• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

A bord de Charal, Jérémie Beyou et Christopher Pratt affinent leurs gammes pour la Jacques Vabre - Vidéo

Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson se dévoile, premières images du futur Hugo Boss - Vidéo

Il était très attendu. Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson a été dévoilé ce dimanche matin. Hugo Boss, plan VPLP, est sorti de son hangar e...

image
Lire la suite
21 lectures
0 commentaires

[Article sponsorisé] Saga Jacques Vabre-1999. Paulo, havrais à jamais

Le symbole en dit long : au Havre, le bassin dans lequel seront amarrés en octobre les 67 bateaux participant à la 14e édition de la Transat Jacques Vabre porte le nom de Paul Vatine. Car l’histoire de la Transat Jacques Vabre est intimement liée à celui que tout le monde, dans l’univers de la voile et au Havre, surnommait « Paulo ».

Issu du quartier populaire de Sanvic, en surplomb des falaises et maisons bourgeoises de Sainte-Adresse, le « titi » havrais, fils de menuisier, n’aurait sans doute pas imaginé pareille destinée. Bac en poche, il débute des études de commerce, vite abandonnées pour entrer dans les paras, « un défi personnel ». Entre-temps, il a découvert la voile à l’ASPTT, initié avec son frère Pierre par Alain Gliksmann. Il en fait son nouveau défi et réussit à se faire embarquer sur les bateaux stars des années 1980, les Jet Services, Royale ou Fleury Michon, avant de commencer à voler de ses propres ailes.

Débute alors le partenariat avec la ville du Havre et la Région Haute-Normandie, dont il devient le porte-étendard. « Je me souviens d’une de ses répliques fameuses à la sortie d’un jury en Suède sur la Course de l’Europe : « Messieurs, le duc de Normandie vous salue ! » se souvient Gérard Petipas, organisateur de la Transat Jacques Vabre à partir de 1995. Il était très attaché à sa région et à sa villeet très apprécié d’Antoine Rufenacht [maire du Havre de 1995 à 2010, NDLR] qui l’a tout le temps soutenu ». Jean-Luc Nélias, qui disputera avec Vatine la Jacques Vabre en 1997 (ils se sont classés deuxièmes), ajoute, amusé : « Il venait d’un quartier communiste et populaire du Havre, le paradoxe était que son bateau était financé par des élus de droite ! ».

Ce soutien lui permet en tout cas de jouer dans la cour des grands et de décrocher deux titres sur la Jacques Vabre, dont il remporte, en 1993, l’édition inaugurale en solo sur l’ancien Fleury Michon IX, puis, en 1995, la suivante, en double sur un nouveau plan Irens, également baptisé Région Haute-Normandie, avec Roland Jourdain. Ce dernier évoque un « Paulo » à deux visages. « Doté d’un humour décapant et fan de Claude François – on faisait les manœuvres en chantant Alexandrie, Alexandra ! » – Vatine était aussi un marin « très judéo-chrétien : un laborieux, conscient du boulot à faire pour être à la hauteur des Bourgnon, Peyron et autres. Tout n’était que peine et travail. Il allait à fond dans tous les domaines, y compris dans la préparation mentale. Ses victoires, c’était un aboutissement, comme s’il montait les marches du festival de Cannes, mais aussi la revanche du prolétariat havrais sur la grande bourgeoisie bretonne ».

Jean-Luc Nélias met lui aussi en avant cette double facette de celui que Loïck Peyron appelait affectueusement « le prolétaire navigateur » : « Paulo, c’était un personnage romantique, une sorte de D’Artagnan de la voile, capable de grandes envolées lyriques, comme le texte qu’il avait déclamé pendant la Route du Rhum 1998 à Loïck Peyron, qui rigolait comme un bossu. » Ce dernier raconte : « On était un peu à la rue avec Paulo, il m’avait sorti une tirade sur les vieux grognards qui rentraient bredouilles d’une campagne de Russie, c’était un grand poète sans le savoir ! » Jean-Luc Nélias poursuit : « A côté de ça, comme il avait commencé la voile très tard et n’était pas issu du sérail, il ne se sentait pas toujours légitime et pour y arriver, il faisait à sa manière, très besogneuse, il se mettait pas mal de pression. » Le Havrais confiera d’ailleurs après sa victoire en 1993 à Carthagène : « J’ai atteint un sommet, je vais peut-être pouvoir être un peu plus relâché que d’habitude, je crois que c’est un énorme soulagement. »

Six ans plus tard, au moment de prendre le départ de sa quatrième Jacques Vabre avec Jean Maurel, celui qui envisage alors de passer à autre chose explique, tristement prémonitoire, au journaliste de L’Humanité venu dresser son portrait : « Je n’ai pas la passion de la mer. Traverser l’Atlantique en 1999 reste quelque chose d’éminemment difficile. On a toujours la peur du chavirage (…) J’ai perdu trop d’amis en mer. Et quand j’entends dire que Tabarly a eu une belle mort, je dis non. J’aurais préféré le voir finir ses jours tranquillement aux côtés de sa femme et de ses enfants. Moi, je ne veux pas mourir en mer. Je veux vivre sur terre. »

Quelques jours plus tard, le 21 octobre, dans des creux de dix mètres au large du Portugal, son trimaran Chauss’Europ se retourne, la mer emmène définitivement Paul Vatine, 42 ans. Jean-Luc Nélias n’a pas oublié : « Avec Marc Guillemot, on avait cassé un bras de liaison, on était sur le retour et on était revenus sur leur position, on avait alors découvert le bateau chaviré en pleine baston, j’avais filmé l’approche, on voit une silhouette à l’image, on reconnaît très bien celle de Jean Maurel, je me rends compte qu’il en manque un, je crie « Il est où Paulo ? » et Jean me fait signe qu’il n’est plus là. Après, on a passé la journée à tourner autour de lui avant l’arrivée d’un cargo, c’était terrible à vivre. » A son retour à terre, Jean Maurel confiera : « C’est la compétition qui a tué Paul, et la compétition, c’est parfois une vraie connerie. »

Photo : Transat Jacques Vabre

                                                                                                                            En partenariat avec

L’article [Article sponsorisé] Saga Jacques Vabre-1999. Paulo, havrais à jamais est apparu en premier sur Tip & Shaft.

Lire la suite
13 lectures
0 commentaires

Ian Lipinski met à l'eau son nouveau Class40 Crédit Mutuel, plan Raison : "J’ai hâte de voir ce que ça donne sur l’eau ! "

Ce mardi 13 août, le Class40 Crédit Mutuel dessiné par David Raison et skippé par Ian Lipinski a été mis à l’eau à la Trinité-sur-Mer, où il a été conçu et construit. Ses lignes hors normes se sont enfin dévoilées au grand jour, huit mois après le lancement de sa construction. Les semaines à venir seront consacrées à la mise au point de ce prototype et à la qualification du duo Ian Lipinski / Adrien Hardy à la Transat Jacques Vabre.

Ian Lipinski met à l'eau son nouveau Class40 Crédit Mutuel

Crédit : Y Zedda

Ian Lipinski : "J’ai hâte !"

Ian Lipinski, skipper du nouveau Class40 Crédit Mutuel : « C’est l’aboutissement d’une grosse année de travail. L’équipe a tout donné ces dernières semaines, ça a été vraiment intense. Aujourd’hui, nous avons enfin pu voir les lignes du bateau en entier, avec un peu de recul : c’est prometteur, il me fait vraiment penser à mon Mini. J’ai hâte de voir ce que ça donne sur l’eau ! »

Premières navigations avec Adrien Hardy

Une autre s’ouvre : celle de la mise au point en mer. Une étape, là encore passionnante pour Ian Lipinski et son équipe. Le skipper pourra s’appuyer notamment sur les compétences d’Adrien Hardy, futur co-skipper du Class40 Crédit Mutuel sur la Transat Jacques Vabre, ainsi que sur Rémi Aubrun qui collabore depuis des mois avec David Raison, l’architecte du bateau, à la conception des voiles du 40 pieds.

Après quelques navigations d’entrainement, les marins enchaineront dès que possible sur leur parcours de qualification à la Transat Jacques Vabre.

Source : L Caraës

Lire la suite
23 lectures
0 commentaires

Fastnet doublé sur la Douarnenez Gijon, les leaders Tom Laperche et Xavier Macaire attendus demain à 20h

Les favoris de la Douarnenez Courses Solo Gijón sont toujours aux avant-postes où un duel entre Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) et Xavier Macaire (Groupe SNEF) se dessine. Peu de vent sur le sud Irlande. C’est sous un ciel gris et par une mer pas encore très bien rangée que les navigateurs ont viré le phare du Fastnet. 

image

Crédit : F Van Malleghem

Duel Macaire - Laperche

Xavier Macaire, bord à bord avec Tom Laperche, devance Tanguy Le Turquais (Quéguiner Kayak), Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) et Pierre Leboucher. Ce quintet a creusé l’écart sur un groupe de poursuivants qui compte Erwan Le Draoulec (Émile Henry), Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), Matin Le Pape (Skipper Macif 2017), Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) et Justine Mettraux (TeamWork). Pour les autres, il faudra attendre le début de soirée pour enrouler le phare mythique.

Un retour qui promet

Si, pour l’heure, les vents restent faibles aux abords du phare, la situation devrait évoluer rapidement puisque, dès ce soir, des vents de secteur sud-sud-est puis sud-sud-ouest de 27 à 33 nœuds devraient s’établir en mer celtique. Au fur et à mesure que les concurrents descendront vers Douarnenez, le vent s’orientera au sud-ouest 20 à 25 nœuds puis plein ouest pour l’arrivée en mer d’Iroise.

Classement à 17h (TU+2) :

1 Pierre Leboucher (Guyot environnement) à 272 milles de l’arrivée
2 Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 4 milles
3 Erwan Le Draoulec (Emile Henry) à 5 milles
4 Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 5 milles
5 Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) à 5 milles

ETA Mercredi 14 août 20h : arrivée prévue des premiers bateaux à Douarnenez

Source : L Lunven

Lire la suite
10 lectures
0 commentaires

Contraint à l'abandon sur la Fastnet Race, Sébastien Simon revient sur les premières semaines de son IMOCA - Vidéo

Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson se dévoile, premières images du futur Hugo Boss - Vidéo

Il était très attendu. Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson a été dévoilé ce dimanche matin. Hugo Boss, plan VPLP, est sorti de son hangar e...

image
Lire la suite
15 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions