• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Défi Azimut. Une 10e édition qui s’annonce exceptionnelle

Défi Azimut. Une 10e édition qui s’annonce exceptionnelle

La 10e édition du Défi Azimut promet d’être grandiose par le nombre d’inscrits, la présence des meilleurs marins au monde, la formidable vitrine technologique qu’elle représente, et le programme alléchant à terre pour valoriser la filière nautique territoriale. Un cocktail détonnant pour fêter les 10 ans de cet évènement devenu incontournable au calendrier de la course au large et qui se tiendra du 9 au 13 septembre.

Les meilleures courses naissent toujours d’un bel élan d’amitiés. D’une régate à cinq bateaux, lancée en 2011 par Jean-Marie Corteville, patron de la société Azimut, à la demande de coureurs au large, le Défi Azimut rayonne désormais comme un évènement unique, un rendez-vous qui fait d’avance saliver skippers et spectateurs. Pourquoi ? Parce que tout simplement, les ingrédients essentiels sont là.

Trois formats de course dans un décor de rêve
La Sailing Valley ne porte jamais aussi bien son nom que lors du Défi Azimut. Le nouveau port de Lorient La Base sera à guichets fermés le mardi 8 septembre au soir. Cap sur 5 jours de courses folles ! Mercredi 9, place aux runs endiablés et aux images à couper le souffle. 23 IMOCA lancés pleine balle : frissons et émotions garantis pour ce tour de chauffe qui permet d’embarquer les partenaires pour vivre l’incroyable. Le lendemain, jeudi 10 septembre, les solitaires partiront pour 48h de compétition avec un media man embarqué. Parce que c’est aussi ça le Défi Azimut : permettre au grand public de vivre de l’intérieur le quotidien des marins. Et ils vont se chauffer et se bagarrer les skippers ! Dimanche 13 septembre, place aux images et record du tour de l’île de Groix en équipage avec les équipes techniques et les invités. De la compétition, de l’émotion, des visuels rares, le Défi Azimut résonnera comme un feu d’artifice…

Les meilleurs bateaux et les plus talentueux skippers au monde
Les prétendants au graal du Vendée Globe seront là. Les derniers IMOCA construits seront à voir au port et sur l’eau. Jérémie Beyou (Charal), Thomas Ruyant (LinkedOut), Sébastien Simon (ARKEA-PAPREC), Charlie Dalin (APIVIA), Armel Tripon (L’Occitane en Provence) autant de nouvelles montures bourrées de technologies se frotteront aux meilleurs IMOCA de la génération précédente, comme ceux de Samantha Davies (Initiatives-Cœur), Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) ou encore Isabelle Joschke (MACSF)… Et bien d’autres ! Près de 15 foilers et des bateaux à dérives très éprouvés se lanceront dans une course contre la montre, comme un condensé hyper énergivore avant le grand départ du Vendée Globe.

Partager les compétences à terre
Développement durable, technologies de pointe, découverte et partage d’expériences seront également au rendez-vous au port de Lorient La Base. Parce que le territoire est riche de connaissances en matière de nautisme, et que la conscience du mieux vivre environnemental demeure dans les têtes de tous les acteurs du nautisme, vendredi 11 septembre, les discussions battront leur plein pour mieux connaitre et échanger autour de la formidable énergie qui règne au sein du secteur nautisme du territoire de Lorient..

Gildas Morvan, directeur de course
« Le Défi Azimut est unique. C’est un évènement phare très attendu des skippers parce que c’est le dernier round chaque année avant les transats (Jacques Vabre et Route du Rhum) et cette année le Vendée Globe. Les IMOCA piaffent d’impatience de se mesurer entre eux ! Cette année, vu le nombre de bateaux, nous jouons à fond la carte de la sécurité sur les lignes de départ. Les marins viennent pour régater et se bagarrer ! »

Jean-Marie Corteville, créateur du Défi Azimut et Président d’Azimut
« Le Défi Azimut est riche de liberté, d’innovations, d’échanges. Nous sommes installés au cœur de la Sailing Valley, là où beaucoup se passe au niveau de la course au large. L’idée est de booster les initiatives, la culture maritime, l’ingénierie, faire vivre la compétition ici à Lorient et valoriser cette pépinière de compétences. Le Défi Azimut est à la fois une compétition de haute voltige et une formidable vitrine de la course au large. »

Candice Crépeau, directrice de l’organisation du Défi Azimut
« Le Défi Azimut est une compétition que nous organisons avec justesse et passion sur un formidable terrain de jeu. Un état d’esprit positif, une conjugaison de sportif, de performance et convivialité, c’est ce que toutes les femmes et les hommes de l’organisation tentent d’apporter. Chaque détail compte et notamment l’accueil des skippers. Nous sommes à l’écoute de chacun d’entre eux, nous prenons tout en considération. Il y a un vrai bel état d’esprit ! ».

LE PROGRAMME
Voici le programme des 5 jours (sous réserve des conditions sanitaires à date).
Le dispositif intègrera des mesures de sécurité adaptées à l’évènement.

Mercredi 9 septembre 2020
10h00 : Briefing d’avant course – Auditorium Cité de la Voile Éric Tabarly
10h45 : Questions/réponses
11h00 : Échanges avec la presse
14h00 : Départ du port des IMOCA
15h30 : Lancement des RUNS
18h00 : Fermeture de la ligne
18h30 : Accueil des bateaux aux pontons Lorient La Base
Jeudi 10 septembre 2020
14h00 : Départ du port des IMOCA
15h30 : Départ des 48H AZIMUT
Vendredi 11 septembre
Tour de table sur le développement soutenable
Tour de table sur la Reconversion de Lorient La Base
Samedi 12 septembre
ARRIVÉE DES BATEAUX
Dimanche 13 septembre
11h00 : Départ du port
13h00 : Départ du Tour de Groix
17h00 : Remise des prix

Lire la suite
6 lectures
0 commentaires

L'IMOCA 11th Hour Racing de Charlie Enright quitte Concarneau, cap sur Newport avec trois nouveaux marins


11th Hour Racing devrait quitter Concarneau vers Newport, Rhode Island, ce samedi. En chantier à Multiplast (Vannes) et après réception et installation de ses nouveaux foils, le team annonce l'arrivée de trois nouveaux marins auprès de Charlie Enright et lance son plan de préparation pour la prochaine édition de The Ocean Race en 2022-2023.  


image

Crédit : A Ross

Simon Fisher (Royaume-Uni), quintuple vétéran de l'Ocean Race, ainsi que Kyle Langford (AUS), ancien vainqueur de l'America's Cup et du SailGP,  et Emily Nagel (Bermudes), participante à l'Ocean Race 2017-2018, intègrent donc le team américain. Le trio s'est réuni en Bretagne avec le skipper Charlie Enright pour se préparer à la prochaine transatlantique de l'équipe. 

"Nous avons rassemblé une richesse d'expérience et de talent pour cette transatlantique", a déclaré le skipper Enright de 11th Hour Racing Team. « Nous avons hâte d'accumuler les milles. C'est un équipage expérimenté et un groupe dynamique qui rassemble un large éventail de compétences à l'approche de 2022. »

Source : 11th Hour Racing Team 

Lire la suite
5 lectures
0 commentaires

Corum l'Epargne baptisé jeudi dernier, Nicolas Troussel : "Je suis heureux et fier"

Sodebo Ultim 3 est sorti du chantier le mois dernier en version volante, mais un bateau volant, kezako ?

Mis à l’eau en Mars 2019, Sodebo Ultim 3 a navigué plusieurs mois pour apprivoiser l’équilibre de sa configuration inédite : la cellule ...

image
Lire la suite
6 lectures
0 commentaires

Monnin/Wagner remporte une édition historique des 5 Jours du Léman

Des conditions magnifiques, une flotte groupée, un niveau élevé, une compétition permanente… Cette 28ème édition des 5 Jours du Léman est sans doute l’une des plus belles de l’histoire de la régate, organisée par le Cercle de la Voile de Vidy.

40 équipes ont pris le départ dimanche dernier, pour cinq jours de navigation non stop en Surprise, en double, entre Vidy, Genève et le Bouveret. La flotte est restée longtemps groupée, les cartes ont été relancées de nombreuses fois pendant la course. La cartographie a montré presque autant de leaders que de participants pendant cette édition ! Dur pour les nerfs et pour la fatigue des concurrents qui n’ont que très peu dormi, malgré des conditions de navigation très clémentes : du vent presque en continu et du soleil. Seul un bateau a abandonné, Cust W, pour fatigue.

Un équipage a réussi à sortir son épingle du jeu : va… rhum9? mené par le triple vainqueur des 5 Jours Eric Monnin et l’autrichienne Ute Wagner. Tous deux experts du Match Race, ils ont pris une bonne option mercredi soir à la côte française en direction du Bouveret avec Hypnautic (Kuster/Kuster). Les deux navigateurs du Lac de Zürich ont continué à creuser l’écart face à leurs concurrents et ont fait la différence jeudi, à la sortie du Petit-lac, en contrôlant leurs poursuivants et restant mi-lac. En tête jusqu’à la fin de la course, ils ont montré une maîtrise parfaite de la stratégie et du bateau. Les manoeuvres étaient réalisées avec finesse et justesse jusqu’au bout, malgré les 120 heures de navigation et la fatigue emmagasinée !

Derrière, la lutte a été intense jusqu’au bout. Les équipes ont navigué sur des raccourcis depuis vendredi 2 heures du matin, en enchaînant les manoeuvres pour passer devant les concurrents directs. A ce jeu-là, c’est Bruno Engel et Loïc Forestier (Mayer Opticien) qui s’en sortent le mieux et terminent deuxièmes. La troisième place s’est jouée sur le fil : CER Sofies (Nelson Mettraux/Max Haenssler) a passé la ligne troisièmes, mais écope de 15 minutes de pénalité pour avoir oublié d’envoyer un sms lors d’un passage de bouée (obligatoire à chaque passage). C’est donc Chinook (Daniel Bouwmeester/Gaetan Van Campenhoudt) qui monte sur la troisième marche du podium.

Clap de fin d’une 28e édition extraordinaire, grâce aux concurrents qui ont offert un spectacle inoubliable, mais surtout au travail du Comité d’organisation, des bénévoles et du soutien des sponsors. “C’était une édition exceptionnelle ! Des nouveaux départs chaque jour, la météo clémente, cinq tours, la flotte bien regroupée. Quarante équipes, que du bonheur! A refaire”, se réjouit le président du Comité d’organisation Pierre Fayet.

Eric Monnin rejoint maintenant Denis Girardet au record du nombre de victoires aux 5 Jours du Léman, avec sa quatrième victoire cette année (après 1998, 2000 et 2017) en cinq participations seulement. Ute Wagner est quant à elle la deuxième femme à remporter les 5 Jours du Léman, après Kiny Parade en 1994.

Ils ont dit:

Ute Wagner (va… rhum9?) :

J’aime beaucoup les régates longue distance mais je dois avouer que ce lac est un peu spécial ! C’était vraiment intense, il fallait se mettre dans le bon mode. L’inverse du Match Race ! Mais je n’ai pas regretté une seule fois d’être là, ce n’était que du plaisir.

Eric Monnin (va… rhum9?) :

Nous n’avons clairement pas fait un sans faute, j’ai fait des erreurs au début. La journée de mercredi était incroyable, nous commencions à bien fonctionner avec Ute, et avons osé lâcher nos copains pour tenter une option risquée. C’était le moment décisif, cela a marché. J’ai mis trop de pression au début sur Ute qui ne connaissait pas le lac. Tout a finalement super bien roulé. Le niveau cette année était vraiment élevé, les conditions intenses ! C’était un festival de rassemblements, il fallait rester fort mentalement et Ute l’a été. Une bonne gestion du mental et un peu de chance nous a permis d’en arriver là !

Loïc Forestier (Mayer Opticien) :

Nous sommes rôtis ! Encore plus fatigués que lors des autres éditions, nous avons dormi moins de dix heures chacun en cinq jours. Cette édition était beaucoup plus éprouvante que d’habitude, je crois que je n’ai jamais participé à aucune régate aussi intense, toute course confondue ! Après un mauvais départ qui nous a directement mis dans le rouge, nous avons réussi à remonter car nous n’avons rien lâché et avons attaqué !

Daniel Bouwmeester (Chinook) :

Nous avons eu de la peine à nous mettre dedans mais avons appris à nous connaître et les derniers jours cela roulait bien. Nous avons réussi à gagner des places ce matin sur les parcours raccourcis, ce podium est la cerise sur le gâteau après une semaine de pur plaisir sur le Lac !

5 Jours du Léman 2020 – Top 5

va… rhum9? (Monnin/Wagner) Mayer Opticien (Engel/Forestier) Chinook (Bouwmeester/Van Campenhoudt) CER Sofies (Mettraux/Haenssler) CER Ville de Genève (Casas/Cadei)

L’article Monnin/Wagner remporte une édition historique des 5 Jours du Léman est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
8 lectures
0 commentaires

Un été avec Bilou #01 : Les années 1980

Into The Wind, le podcast de Tip & Shaft, est disponible ici :

Un été avec Bilou est disponible ici :

Un été avec Bilou #01

Les années 1980 : d'un naufrage dans la Mini-Transat à la Whitbread avec les Soviétiques

Ecoutez l'épisode #01 ici :

Écoutez l'épisode #01 ici :

EN RAISON D’UN PROBLÈME TECHNIQUE CHEZ NOTRE HÉBERGEUR DE PODCAST, CET ÉPISODE N’EST POUR L’INSTANT DISPONIBLE QUE SUR SOUNDCLOUND, VIA LE PLAYER CI-DESSOUS.

Tip & Shaft vous propose d’embarquer avec Roland Jourdain pour un podcast en 4 épisodes au cours desquels nous allons suivre le parcours éclectique d’un marin qui, en 30 ans de carrière, aura touché à tout ou presque.  

De la Mini-Transat, dans laquelle il fait naufrage à 20 ans, jusqu’à ses trois Vendée Globe, qui le feront connaître du grand public, en passant par l’aventure des Formule 40 et des Orma, du Figaro ou des MOD70, Bilou sera partout pendant ces décennies où la voile de compétition progresse à pas de géant tout en se professionnalisant.  

Au fil des milles on verra aussi comment les enjeux environnementaux prendront une importance grandissante dans les préoccupations du marin quimpérois, cofondateur de Kaïros et d’Explore.  

Premier épisode : Les années 1980, d’un naufrage dans la Mini-Transat à la Whitbread avec les Soviétiques !

Diffusé le 31 juillet 2020
Générique : In Closing – Days Past
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : Benoît Stichelbaut

Into The Wind est produit par Tip & Shaft,
le média expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Chaque vendredi en avant-première, par email :

Des articles de fond et des enquêtes exclusivesDes interviews en profondeurLa rubrique Mercato : l’actu business de la semaineLes résultats complets des coursesDes liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
#mc_embed_signup{; clear:left; font:14px Helvetica,Arial,sans-serif; } /* Add your own Mailchimp form style overrides in your site stylesheet or in this style block. We recommend moving this block and the preceding CSS link to the HEAD of your HTML file. */
* champs obligatoires
Votre adresse email *
Votre nom *
Votre prénom *
Vous êtes : * Coureur/euse pro ou membre d un teamMembre d une federation/classe/organisationPrestataire ou fournisseur/euseJournalisteCommunicant/eSponsorCoureur/euse amateur/eSimple passionne/e


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧

Ils sont passés dans Into The Wind

L’article Un été avec Bilou #01 : Les années 1980 est apparu en premier sur Tip & Shaft.

Lire la suite
5 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions