœuds de vent ; Armel s’est offert un joli combo pour une des premières navigations ventée depuis l’installation du second foil. Plaisir intense pour Armel et son équipe qui depuis la mise à l’eau, engrangent les navigations et travaillent à la fiabilisation du bateau en vue de la première échéance, la Vendée- Arctique- Les Sables d’Olonne dont le départ est prévu le 4 juillet. A bord, Armel accompagné de Sam Manuard, architecte du bateau, nous confient leurs premières sensations.

Ils racontent :

Armel Tripon, skipper de l’Imoca L’Occitane en Provence :

«Dès la mise à l’eau, on a pu découvrir une stabilité de barre incroyable, même à 30 nœuds le bateau se barre d’une main, il répond au doigt et à l’œil. C’est assez exceptionnel, je trouve, pour ce type de bateau. Sur un Vendée globe, ça veut dire que les pilotes et le système de barre seront peu contraints et c’est de bon augure pour la fiabilité mécanique et la précision des trajectoires. Sinon, côté foil, on commence à avoir quelques navigations au compteur même si ce n’est que le début avec les deux foils, on a déjà quelques certitudes.
La stabilité des foils est au rendez-vous, le bateau décolle avec peu de vent et se maîtrise facilement sans être volage. Lorsqu’on est à l’extérieur du bateau, on a l’impression de naviguer sur un multicoque, d’autant qu’avec ses foils qui vont chercher leur appui assez loin, le bateau gîte très peu. Il semble léger et aérien. Lorsqu’on est à l’intérieur, les bruits décuplés par la raideur du carbone nous rappellent les forces et efforts en jeu. Les bouts craquent avant de s’étirer à leur maximum et le bruit de l’eau bouillonne sous le foil et la carène. Reste à fiabiliser le bateau en vue de la prochaine course et à travailler sur le confort à bord, mais je ne suis pas inquiet. Il va falloir également se confronter aux autres, car lorsqu’on est tout seul, c’est facile de se prendre pour le roi du plan d’eau (ndlr: sourire). »

Sam Manuard, l’architecte de l’Imoca:

« Après cette longue période de confinement, quel bonheur de retourner sur l’eau à bord de l’Occitane en Provence, une sacré machine à sensations ! Cette navigation s’est révélée très enrichissante car on commence à corréler datas, sensations et observations extérieures. On cherche la stabilité en dynamique et de ce point de vue on est assez satisfait, une fois la bonne combinaison matossage/ballasts/réglages de voiles trouvée, le bateau est stable, bien au-dessus de l’eau mais pas trop non plus. C’est cet équilibre qu’on va chercher. On veut éviter les sauts de cabris et les variations de vitesses, dans le but d’avoir une vitesse moyenne la plus élevée. Tout cela sans dépasser les critères de charge maximale du gréement. »

L’article L’envol de l’Occitane en Provence ! est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
6 lectures
0 commentaires

Une prudente reprise

Comme tout le monde, nos marins ont été confrontés à la mise entre parenthèses de leur activité ces deux derniers mois. Ce confinement a provoqué l’annulation de nombreuses courses au programme du championnat Élite de course au large et a empêché les skippers de s’entraîner sur l’eau. L’adaptation a été de rigueur, alors en plus d’avoir appris à faire du pain eux-mêmes et d’avoir créé une playlist de leurs hits préférés, Loïs, Tom et Élodie ont suivi les formations en ligne du Pôle Finistère. Ils ont ainsi pu continuer l’entraînement sportif et améliorer leurs connaissances en météo, lecture de parcours et utilisation du logiciel de routage Adrena.

Le 11 mai a sonné, pour eux comme pour tous, le temps d’une reprise douce et progressive de la vie. Une vie modifiée, avec comme mots d’ordre : distance, prudence et patience.

C’est à partir de ces recommandations que la Région Bretagne et le CMB ont pris la décision de permettre aux trois marins de reprendre l’entraînement, sous l’égide du Pôle Finistère course au large, conformément à la vocation de formation assumée par la filière d’excellence de course au large, depuis sa création en 2011. Accompagner et former de jeunes talents pour leur permettre d’exprimer tout leur potentiel et de devenir des marins aguerris : tel est l’objectif du Team Bretagne-CMB. Et c’est dans cet esprit que s’effectue leur retour sur l’eau.
Dans ce contexte, Loïs, Tom et Élodie ont remis leurs bateaux à l’eau il y a deux semaines (respectivement : Performance, Espoir et Océane). Ils ont donc repris possession de leurs montures et ont, depuis, enchaîné les navigations en baie de la Forêt. 
Ils débutent cette semaine un stage d’entraînement sous la direction des équipes du Pôle Finistère, plus motivées que jamais pour affûter nos sportifs, afin qu’ils continuent à progresser et qu’ils puissent jouer sur le devant de la scène quand les courses reprendront !

Ce retour à l’entraînement s’effectue dans des conditions particulières (pas de briefing en salle, distance de 2 mètres minimum entre chacun, aucun rassemblement physique dans les locaux du Pôle…) afin de garantir la sécurité de tous et le respect le plus strict des mesures d’hygiène recommandées par l’État en cette période de crise sanitaire liée au Covid-19.

Loïs Berrehar, skipper Bretagne-CMB Performance « Tom, Élodie et moi sommes très heureux de pouvoir retourner sur l’eau ! Nous goûtons à l’immense chance que nous avons de pouvoir naviguer, et nous remercions sincèrement nos partenaires de nous l’offrir. Pouvoir continuer à s’entraîner, est aujourd’hui un privilège dont nous avons conscience. Notre entraînement reprend donc et nous sommes plus affamés que jamais ! »

L’article Une prudente reprise est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
5 lectures
0 commentaires

Vendée Globe. L’imoca L’Occitane en Provence première sortie avec ses deux foils !

Vendée Globe. L’imoca L’Occitane en Provence première sortie avec ses deux foils !

L’imoca L’Occitane en Provence a pu naviguer pour la première fois avec ses deux foils ce week-end. Avec 18-25 nœuds de vent, en Baie de Quiberon, Armel Tripon a pris un réel plaisir sur son tout nouvel Imoca.

« Dès la mise à l’eau, on a pu découvrir une stabilité de barre incroyable, même à 30 nœuds le bateau se barre d’une main, il répond au doigt et à l’œil. C’est assez exceptionnel, je trouve, pour ce type de bateau. Sur un Vendée globe, ça veut dire que les pilotes et le système de barre seront peu contraints et c’est de bon augure pour la fiabilité mécanique et la précision des trajectoires. Sinon, côté foil, on commence à avoir quelques navigations au compteur même si ce n’est que le début avec les deux foils, on a déjà quelques certitudes. La stabilité des foils est au rendez-vous, le bateau décolle avec peu de vent et se maîtrise facilement sans être volage. Lorsqu’on est à l’extérieur du bateau, on a l’impression de naviguer sur un multicoque, d’autant qu’avec ses foils qui vont chercher leur appui assez loin, le bateau gîte très peu. Il semble léger et aérien. Lorsqu’on est à l’intérieur, les bruits décuplés par la raideur du carbone nous rappellent les forces et efforts en jeu. Les bouts craquent avant de s’étirer à leur maximum et le bruit de l’eau bouillonne sous le foil et la carène. Reste à fiabiliser le bateau en vue de la prochaine course et à travailler sur le confort à bord, mais je ne suis pas inquiet. Il va falloir également se confronter aux autres, car lorsqu’on est tout seul, c’est facile de se prendre pour le roi du plan d’eau (ndlr: sourire). »

Imoca L'Occitane en Provence avec les 2 foilsImoca L’Occitane en Provence avec les 2 foils @Pierre Bouras

Sam était à bord! Il nous raconte:
Sam Manuard, l’architecte de l’Imoca: « Après cette longue période de confinement, quel bonheur de retourner sur l’eau à bord de l’Occitane en Provence, une sacré machine à sensations ! Cette navigation s’est révélée très enrichissante car on commence à corréler datas, sensations et observations extérieures. On cherche la stabilité en dynamique et de ce point de vue on est assez satisfait, une fois la bonne combinaison matossage/ballasts/réglages de voiles trouvée, le bateau est stable, bien au-dessus de l’eau mais pas trop non plus. C’est cet équilibre qu’on va chercher. On veut éviter les sauts de cabris et les variations de vitesses, dans le but d’avoir une vitesse moyenne la plus élevée. Tout cela sans dépasser les critères de charge maximale du gréement. »

Imoca L'Occitane en Provence avec les 2 foilsImoca L’Occitane en Provence avec les 2 foils @Pierre Bouras
Lire la suite
8 lectures
0 commentaires

La Roesti Sailing Team navigue, Valentin Gautier, skipper du Class40 : "enfin de retour sur l'eau !" - ITW

"Escale avec Alain Gautier", découvrez le documentaire du week-end - Vidéo

Alain Gautier s'est fait connaitre du grand public en remportant le Vendée Globe 1992 avec Bagages Superior. Passé par de nombreux supp...

image
Lire la suite
7 lectures
0 commentaires

Billy Besson fait son entrée en Easy To Fly, le circuit 2020 fera escale à Carnac, La Rochelle et La Trinité

Programmer la saison en Easy To Fly 26 a été un vrai challenge. Après des semaines de discussions, de patience, de réflexions, l'équipe de la Class ETF 26 a relevé le défi et annonce son calendrier. A noter l'arrivée de Billy Besson sur le circuit.

image

Crédit : M Orsini

Billy BESSON et John GIMSON seront de la partie sur le circuit ETF 2020.

Même si cette année l'ensemble des régates auront lieu en France, l'objectif est maintenu : développer la Class ETF 26 pour en faire une série internationale.

Programme prévisionnel 2020 : 

- Entrainement à l'ENVSN / Port-Haliguen du 3 au 5 juin et du 8 au 10 juillet 

- Warm-up à Carnac du 28 au 30 août 

- Le National à La Rochelle du 10 au 13 septembre 

- Le Spi Ouest France à La Trinité du 24 au 27 septembre 

- Pro-Am à l'ENVSN / Port-Haliguen du 9 au 11 octobre 

Source : ETF

Lire la suite
10 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions