• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

L’école buissonnière

Quand sonne l’heure de la rentrée des classes, l’Open Mach Trophy est la récréation rêvée pour profiter de la fin de l’été. Entre convivialité et passion, les 24 et 25 août, treize équipages vont faire le plein de sensations dans la baie de Quiberon avant de reprendre le chemin de l’école. La coupe Jean-Michel Le Franc sera disputée par huit Mach 6.5 et cinq Open 7.50 pendant deux jours de régate relevée, sous la houlette du Président de Comité de Course Gilles Bricout, et avec le soutien logistique de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT).

Sur les bancs de la class Mach 6.5

Le match va être serré parmi les huit Mach 6.5 inscrits. Les premiers de la classe seront bien évidemment présents avec Manu Guédon (West Paysages – Le Carré 56) qui caracole en tête du Championnat Atlantique Sportboat UNCL 2019. Accompagné de Anne Geoffroy, de Frédéric Baratay et d’Eric Dumont, Manu Guédon est remonté à bloc pour remporter la régate et le championnat. Il pourra ainsi accrocher une troisième étoile sur sa grand voile. Mathieu Jones et sa bande du Team Alternative Sailing seront bien évidemment de la partie pour tenter de lui mettre des bâtons dans les roues, et de remporter par la même occasion l’Open Mach Trophy pour la quatrième année consécutive. Malgré un bulletin décevant au Spi Ouest-France Destination Morbihan, le Team Alternative Sailing peut prétendre au podium du Championnat 2019. Toujours au tableau d’honneur, Actual sera skippé par Isabelle Joschke et rebaptisé pour l’occasion Horizon Mixité by Actual. Avec un équipage de choc composé de Isabelle Magois du Team MACIF, de Denis Cortella et d’Elise Bakhoum, la navigatrice franco-allemande profitera de cette pause dans sa préparation pour le Vendée Globe 2020.
Plusieurs sportboats n’auront également pas leur skipper habituel. Nicolas Troussel prendra les commandes de L’Ankou tandis qu’Exocet sera skippé par Camille Manrique. Tarmac’h courra sous le nom de Dynemia avec à son bord François Morane, habitué de la série pour avoir skippé Actual lors du GPEN. Nouveau venu dans la cour de récré, Alban Dia Mota fera le déplacement depuis Dieppe avec son équipage normand sur Machapotes. Il pourrait bien en surprendre plus d’un pour sa première régate en Mach 6.5 dans la baie de Quiberon. Elève studieux et qui répond toujours à l’appel, Jérôme Outin s’alignera au départ sur MichMach.

Les Open 7.50 à bonne école

Vainqueur 2018 et élève plus qu’assidu, Nicolas Groleau sera de la partie sur Bretagne Télécom. Il aura fort à faire face à Antoine Gautier, remonté à bloc depuis sa victoire au Spi 2019. Le skipper d’Open Game aura à cœur de terminer la saison avec les félicitations du conseil de classe en récupérant son titre acquis en 2017. Antoine Mermod, président de la classe IMOCA, ne compte pas rester au dernier rang et jouera pour la victoire sur Kermancy.
Matthieu Leys et l’équipage brestois de Qualiconfort Le Bar Tab’ ont les qualités pour accrocher un podium et pourraient bien profiter des effectifs réduits de la flotte pour se faufiler dans les premières places. L’Open Mach Trophy 2019 verra le retour d’Ossian. Mené par Ferdinand Costes, l’Open 7.50 marseillais se fait une joie de revenir jouer avec ses copains de la côte atlantique qu’il n’a pas vus depuis deux ans.

Les cartables sont prêts, les tenues sont impeccables et le maître d’école Gilles Bricout attend les class Mach 6.5 et Open 7.50 pour réviser leurs leçons lors de la 11e édition de l’Open Mach Trophy.

L’article L’école buissonnière est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Fin du Test Event d'Enoshima avec deux médailles pour les Bleus, Guillaume Chiellino : "Le bilan est très positif"

Cette semaine, les athlètes de l’équipe de France de voile olympique disputaient sur le plan d’eau olympique d’Enoshima, au Japon, leur « Test Event ». Les conditions météos avec du vent très faible mercredi n’ont pas permis aux séries 470 hommes, Laser, Radial et Finn de courir leur finale. Les classements généraux restent inchangés, ce qui permet à la France de comptabiliser 2 médailles avec l'or par le duo Camille Lecointre - Alois Rétornaz et celle en argent remportée par Charline Picon en RS :X. Neuf séries sur les 10 engagées ont terminées dans le Top 10. Guillaume Chiellino, directeur de l’équipe de France, dresse le bilan.


image

Crédit : Sailing Energy

Guillaume Chiellino, directeur de l’équipe de France : 

« Le bilan est très positif puisque 9 des 10 séries se sont qualifiées pour les finales. Nous faisons 2 médailles, une en or et une en argent, qui place la France dans le groupe de tête du tableau des médailles, ce qui sera l’objectif l’an prochain évidemment. Performer sur un Test Event nous permet de marquer notre territoire ici au Japon. 

Je veux saluer les superbes performances des filles, d’abord Charline (Picon) hier puis Camille (Lecointre) et Aloïse (Retornaz) qui ont encore remporté une victoire cette saison. Elles ont complétement dominé cette finale et c’était fabuleux de voir à quel niveau elles jouent. 

L’ensemble du staff était présent sur cette compétition. Nous avons une équipe qui fonctionne très bien et c’est une vraie satisfaction. C’est très encourageant pour tout le monde. Ca nous donne de l’élan pour l’an prochain. Il nous reste encore du travail avec encore 3 disciplines que l’on doit qualifier, le Nacra 17, le 49er FX à Auckland début décembre, puis le Finn à Gènes en avril. »

Classement général de l’Equipe de France :

470 femmes : Camille LECOINTRE (SR Brest) et Aloïse RETORNAZ (SN Sablais) : 1ère
RS : X femmes : Charline Picon (SR Rochelaises) : 2ème
RS : X hommes : Thomas Goyard (SR Calédonienne) : 5ème
49er : Mathieu Frei (SR Calédonienne) et Noé Delpech (YCPR Marseille) : 8ème
49er FX : Lili Sebesi (SN Marseille) et Albane Dubois (GGVLS Gravelines) : 8ème
Laser : Jean-Baptiste Bernaz (CN Sainte-Maxime) : 8ème
Nacra 17 : Quentin Delapierre (EV Cataschool) et Manon Audinet (St Georges Voile) : 9ème
470 hommes : Kevin PEPONNET (SR Rochelaises) et Jérémie MION (SR Havre) : 9ème
Finn : Jonathan Lobert (SR Rochelaises) : 10ème
Laser Radial : Marie Barrué (COYCH Hyères) : 15ème

Source : M Mermod

Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Camille Lecointre et Aloïse Retornaz remportent le Test Event en 470, "C’était compliqué"

Après la médaille d'argent de Charline Picon, l'équipe de France décroche une médaille d’Or en 470 sur le Test Event d’Enoshima. Camille Lecointre et Aloïse Retornaz remportent la Medal Race et montent sur la plus haute marche du podium. Le couronnement d’une saison marquée par un titre de Championne d’Europe et une médaille de bronze au Championnat du Monde !


image

Crédit : Sailing Energy

Durant les manches qualificatives, le duo a su rester dans le match en cadenassant la première place du classement provisoire. Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont superbement couru cette Medal Race, malgré un vent faible, en restant aux avant-postes de la flotte. A un an des Jeux Olympiques de Tokyo, les deux Françaises ont su montrer un haut niveau de compétition récompensé par la plus belle des médailles.

Les réactions de Camille Lecointre et Aloïse Retornaz :

« On a pu rester aux avant-postes pendant toute la manche et garder le contrôle sur la course. C’était compliqué car ce sont conditions qu’on n’avait jamais connu. Il y avait un secteur de vent différent et on avait un peu la pression. Quand c’est léger comme ça, on se dit toujours qu’il va se passer un truc inhabituel. Du coup on était aux aguets pendant toute la course. »

Source : BPCE

Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Fabrice Payen embarque Mathieu Laperche à bord du Multi50 Team Vent Debout pour la Transat Jacques Vabre

Après avoir pris le départ de la Route Du Rhum en novembre dernier, Fabrice Payen se lance aujourd’hui un nouveau défi sur 3 ans à bord d’un Multi50 nommé Team Vent Debout. Le 27 octobre 2019, le skipper prendra le départ de La Transat Jacques Vabre, direction Salvador de Bahia au Brésil.

image

Crédit : Team Vent Debout


Avec l'ex Multi50 de Gilles Lamiré

« Après ma Route du Rhum écourtée, prendre le départ de la Transat Jacques Vabre est rapidement devenu l’objectif pour toute l’équipe.

Pour cette nouvelle aventure, Fabrice Payen a loué le Multi50 de Gilles Lamiré. Changement d'équipier : Eric Flageul, qui devait être co-skipper sur la Transat Jacques Vabre, cède sa place à Mathieu Laperche.

Un programme sur 3 ans

Avant la prochaine Route du Rhum en 2022, Fabrice Payen participera à plusieurs courses : The Transat et La Transat Québec-Saint-Malo en 2020, la Transat Jacques Vabre 2021.

Le projet de l’association Team Vent Debout s’inscrit autour de la dynamique gouvernemental "cap vers l'entreprise inclusive" permettant de travailler sur le sujet de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans les entreprises.

Source : S Guého

Lire la suite
3 lectures
0 commentaires

Morgane Ursault-Poupon embarque sur le trimaran ex-Fleury Michon IX pour la Palermo Montecarlo

Aujourd’hui, Morgane Ursault-Poupon prend le départ de la Palermo Montecarlo sur un multicoque de légende : Fleury Michon IX, multicoque skippé par son père Philippe Poupon. « C’est complètement dingue, c’est le seul poster de bateau que j’avais dans ma chambre d’enfant ! Quelle chance de pouvoir naviguer sur ce trimaran, avec tout ce qu’il a vécu, » juge-t-elle.

image

Crédit : A Clidière

Partenariat de long terme

A bord d’UP– Sailing, Class40 de 2007, son premier bateau de course, Morgane UrsaultPoupon veut courir pour la transition écologique. Fleury Michon Bio lui a permis de prendre le départ de la Route du Rhum en 2018. Une aide ponctuelle de celui qui fût le sponsor de son père pendant 30 ans. « Aujourd’hui je recherche un partenaire de long terme, quelqu’un avec qui construire une relation fertile sur des valeurs communes ».


Programme Morgane Ursault Poupon

Oct 2019 : Transat Jacques Vabre
2020 : Québec – Saint-Malo

Le trimaran Orma Ad Maiora

3ème trimaran de l’architecte Nigel Irens 1988
Chantier Jeanneau
Longueur HT : 18,28 m
Largeur : 14, 50 m
Construction Kevlar et renforts longitudinaux en carbone

Source : Mercredi 11

Lire la suite
4 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions