• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

JO Tokyo 2020. Quentin Delapierre – Manon Audinet et Lucas Rual – Emile Amoros sélectionnés pour Tokyo

JO Tokyo 2020. Quentin Delapierre – Manon Audinet et Lucas Rual – Emile Amoros sélectionnés pour Tokyo

C’est le 7 janvier 2020 que le Bureau Exécutif du CNOSF a validé la sélection de l’équipage Quentin Delapierre & Manon Audinet en Nacra 17 (catamaran à foil mixte) et du duo Lucas Rual & Emile Amoros en 49er (dériveur double haute performance) pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Nacra 17 : l’ascension fulgurante de Quentin Delapierre & Manon Audinet
Quentin Delapierre et Manon Audinet ont été finalement sélectionnés. Ils se connaissent depuis qu’ils sont enfants et régataient déjà l’un contre l’autre en catamaran. Quentin débute à la Cataschool, à Larmor-Baden, avant d’intégrer le Dispositif France Jeunes Inshore de la FFVoile. Après deux victoires sur le Tour Voile en 2016 et 2018, Quentin décide de se consacrer à une préparation olympique. De son côté, Manon intègre en 2013 l’équipe de France associée à Moana Vaireaux pour la préparation olympiques de Rio 2016 en Nacra 17. En septembre 2018, Quentin et Manon se retrouvent pour former un nouvel équipage en Nacra17.
Seulement un an après avoir formé leur duo, le Vannetais Quentin Delapierre et la Rochelaise Manon Audinet commencent à marquer leur territoire et s’offrent à Enoshima, sur le plan d’eau des Jeux Olympiques, leur première victoire internationale lors de la World Cup Séries.
Quentin Delapierre, Nacra 17 (école de voile CATASCHOOL – 56) : « C’était un pari osé pour Manon comme pour moi car il y a 1 an et demi je sortais du Tour Voile, je n’avais jamais fait de Nacra et le délai était vraiment court pour arriver jusqu’à Tokyo. Mais Manon était convaincue et nous nous sommes tout de suite tout de suite engagés avec l’ambition de progresser rapidement et de nous en donner les moyens. J’ai aujourd’hui du mal à réaliser qu’on est sélectionnés, c’est incroyable comme annonce. Le fait d’aller à Tokyo est une véritable réussite personnelle même si ce n’est évidemment pas la finalité, il faut maintenant aller chercher une médaille. Mais je suis aujourd’hui persuadé qu’on a les capacités de régater parmi les meilleurs, nous n’avons vraiment pas à rougir mais nous devons encore progresser dans nos départs. Nous ne sommes pas les favoris, mais je suis persuadé qu’on fait partie des outsiders et que nous sommes très observés et craints sur certaines allures. En tous cas cette sélection nous donne une patate d’enfer pour nous donner à fond ! »
Manon Audinet, Nacra 17 (St Georges Voile – 17) : « Je suis très heureuse de partager cette sélection avec Quentin et Franck Citeau notre entraîneur. Aller aux Jeux est la finalité de notre discipline et quand on est un sportif de haut niveau on rêve de rentrer dans le cercle très fermé des médaillés olympiques. Ce serait hyper gratifiant compte tenu des sacrifices que cela implique. Ce projet c’est un sprint de deux ans pour aller chercher le graal ! Ça fait un an et demi qu’on a commencé à naviguer ensemble, notre pari était très ambitieux et on savait qu’il fallait tenter l’aventure à fond. On a travaillé très fort pour cela jusqu’à signer une victoire internationale sur le plan d’eau des Jeux lors de la World Cup cet été. On a encore des axes de progression mais on sait qu’on a la bonne méthode et que si l’on travaille à fond on peut arriver à faire de belles choses »

Lucas Rual & Emile Amoros en 49er sélectionnés aux JO202 Copyright : Sailing EnergyLucas Rual & Emile Amoros en 49er sélectionnés aux JO2020 Copyright : Sailing Energy

49er : Lucas Rual et Emile Amoros, jeunes et brillants
Lucas et Emile se sont rencontrés au Sport- Etudes de La Baule. Formé en septembre 2012, le duo pornicais dispose d’une complémentarité et une complicité à toute épreuve ! Après une très belle carrière en 29er, ils s’imposent désormais en 49er en se plaçant déjà plusieurs fois dans les 10 premiers des championnats d’Europe et du Monde.
Lucas est étudiant en école d’ingénieur à l’INSA Rennes, et Emile en école de Kiné, ils ont tous les deux mis leurs études entre parenthèses jusqu’à la sélection du bateau français pour Tokyo 2020 qu’ils viennent de décrocher.
Emile Amoros, 49er (APCC Voile – 44) : « Les Jeux Olympiques, forcément c’est un rêve ! On se prépare à cette sélection depuis 4 ans mais sans jamais vraiment imaginer y être pour continuer à progresser. Maintenant que l’on sait qu’on part tout prend forme ! L’équipe de France de 49er a un excellent niveau, nous étions 4 équipages à pouvoir prétendre à aller à Tokyo. Avec Lucas, on forme un super duo très complémentaire, bienveillant et on a la fougue ! Nous avons confiance en nous ce qui nous fait rester lucide dans la pression et les gros enjeux. En plus de cela, on est entouré d’un excellent groupe de préparation et d’entrainement mais aussi de partenaires fidèles à qui nous devons beaucoup. Maintenant il faut tout mettre en œuvre pour aller chercher une médaille et faire une grosse performance aux Jeux. On sait qu’on en est capable ! ».
Lucas Rual, 49er (Club Nautic Pornic – 44) : « Je me souviens que quand je régatais en Optimist, je regardais à la télévision les compétitions des 470 aux Jeux Olympiques. C’est un rêve d’enfant ! Et aujourd’hui c’est vraiment difficile de réaliser. Tous les équipages français ont un très bon niveau, et tous méritent cette place, alors bien sûr on y croyait, mais cela semblait toujours un peu loin. Ce qui est grisant, c’est que nous sommes des outsiders mais on sait que l’on peut se battre pour être devant. On l’a déjà montré, on est vraiment pas loin. Une médaille est clairement possible. »

Lire la suite
5 lectures
0 commentaires

Transat AG2R. Armel Le Cléac’h avec Erwan Le Roux

Transat AG2R. Armel Le Cléac’h avec Erwan Le Roux

Tout en continuant à veiller de près sur la construction de son nouvel Ultim, Armel Le Cléac’h entamera sa deuxième saison en Figaro 3 avec en ligne de mire la Transat AG2R La Mondiale à laquelle il participera en double avec Erwan Le Roux.
Un défi qu’il aborde avec enthousiasme : « en 2019, j’étais revenu dans la discipline afin de rester affuté physiquement. Je savais que ça allait être compliqué mais ça m’a permis de voir où se situait mon niveau. Cette nouvelle saison, je l’aborde avec davantage d’ambition en matière de résultats ».

Avant de participer à la Solitaire du Figaro dont le départ sera donné fin août, le tenant du titre du Vendée Globe passera un premier test : la Transat AG2R La Mondiale dont le départ sera donné le 19 avril prochain à Concarneau. Une course qu’Armel connaît bien puisqu’il l’a remporté à deux reprises, en 2004 et 2010. « À chaque fois, je me suis imposé devant un bateau de Banque Populaire. Désormais, j’espère offrir la victoire à l’équipe ! » Pour y parvenir, le navigateur pourra compter sur un renfort de poids, celui d’Erwan Le Roux.
« Même si nous avons très peu eu l’occasion de naviguer ensemble, nous avons commencé quasiment au même moment, lors de la Solo Le Télégramme ». Armel salue également les « qualités humaines » du Morbihannais et apprécie « sa capacité à pouvoir barrer sur un Figaro 3 aux allures rapides et au portant ».

Erwan Le Roux peut en effet se targuer d’une solide expérience, sur de nombreux supports. En Multi50, il a notamment brillé à la Route du Rhum (vainqueur en 2014, 2e en 2018), à la Transat Jacques Vabre (vainqueur en 2009, 2013, 2015 et 2e en 2017) ou à la Transat Québec-Saint Malo (vainqueur en 2012). Le co-skipper ne cache pas son plaisir de revenir en Figaro : « je trouve cela passionnant d’avoir l’opportunité de pouvoir développer encore un peu le bateau, d’améliorer la performance. Je suis persuadé que nous formerons un bon binôme et que nous serons très complémentaires à bord. »
L’association avec Armel est également une source de motivation : « c’est un skipper tenace en mer, pointilleux dans sa préparation et fin dans ses analyses météo ». À 46 ans, le Morbihannais est également ravi de « découvrir le fonctionnement d’une équipe réputée, ce qui sera à coup sûr très enrichissant ». Le programme d’entraînement débutera après la mise à l’eau du bateau, à la fin janvier.

Lire la suite
3 lectures
0 commentaires

Le Belem est à la Rochelle, mise en chantier prévue le 13 janvier

Le trois-mâts Belem est arrivé, depuis Nantes, au port de la Pallice à La Rochelle. Une mise en cale sèche est prévue lundi 13 janvier au chantier Le Camus pour cette traditionnelle opération hivernale.


Le Belem est à la Rochelle

Crédit : Benjamin Decoin

Le Belem restera plusieurs semaines à La Rochelle avant de repartir vers Nantes, son port d’attache. Il débutera sa saison de navigation le 1er avril depuis Nantes pour 26 navigations inédites jusqu’à Toulon via Madère.

Source : TB Press

Lire la suite
5 lectures
0 commentaires

De retour sur l'eau après son chavirage en décembre dernier, l'AC75 ETNZ des Néo Zélandais est de retour sur l'eau

De retour sur l'eau après son chavirage en décembre dernier, l'AC75 ETNZ des Néo Zélandais est de retour sur l'eau | ScanVoile
Lire la suite
4 lectures
0 commentaires

52ème Semaine Olympique Française de Hyères, la dernière confrontation en France avant les Jeux olympiques

Du 18 au 25 avril 2020 et à trois mois des Jeux olympiques de Tokyo, le plan d’eau hyérois accueillera une nouvelle fois l'élite mondiale de la voile olympique. Une dernière confrontation en France avant le grand rendez-vous de l’été au Japon. 

image

Toutes les séries olympiques présentes

Une nouvelle fois l’épreuve de Hyères sera le grand rendez-vous de l’élite olympique en pleine préparation pour les Jeux de Tokyo. Les 10 séries olympiques seront donc présentes : RS : X (hommes et femmes), Laser (hommes), Laser Radial (femmes), Finn, 49er (hommes), 49er FX (femmes), Nacra 17 (mixte), 470 (hommes et femmes) pour s’affronter sur un plan d’eau aussi technique que tactique, réputé pour ses vents musclés d’est ou d’ouest nord-ouest (mistral), mais aussi pour son régime varié de brises thermiques.

L’Equipe de France sera bien entendu présente pour défendre ses couleurs sur son propre terrain de jeu. L’an dernier Charline Picon avait remporté l’épreuve en windfsurf (RS : X), tandis que Thomas Goyard dans la même discipline avait terminé deuxième.

Des séries invitées

Si l’échéance de Tokyo sera dans tous les esprits en avril prochain, la Fédération Française de Voile souhaite d’ores et déjà se préparer pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Ainsi deux nouvelles catégories seront ouvertes, à savoir le windfoil et le 470 mixte. Ces deux nouvelles disciplines seront présentes à Marseille en 2024 pour les Jeux Olympiques, et il est donc essentiel de les intégrer au plus vite au circuit olympique.

Au total plus de 600 athlètes représentant 60 nations sont attendus à Hyères-Les-Palmiers.

« La Semaine Olympique Française est de retour pour sa 52ème édition. Depuis de très nombreuses années, la qualité du plan d’eau et de l’organisation sont reconnues internationalement et les dernières éditions ne démentent pas ce savoir-faire historique. Je remercie d’ailleurs toutes les personnes qui œuvrent à la réussite de cet événement et je tiens particulièrement à rendre hommage à Régis Bérenguier, décédé récemment, qui a été indispensable à la réussite des dernières éditions.
Nous tenons à ce que cet événement reste un événement novateur dans le circuit olympique et une belle fête pour les Hyérois. C’est pourquoi nous allons poursuivre le développement des animations à terre, mais aussi inviter des futures classes olympiques de 2024. Nous n’aurons malheureusement pas la Course au Large cette année pour des raisons de disponibilité de la flotte, mais les windfoileurs seront bien présents et nous proposons les premières courses de 470 mixte. La Voile Olympique, sous l’impulsion de la France, a fortement fait évoluer ses disciplines olympiques et nous serons parmi les premiers à les mettre en œuvre. » confie Nicolas Hénard.

Programme sportif

Samedi 18 avril : accueil et inscriptions
Lundi 19 avril : 18h00 cérémonie d’ouverture
Lundi 19 au Mercredi 21 avril : phase qualificative (une à trois courses par jour)
Jeudi 22 au samedi 25 avril: phase finale (une à trois courses par jour)
Samedi 25 avril : Medal Races (course de 20 minutes pour les dix premiers classés de chaque série et dont les points comptent double), et Final Race pour les bateaux autres bateaux.
Samedi 25 avril: Remise de prix et cérémonie de clôture.

Source : FFV

Lire la suite
8 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions