• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Bon départ de la Solo Guy Cotten 2020, Fred Duthil aux commandes, "Les prochaines heures risquent d’être longues"


Les conditions étaient très estivales ce jeudi 6 août à Concarneau pour le départ de la Solo Guy Cotten 2020 ! A 15h08, les 31 figaristes* engagés se sont élancés sur les 270 milles nautiques du parcours sous un grand soleil et un vent très léger de 5 nœuds en direction de l’archipel des Glénan. Sam Goodchild (Leyton), situé au plus proche du bateau comité, a pris le meilleur départ, suivi de près par Robin Follin (Ville de Ste Maxime), Pierre Leboucher (Guyot Environnement) et Fred Duthil (Technique Voile – Cabinet Bourhis Generali). Ce dernier, qui signe son grand retour sur le circuit Figaro, pointait en tête après deux heures de course dans un vent très faible. Les figaristes devront lutter contre la pétole pendant plusieurs heures avant de toucher enfin du vent pour cette première nuit en mer. Les arrivées sont prévues dans 48 heures, soit samedi 8 août après-midi à Concarneau.

image

Crédit : A Courcoux


Le directeur de course, Hervé Gautier, nous détaille les conditions rencontrées au départ : « Ils sont partis dans un vent de sud-sud- est de 4-5 nœuds. La flotte était bien positionnée sur la ligne avec un léger avantage au bateau comité. Les bateaux se sont rapidement scindés en deux groupes sur le plan d’eau mais la flotte est passée assez groupée au niveau de Linuen, Pierre Leboucher (Guyot) en tête. Dans le dernier fichier, les prévisions étaient un peu moins pessimistes pour les heures à venir mais le plus faible est tout de même attendu vers 18h avec 2 nœuds de vent de prévus ! Les prochaines heures risquent d’être longues pour les 31 skippers engagés. Nous ferons tourner d’autres routages pour voir l’évolution et affiner les ETA. »


Fred Duthil (Technique Voile – Cabinet Bourhis Generali) : "J’y vais sans pression"

« Je suis content d’être là même si je dois avouer que je ne suis pas le skipper le mieux préparé ! Je travaille en parallèle pour Technique Voile et mon projet s’est lancé très tardivement. J’ai besoin de prendre le bateau en main, de trouver les manettes et de me confronter un peu aux autres avant la Solitaire. Comme les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, je vais régater avec un ancien jeu de voile mais plusieurs figaristes disposent du nouveau jeu Technique Voile pour cette Solo Guy Cotten et ce sera sympa d’analyser leur performance ! J’y vais sans pression mais c’est peut-être ça la recette de la réussite. »

* Désistement de Benoît Hochart


La cartographie, ici  Source : MA Prestation
Lire la suite
6 lectures
0 commentaires

La Solo Guy Cotten s'élance cet après-midi, Laperche, Berrehar et Bonafous, skippers CMB, sont impatients

Ce jeudi 6 août à 15h, Loïs Berrehar (Bretagne-CMB Performance), Tom Laperche (Bretagne-CMB Espoir) et Élodie Bonafous (Bretagne-CMB Océane) s’élanceront sur la Solo Guy Cotten. Les marins de la filière d’excellence de course au large, habitués à batailler sur le plan d’eau face à Port-la-Forêt, joueront local avec ce départ de Concarneau. La dernière épreuve pour se jauger avant la Solitaire du Figaro. 

Lire la suite
5 lectures
0 commentaires

Tamponnages à répétition

Partis hier en tout début d’après-midi, les 72 concurrents de la Les Sables – Les Açores en Baie de Morlaix, ont, comme on s’y attendait, bataillé dans les petits airs erratiques sur le premier tronçon du parcours (197 milles au départ et à l’arrivée de Port Olona via Rochebonne et Belle-Ile). Pour preuve, les leaders n’ont avalé que 80 milles en 24 heures, entre 13h15 hier et la même heure ce mercredi.

« La nuit a été laborieuse, la faute à une zone de molle. Cette dernière a provoqué de vrais passages à niveaux, notamment à Rochebonne où trois groupes se sont créés. Les premiers ne s’en sont pas trop mal sortis, les suivants sont restés scotchés un moment et les derniers se sont littéralement faits coincés dans la pétole », relate Philippe Chevereau (962 – Abardast), le seul abandon officiel à ce jour de cette première étape. Au classement, en tous les cas, Tanguy Bouroullec et Léo Debiesse, qui s’étaient installés en tête de la flotte chez les Proto et les Série peu après le départ, n’ont pas cédé les commandes de leurs flottes respectives. Ce mercredi, les skippers de Cerfrance et de Kelyfos mènent en effet toujours les débats à hauteur des Birvideaux. Les Birvideaux qu’ils ont laissé dans leur sillage peu après 17h15. Côté météo, si, pour l’heure, les Ministes sont toujours propulsés par un flux de sud sud-ouest d’une petite dizaine de nœuds, ils devraient voir le vent s’évanouir dans la soirée avant que celui-ci fasse son retour en fin de nuit par le nord-est, puis s’effondre de nouveau dans les derniers milles. Dans ce contexte, les premières arrivées ne sont pas prévues avant demain après-midi et les coups d’élastique vont continuer de se répéter, faisant alors les affaires des uns et le malheur des autres.

L’article Tamponnages à répétition est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
7 lectures
0 commentaires

Veille de départ de la Solo Guy Cotten 2020 !

L’ambiance est festive sur le quai Carnot, en cette veille de départ de la Solo Guy Cotten. Les 32 skippers et leurs bateaux sont prêts pour attaquer les 270 milles du parcours retenu ce mercredi par la Direction de Course. Top départ demain 15h dans la Baie de Concarneau.

Hervé Gautier (Directeur de course) détaille les conditions du parcours :

« Nous les lançons sur le parcours 3, celui de 270 milles nautiques qui les emmène jusqu’aux Pierres Vertes pour redescendre jusqu’à la bouée de Sud Guérande. La première partie du parcours sera certainement assez molle, avec moins de 5 nœuds attendus sur la zone de départ et la première soirée. Après le passage de Penmarch, un vent thermique va s’installer. La descente vers l’île d’Yeu sera rapide en revanche dans un flux de 15-20 nœuds au reaching dans un flux de nord-est rapide. Ce sera établi jusqu’à l’arrivée, prévue en début d’après-midi samedi. »

Ce que pensent les coureurs :

Violette Dorange (Devenir) :

« Le circuit Figaro est de très haut niveau ! Même si je dispose d’une bonne expérience au large en solitaire en Mini, le rythme est très différent. On dort très peu et on est à 100% tout le temps ! J’ai beaucoup appris sur les deux premières épreuves de la saison et mon objectif, ici, est de valider les dernières modifications apportées sur le bateau, de valider les derniers réglages et de tester mes voiles neuves. On connait bien le parcours et ce sera idéal de valider tout cela dans ces conditions. »

Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) :

« J’ai fait un beau début de saison et suis très content de mes résultats. La Solo Guy Cotten est une super épreuve de préparation, sur un beau terrain d’entrainement en Bretagne sud. Cela fait deux ans que je travaille avec les produits Guy Cotten et je connais bien l’entreprise. Je trouve ça chouette qu’ils mettent autant d’énergie et d’investissement pour organiser cette course. C’est une belle épreuve pour notre circuit donc merci à eux !

Mon objectif principal est de valider et confirmer mes voiles neuves pour avoir le moins de doute possible au départ de la Solitaire du Figaro à St Brieuc dans deux semaines. Au niveau du parcours de cette épreuve, j’ai bien le schéma en tête car c’est le même que l’année dernière. En revanche, la météo est un peu plus complexe cette année. Nous serons dans des conditions maniables, avec de bonnes bascules de vent dans une flotte compacte ! Cela signifie qu’il va se passer des choses intéressantes et il faudra être bien placé pour sortir devant. Je vais essayer de confirmer mes bons résultats mais ne me mets aucune pression. »

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) :

« Les conditions prévues s’améliorent de jour en jour ! Mais nous allons avoir de tout en terme de vent. Ça va partir dans du très léger, avec une rotation au Nord Est, qui va progressivement monter en même temps qu’une dépression située dans le Golfe de Gascogne. Ce sera de plus en plus soutenu pour atteindre les 25 nœuds quand nous serons au plus sud du parcours. Une fois que nous aurons passé Sud Guérande, nous serons au près dans du vent un peu fort. Ce parcours est très intéressant car nous allons avoir tout un panel de conditions différentes, notamment au près et au reaching ; et ce sont exactement les allures que je souhaite travailler avant la Solitaire ! J’espère qu’il n’y aura pas de trop grands écarts dans cette météo aléatoire du début de course. J’ambitionne de continuer à régater dans le top 5 et ce serait de bon augure avant la Solitaire. Cela montrerait ma régularité ! »

Achille Nebout (Be Green Ocean) :

« Ça va être un super parcours, très près des côtes et donc avec de nombreux pièges. Il va falloir être vigilant avec les cailloux, le courant et le trafic des pêcheurs. On va passer proche d’endroits mythiques et magnifiques comme l’archipel des Glénan, le raz de sein, l’île de Groix et Belle île. Les conditions vont être très variées avec très peu de vent la première journée avant qu’il rentre progressivement. En tout cas, le jeu va être très ouvert !
Je suis très content d’être à Concarneau pour cette dernière course de préparation à la Solitaire. Il va y avoir un super plateau et ça promet une belle régate. Mon bateau sort de 10 jours de chantier et j’ai hâte de voir comment il se comporte avec les dernières évolutions qu’on y a apporté ! »

Jack Boutell (Jack Boutell Racing) :

« J’ai lancé ce projet tardivement, il y a seulement deux semaines ! L’Ocean Race étant reportée d’un an, je souhaitais absolument naviguer cette année et le timing est parfait pour pouvoir faire la Solitaire du Figaro. Je m’intéresse au Figaro Bénéteau 3 depuis l’année dernière. Je le trouve plus ouvert que l’ancien avec de nombreuses manières de le faire aller vite. Je dispose du bateau de Jérémie Beyou, qui est en excellent état et prêt à naviguer. C’est idéal pour moi. Je n’ai navigué que 4 jours à bord donc je ne vise aucun résultat. Je veux surtout voir où je me situe en vitesse et en stratégie par rapport au reste de la flotte. A la fin de cette Solo Guy Cotten je serais capable de me fixer un objectif sportif pour la Solitaire du Figaro. »

L’article Veille de départ de la Solo Guy Cotten 2020 ! est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
7 lectures
0 commentaires

Challenge Cornu à Plouguerneau : Camille Lecointre et Aloïse Retornaz renouent avec la compétition


Après deux stages d’entraînements à Quiberon, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz participeront au Challenge Cornu 2020, du 5 au 8 août à Plouguerneau ; l’occasion pour le duo de renouer enfin avec la compétition après 6 mois d'arrêt … Et pour une fois, elles vont régater dans le Finistère, chez elles.

image

Crédit : 470

La dernière fois que les marins de l’année 2019 ont rencontré leurs concurrentes, c’était en janvier dernier à Miami lors de la World Cup où elles avaient remporté la médaille d’Or pour la seconde fois. Depuis, la crise sanitaire a imposé de profonds changements. Toutes les compétitions ont été annulées ou reportées, comme le Championnat d’Europe à Palma qui se tiendra finalement en octobre prochain. Avide de compétition, le duo se prépare avec enthousiasme à courir le Challenge Cornu habituellement prisé par les amateurs. Elles y retrouveront les autres duos de l’équipe de France mais aussi des duos féminins étrangers comme les américaines, les allemandes et les italiennes, une aubaine pour se mesurer à la concurrence des prochains Jeux Olympiques.


Aloïse Retornaz : "J’ai hâte de retrouver les autres, ces sensations de compétitions, mettre en place de la tactique et de la stratégie. Aloise Retornaz_préparation Challenge Cornu 2020_Plouguerneau : Aloise Retornaz_préparation Challenge Cornu 2020_Plouguerneau © ©KaoriAvant ce challenge, nous participons à un stage pour nous re-mesurer par rapport aux autres, vérifier si nous sommes à la ramasse … ou si nous n’avons pas tant perdu que ça ! »


Camille Lecointre : "Pour nous, c’est vraiment top de retrouver d’autres duos féminins. Ce sont potentiellement des concurrentes que nous allons revoir lors des Jeux, même si elles ne sont pas encore toutes sélectionnées. "


Pas d’objectif de résultat mais des points à valider
Aloïse : « Nous ne nous fixons pas d’objectif de résultat, nous voulons d’abord retrouver nos marques en compétition. »


Camille : « Lors des deux stages à Quiberon, nous avons axé notre travail sur la façon d'améliorer la communication à bord. Camille Lecointre_préparation Challenge Cornu 2020_Plougerneau : Camille Lecointre_préparation Challenge Cornu 2020_Plougerneau © DRCette fois-ci, nous voulons réussir à valider ce travail en situation de compétition où le stress et le rush à bord sont prédominants ; l’objectif final étant que ce nouveau mode de communication à bord passe en mode "automatique" lors des régates. »


Une compétition en terre bretonne
Camille : « Nous sommes vraiment contentes de naviguer ‘chez nous’, de montrer notre environnement aux étrangères et aux sudistes. En venant ici, nous sommes venues chercher un peu de mer... Nous espérons qu’il y aura du vent et un peu de vagues. Notre atout principal est, je pense, d’être adaptées au climat ! Mais il y aura quelques pièges, notamment les courants...»


Camille Lecointre et Aloïse Retornaz prendront donc part aux quatre jours de compétition du Challenge Cornu 2020 à Plouguerneau, du mercredi 5 au samedi 8 août. Une belle préparation en vue de la prochaine compétition européenne à Palma en octobre.

Source : Kaori

Lire la suite
6 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions