• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Leboucher remporte l'étape, Macaire vainqueur de la Douarnenez - Gijon, Cassandre Blandin s'échoue

Les solitaires ont été servis pour la Douarnenez - Gijon : du vent, des transitions dans la molle à gérer avec subtilité, un passage brutal de l’été hispanique à l’automne irlandais, du près (beaucoup), du portant. Une étape complète qui a pu consacrer les navigateurs les plus inspirés et les plus réguliers. A regarder le duel que se sont livrés Pierre Leboucher et Xavier Macaire, on imagine l’intensité de la bagarre qui a mis aux prises les leaders de la course. 

image

Credit : F.Van Malleghem


Deuxième victoire en solo pour Xavier Macaire

Xavier Macaire renoue avec le succès après sa performance en début de saison dans la Solo Maître CoQ. Avec deux victoires en solitaire sur la saison, il efface sa déception d’une Solitaire du Figaro plombée par une première étape piégeuse.

Xavier Macaire, deuxième à Douarnenez, premier au général : « C’est évident que ça fait plaisir, d’autant que les jeunes qui arrivent vont vraiment très vite. J’ai réussi à me maintenir jusqu’au Fastnet où j’ai plutôt bien négocié la transition. Ensuite, il a fallu se bagarrer avec Pierre (Leboucher), mais je gardais toujours un œil sur Tom Laperche. C’est ma deuxième victoire sur les trois courses en solitaire de cette année 2019. Ça veut dire que j’étais bien dans le coup. »

Pierre Leboucher vainqueur de l'étape

Pierre Leboucher accroche à son palmarès sa première victoire en solitaire sur une étape du circuit Figaro, quand Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir), non content d’accrocher une belle deuxième place sur l’épreuve, aura eu la satisfaction de mener une grande part de cette étape retour, signe d’une suite de carrière prometteuse.

Pierre Leboucher, vainqueur de l'étape à Douarnenez, troisième au classement général : « C’est ma première victoire en solo sur le circuit Figaro. Je suis d’autant plus content que Xavier ne lâche jamais rien. Ensuite, il a fallu se bagarrer jusqu’au bout pour conserver cette première place. C’était d’autant moins facile qu’on était tous un peu dans le rouge. »

Tom Laperche, quatrième à Douarnenez, deuxième au général : « Pour moi, c’est une saison inespérée. Pour ma première année sur le circuit, je finis deuxième d’une grande course en solitaire et j’ai montré que j’étais capable de jouer aux avant-postes. Des résultats comme celui-là, on en rêve avant d’attaquer la saison. C’est de bon augure pour la suite. »

Enfin Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) ne devrait pas être menacé dans sa conquête du titre de Champion de France de Course au Large, une première pour un bizuth.

Cassandre Blandin (Klaxoon C) s’échoue sur la roche du Bouc

La navigatrice a heurté la roche du Bouc, située dans l’ouest immédiat du cap de La Chèvre. La direction de course a aussitôt demandé aux deux concurrents à proximité immédiate, Stan Thuret et Matthieu Damerval, de se dérouter sur sa position. Le vent est d’ouest de 12 à 15 nœuds.

Le CROSS Corsen a dépêché le canot Notre-Dame de Rocamadour de la SNSM qui a pu établir un lien avec la navigatrice. Cassandre Blandin est maintenant en sécurité. Le canot de la SNSM opèrera ensuite aux opérations de remorquage.

Douarnenez - Gijon - Classement général avant jury:

1 Xavier Macaire (Groupe SNEF) en 7j 10h01:19
2 Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) en 7j 11h18:35, écart au premier 01h17:16
3 Pierre Leboucher (Guyot Environnement) en 7j 12h25:15, écart au premier 02h23:56
4 Benjamin Schwartz (Action contre la faim) en 7j 12h39:28, écart au premier 02h38:09
5 Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) en 7j 12h45:44, écart au premier 02h44:25

Par la rédaction
Source : Rivacom

Lire la suite
8 lectures
0 commentaires

Le futur IMOCA Corum prend forme, Nicolas Troussel : "Le Vendée Globe rythme mon quotidien"

Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson se dévoile, premières images du futur Hugo Boss - Vidéo

Il était très attendu. Le nouvel IMOCA d'Alex Thomson a été dévoilé ce dimanche matin. Hugo Boss, plan VPLP, est sorti de son hangar e...

image
Lire la suite
12 lectures
0 commentaires

Les premiers solitaires de la Douarnenez - Gijon attendus ce soir, ETA vers 21 h - Figaro

Ça va batailler ferme jusqu’à la ligne d’arrivée. Les trois flottes de la Douarnenez - Gijon convergent sous spi vers l’entrée du chenal de la Helle, antichambre du chenal du Four. Les solitaires bénéficieront du courant favorable jusqu’à minuit et devraient glisser rapidement vers la baie de Douarnenez.


image

Credit : F.Van Malleghem

Après avoir adopté des routes divergentes depuis le passage du Fastnet, les solitaires de la Douarnenez Courses Solo Gijón sont sur le point de se rejoindre à l’entrée du chenal du Four.

Qui des tenants de l’option ouest, du centre ou de l’est sortira gagnant ? Difficile à dire, d’autant que la balise de Xavier Macaire (Groupe SNEF) ne permet pas de le positionner en même temps que les autres concurrents. Pour les autres, Pierre Leboucher (Guyot Environnement) semble toujours tenir la corde, quelques milles devant les deux skippers du team Bretagne CMB, Tom Laperche et Loïs Berrehar.

Tous les favoris flirtent avec des vitesses à deux chiffres en permanence et sont attendus à Douarnenez dans la soirée. Les premiers devraient logiquement en finir vers 20h30 – 21h.

Douarnenez - Gijon - Classement à 19h :

Un problème de balise ne permet pas de donner un classement totalement fiable. Le classement ci-dessous est fait à partir des extrapolations de la cartographie et des positions AIS des bateaux. Il est donné sous toutes réserves.
1 Pierre Leboucher (Guyot Environnement)
2 Xavier Macaire (Groupe SNEF)
3 Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance)
4 Tanguy Le Turquais (Quéguiner Kayak)
5 Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir)

Source : L.Lunven

Lire la suite
16 lectures
0 commentaires

Energy Observer a rejoint le Spitzberg en Arctique : "Nos ressources ne sont pas illimitées" - Images

Après 5700 km parcourus depuis Saint-Pétersbourg dans des conditions climatiques défavorables et en autonomie énergétique totale, Energy Observer est arrivé samedi 10 août aux îles du Spitzberg à 78° de latitude nord dans l’archipel du Svalbard (Norvège) considéré par la communauté scientifique comme l’épicentre, le "Ground Zero", du changement climatique. "Nous voulons vraiment montrer que nos ressources ne sont pas illimitées et qu’il faut coopérer avec la nature intelligemment."

image

Crédit :  Energy Observer - Amélie Conty

Energy Observer en autonomie énergétique totale « Nous avons navigué jusqu’au Spitzberg depuis la Russie en autonomie énergétique totale et démontré que notre mix énergétique constitue le futur non seulement du transport maritime, mais préfigure les nouveaux réseaux énergétiques développés à terre. 

De plus, dans une région si éloignée et pourtant profondément impactée par le changement climatique, c’est un symbole fort d'arriver avec ce navire sans aucun moteur thermique, sans utilisation de diesel contrairement à tous les autres navires, voiliers compris. Il est urgent d’agir sur tous les fronts ! 

Nous voulons vraiment montrer que nos ressources ne sont pas illimitées et qu’il faut coopérer avec la nature intelligemment comme on le fait avec notre bateau : on produit ce que l’on consomme, on va à la vitesse que les ENR nous permettent d’atteindre ! » L’Arctique a perdu 1,6 million de kilomètres carrés de glace En moins de 20 ans, l’Arctique a perdu 1,6 million de kilomètres carrés de glace. Cette fonte des glaces qui s’accélère a des conséquences pour l’écosystème local, mais aussi pour le reste du globe, à court, moyen et long terme.Cette arrivée au Spitzberg est une vraie première technologique, mais aussi le point d’orgue de trois années et 15 000 milles nautiques de navigation autour de l’Europe.  
Energy Observer a rejoint le Spitzberg en Arctique 

Source : Rivacom

Lire la suite
15 lectures
0 commentaires

La Drheam Cup prend rendez-vous en 2020, le parcours en sens inverse pour une arrivée à La Trinité sur Mer

La troisième DRHEAM-CUP aura lieu l'an prochain, du 11 au 19 juillet 2020. Avec toujours deux parcours mais une nouveauté de taille : les concurrents partiront cette fois de Cherbourg-en-Cotentin pour rallier La Trinité-sur-Mer.


image

Credit : E.Allaire

La Drheam Cup 2020 pour tous les bateaux et tous les formats

Un an après avoir réuni 81 bateaux, Jacques Civilise, organisateur de la course, a présenté les grandes lignes de la troisième DRHEAM-CUP.

Cette troisième édition, du 11 au 19 juillet 2020, conservera l’ADN de l’épreuve, à savoir une course Open, ouverte à tous les bateaux et à tous les formats (solitaire, double, équipage).

Le Fastnet  pour les plus rapides

L’organisateur de l’épreuve créée en 2016 a décidé d’apporter de la nouveauté sur l’édition 2020 : contrairement à la précédente, les marins partiront cette fois de Cherbourg-en-Cotentin pour arriver à La Trinité-sur-Mer. Ils emprunteront donc les deux parcours dans le sens inverse : la DRHEAM-CUP 400 (428 milles) passera ainsi par Shamble West, au sud de l’Angleterre, Wolf Rock, les îles Scilly et Ouessant. La DRHEAM-CUP 700 (736 milles), réservé aux bateaux les plus rapides, ajoutera le passage du Fastnet au programme.

Par la rédaction
Source : C.Muller

Lire la suite
12 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions