• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Un véritable succès pour cette 14ème édition !

« Top », « super », « génial », cette 14ème édition se clôture sous les meilleurs auspices. Des conditions idéales pour toutes les disciplines ont permis à tous les concurrents de partir à l’assaut du Fort Boyard sous le regard d’un public venu en très grand nombre pour les encourager !

Record PUL-VE-RI-SE en windsurf !

Ce matin, le vent soufflait fort sur Fouras, si sa présence soulageait les organisateurs, la force annoncée au départ prévu des courses était juste suffisante. Pascal Delorme, le directeur de course a pris la décision de lancer la course dès le remplissage du plan d’eau. A quelques minutes d’écart, les riders en windsurf et en windfoil ont ainsi mis le cap sur Fort Boyard. En cours de course, le vent a forci, jouant une fois de plus avec les nerfs des organisateurs et rendant possible le lancement d’une deuxième course.
En windsurf, Marc Leroy, suivi par Chris Le Masurier et Manon Pianazza, championne d’Europe en RS :X jeune montent sur le podium.
Sur son windfoil, Antoine Albeau boucle le parcours aller/retour en 27 minutes ! Il bat ainsi son propre record de 39 minutes établit lors de l’édition 2018. William Huppert, qui a mené la course sur une partie du parcours, et Fabien Pianazza complètent ce 1er classement dédié au windfoil.

Jusqu’où ira Antoine ? C’est la question que se posent chaque année les organisateurs et l’équipe du Fort Boyard Challenge ! RDV en 2020 pour un nouveau record ?

Fort Boyard, droit devant !

Après les 25 kilomètres de la veille, aujourd’hui, c’est un parcours de 18 kilomètres qui a été proposé aux équipages. L’ensemble des équipages a réalisé le tour du Fort Boyard dans des conditions peu favorables avec un vent de côté.
Sans surprise, les équipages d’hier ont confirmé leurs résultats. L’équipage de Médoc VA’A termine premier en 1h42, suivi de près par l’équipage de la Baie de Somme et de Castelnaud La Chapelle (Dordogne).
A souligner la performance de l’équipage jeune des Sables d’Olonne qui a réalisé le même parcours que les adultes. Cet équipage coaché par le club sablais s’inscrit dans une démarche d’accompagnement d’élèves dans le cadre de l’UNSS. Partage & entraide, des valeurs de la pirogue qui trouvent un écho particulier dans cette belle histoire !

Le parcours SUP incertain jusqu’au dernier moment

Les conditions d’hier, avec un vent changeant constamment, ne lui ont pas laissé le temps de profiter de sa course, c’est désormais réparé avec celle du jour ! Le parcours en downwind de 9km avec des conditions idéales a été bouclé en 42 minutes par Tom Auber. Comme pour la pirogue, le podium reste identique à hier, Boris Jinvresse prend la 2ème place et Marius, le frère cadet du vainqueur, monte sur la 3ème marche.

Côté femmes, Iona Rivet réalise un parcours sans faute devant une amie de toujours, Justine Robert et Chloé Blampied (Jersey) prend la 3ème place au général. Grâce à la présence en mer d’un journaliste spécialiste du SUP, les promeneurs du dimanche ont pu regarder, pour la première fois le lancement de la course en direct. Une opportunité de rêve pour les familles des sportifs engagés ne pouvant pas les suivre à bord du bac.

Un public très nombreux !

Une douceur automnale exceptionnelle, un soleil au RDV presque toute la journée… Le cocktail idéal pour que le public se masse en nombre sur la promenade du front de mer à Fouras était réuni ce dimanche. Il faut dire qu’aujourd’hui, le spectacle était au rendez-vous avec l’arrivée simultanée des pirogues, windsurf, windfoil et suppers ! Danses et marché polynésiens, initiations au stand up paddle et au kayak ont séduit les centaines de personnes présentes.

L’article Un véritable succès pour cette 14ème édition ! est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Mini-Transat. Final serré sur la première étape entre Jambou, Bouroullec et Tréhin

Mini-Transat. Final serré sur la première étape entre Jambou, Bouroullec et Tréhin

Le trio Jambou, Bouroullec et Tréhin devraient en finir ce dimanche soir de cette première étape qui aura été finalement plus longue que prévue avec un vent qui s’est évanoui à 100 miles de l’arrivée à Las Palmas. Francois Jambou qui avait réussi à s’échapper ces derniers jours a vu ses rivaux directs revenir à quelques encablures de lui à 10 milles de l’arrivée. Il conserve néanmoins toutes les chances de l’emporter devant l’étonnant Pogo Foiler de Bouroullec.
En série, Ambrogio Beccaria mène la flotte devant Félix De Navacelle et Matthieu Vincent mais la fin s’annonce assez difficile.

 

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Championnat d’Europe de Course au Large. Pierre Leboucher et Mathilde Géron 4e

Championnat d’Europe de Course au Large. Pierre Leboucher et Mathilde Géron 4e

La course au large aux JO a connu son premier rendez-vous à Trieste en Italie avec 7 équipages mixtes en lice dont un français. Le tout premier Championnat d’Europe de Course au Large a offert une superbe bataille de bout en bout, du départ à Venise, via les sublimes iles de la côte Croate et finalement remportée à Trieste par le duo autrichien Lisa Berger et Christian Kargl. Après deux jours de navigation les quatre premiers tandems sont arrivés dans la même heure, dans le calme de la nuit Triestine. Pénalisé par des soucis techniques dans la 2e moitié de course le duo tricolore Pierre Leboucher et Mathilde Géron a dû se contenter de la 4e place (3e européen), mais les deux pensionnaires de l’APCC Nantes n’attendaient qu’une chose une fois le pied à terre : prendre leur revanche sur la prochaine épreuve de ce format !

Retour sur la course avec Pierre Leboucher :

FFV : Comment s’est déroulée la course pour toi et Mathilde ?
PL : « On est plutôt content de tous nos choix tactiques et stratégiques, on a suivi le plan de route qu’on avait établi avec les coachs, Jeanne (Grégoire) et Mathieu (Richard). On a pris un bon départ et on a eu très vite un passage de front à gérer avec une transition du vent de Nord à du vent de Sud, et on arrive à sortir en tête à ce moment-là, jusqu’à la première marque de parcours au niveau de la Croatie. Le vent est monté assez fort par la suite et on a commencé à avoir des soucis techniques et notamment de l’eau qui dans le fond du bateau. Le temps de s’en rendre compte le reste de la flotte nous avait rattrapé puis doublé, puis par la suite il a fallu faire avec car nous ne pouvions pas tout éponger. Malgré ça et le déficit de vitesse qu’il en résultait on a essayé de se battre jusqu’au bout, en essayant de faire les bons choix tactiques mais dès qu’on se retrouvait en ligne droite c’était plus compliqué. »

FFV : C’était une première expérience en double mixte en compétition pour toi, tu en as pensé quoi ?
PL : « J’ai trouvé ça super sympa ! La navigation avec Mathilde s’est super bien passé, c’était intéressant. Elle s’est vite adapté au rythme, elle était au taquet tout le temps ! C’était vraiment une bonne expérience. Sans ce soucis sur le bateau on aurait fait probablement mieux et on est un peu déçu du résultat final, on a manqué de chance au tirage au sort des bateaux ! En tout cas on a très envie de prendre notre revanche avec Mathilde! »

FFV : Il y avait d’autres découvertes également, le parcours dans un premier temps, et puis le fait de naviguer contre d’autres nations, tu en as pensé quoi ?
PL : « C’était sympa de batailler contre des gens qu’on ne connait pas beaucoup, dont on ne connait pas la façon de naviguer et c’était intéressant de voir leurs façons de faire, les choix qu’ils font. Pour le parcours, c’est vrai que je ne connaissais par ce coin et c’était vraiment super beau. Tout le retour vers Trieste, à longer la côte Croate, donnait envie de découvrir le coin plus en détail ! On n’avait pas le droit de passer à l’intérieur des très nombreuses iles à cet endroit mais on aurait été tenté plus d’une fois de le faire car ça avait l’air magnifique ! »

Le Classement général final :

1. Autriche – Lisa Berger / Christian Kargl, arrivée à 2h00 du matin

2. Belgique – Sophie Faguet / Jonas Gerckens, à 26 minutes des vainqueurs

3. Australie – Liz Wardley / Alberto Sonino, à 43 minutes des vainqueurs

4. France – Mathilde Geron / Pierre Leboucher, à 48 minutes des vainqueurs

5. Espagne – Ana Santamaria / Guillermo Altadill, à 1h07′ des vainqueurs

6. USA – Barbara Karpinska / Peter Beker, à 2h57′ des vainqueurs

7. Italie – Giovanna Valsecchi / Andrea Pendibene, à 6h29′ des vainqueurs

Par : FFVoile

Lire la suite
0 lectures
0 commentaires

Dénouement ce soir (ou cette nuit ?) pour la Mini Transat, François Jambou à 30 milles de Las Palmas

Le dénouement de la première étape de la Mini-Transat La Boulangère est imminent en proto ! A 17h, François Jambou n’était plus qu’à 30 milles de l’arrivée à Las Palmas de Gran Canaria. Tanguy Bouroullec et Axel Tréhin étaient respectivement à 15 et 25 milles du leader. François Jambou est attendu sur la ligne d’arrivée à partir de 21h (heure française). Cette estimation est sensible d’évoluer compte-tenu des conditions de vent très légères régnant aux Canaries. En série, il est probable que la victoire se joue entre Ambrogio Beccaria et Félix de Navacelle. A 17h, Ambrogio était leader, à 80 milles de l’arrivée. On devrait connaître le podium en série demain.

image

Crédit : Ch Breschi

Ce n’était pas vraiment le scénario que les favoris en proto avaient imaginé en s’élançant de La Rochelle, samedi 2 octobre. François Jambou, Tanguy Bouroullec, Axel Tréhin et les autres s’attendaient à une course très rapide. Les routages étaient prometteurs. Mais en bons marins, ils savaient aussi parfaitement que ce scénario était loin d’être acquis.

Dénouement ce soir (ou cette nuit ?) en proto

Les 1 350 milles menant à Las Palmas sont complexes et marqués par une diversité météorologique qui a mis la polyvalence des marins à l’épreuve. Le final dans les petits airs est particulièrement exigeant. François Jambou, Tanguy Bouroullec et Axel Tréhin seront les premiers à le raconter sur les pontons de Las Palmas. A 17h, François Jambou semblait très bien placé pour l’emporter, pointant à seulement 30 milles de la ligne d’arrivée et affichant une vitesse d’environ 5 nœuds. Il pourrait être sur la ligne vers 21h (heure française). A moins que le vent ne s’essouffle complètement devant Las Palmas et complique les tous derniers milles ?

Verdict demain en série

Compte-tenu des conditions de vent léger, il est difficile de se baser sur les routages et d’avoir une estimation précise des heures d’arrivées des uns et des autres. En série, on connaîtra très vraisemblablement le podium demain en deuxième partie de journée. A 17h aujourd’hui, Ambrogio Beccaria emmenait toujours la flotte, suivi de Félix de Navacelle et Julien Letissier, la bonne surprise de cette première étape. Demain, on s’attend à une flopée d’arrivée car un groupe compact est aux trousses de ce trio de tête.

83 en course et des écarts conséquents

Après les retours en course de Joe Lacey et David Kremer, 83 marins sont toujours en lice. Alors que les leaders aperçoivent les îles des Canaries, Joe Lacey, qui ferme la marche, a tout juste passé le cap Finisterre…

CLASSEMENT DU DIMANCHE 13 OCTOBRE A 18H

​​​​​​​ PROTO

1- François Jambou (865 – Team BFR Marée Haute Jaune) à 30,1 milles de l’arrivée
2- Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance) à 15,5 milles du premier
3- Axel Tréhin (945 – Project Rescue Ocean) à 25,5 milles du premier

SERIE
1- Ambrogio Beccaria (943 - Geomag) à 80,1 milles de l’arrivée
2- Félix De Navacelle (916 – Youkounkoun) à 10,5 milles du premier
3- Julien Letissier (869 – Reno Style) à 25,1 milles du premier

Source :

Lire la suite
0 lectures
0 commentaires

Sébastien Rogues baptisera son Multi50 Primonial au Havre avant la Transat Jacques Vabre

C’est une tradition. Chaque nouveau bateau se doit de recevoir la bénédiction d’un parrain et d’une marraine avant sa première grande épreuve de course au large. Ce sera chose faite pour le Multi50 Primonial de Sébastien Rogues qui va associer l’explorateur et scientifique Bertrand Piccard et la directrice de la Fondation de la Financière de l’Échiquier, Bénédicte Gueugnier en parrain et marraine.

image

Crédit : M Le Floch

Sébastien Rogues : 

« C’est toujours un moment particulier que le baptême de son bateau. Même si elle n’a qu’un caractère symbolique, c’est une cérémonie qui marque.

« Passionné d’aviation, je suis extrêmement heureux et fier d’associer au projet Bertrand Piccard qui m’a transporté et m’a fait rêver tout au long de son épopée Solar Impulse. 

Sur le volet associatif, je suis très admiratif de l’engagement et des valeurs portées par Béatrice Gueugnier en faveur de causes qui me sont chères, la transmission et la formation des jeunes en difficulté. Je ne pouvais espérer meilleur duo de parrain/marraine pour rejoindre l’aventure Primonial Sailing Team » poursuit le skipper.

Bertrand Piccard : 

« Malgré ma passion pour le ciel, d’autres extrêmes m’attirent et les océans me fascinent. Je n'ai pas hésité une seconde avant d'accepter de parrainer le trimaran de Sébastien Rogues et de m'associer à la formidable aventure qu'il va vivre au cours de la Transat Jacques Vabre. »

Source : Primonial
Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions