• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Le nouvel Hugo Boss d'Alex Thomson passe le test à 90°, cap sur la Transat Jacques Vabre - Vidéo

Le nouvel Hugo Boss d'Alex Thomson passe le test à 90°, cap sur la Transat Jacques Vabre - Vidéo | ScanVoile
Lire la suite
0 lectures
0 commentaires

Alex Caizergues et Axel Mazella vainqueurs de l'Engie Kite Tour après l'étape de la Grande-Motte - Résultats

Le rideau est tombé hier dimanche sur l’édition 2019 de l’ENGIE KITE TOUR, dont la 4ème et dernière étape s’est disputée à la Grande Motte. Après trois jours de compétition, Axel Mazella, Alex Caizergues et Samuel Michaille se sont respectivement imposés en Kitefoil, planche directionnelle et Twin-Tip. 


image
Credit : E.Bellande

Les vainqueurs sont

Après quatre étapes (une discard), les vainqueurs de cet ENGIE KITE TOUR 2019 sont : Alex Caizergues (planche directionnelle), Axel Mazella (Kitefoil Senior Homme), Billy Guy Maupas (Kitefoil Master Homme), Mathilde Garandeau (Kitefoil Junior Femme), Anaïs-Mai Desjardins (Kitefoil Senior Femme), Samuel Michaille (Twin-Tip Senior Homme), Nina Bivaud (Twin-Tip Scratch Femme), Simon Leprévost (Twin-Tip Master Homme) et Peyo Cremades (Twin-Tip Junior Homme).

Une belle fête du kiteboard

Avec 78 inscrits, l’étape de la Grande Motte affiche une participation record. Si en mer, les riders ont assuré le show tout le week-end, à terre, concurrents et grand public ont profité de moments inscrits sous le signe de la convivialité et du partage.

Classement général ENGIE KITE TOUR 2019 


Kitefoil
Senior Femme
Anaïs-Mai Desjardins (DFC), 70 points
Alexia Fancelli (Neptune Club), 55 points
Poema Newland (KSL), 54 points

Senior Homme
Axel Mazella (HKA), 102 points
Alberic Dubray (KGB), 80 points
Mickael Regibier (KSL), 73 points

Planche directionnelle
Alex Caizergues, (B N Port St Louis), 18 points
Chris Ballois (SR Douarnenez, 17 points
Sylvain Maurin (MUC Kite), 13 points

Twin-Tip Crossing
Scratch Femme
Nina Bivaud (NPB), 36 points
Armelle Courtois (CKC), 21 points
Eva Dupont (DFC), 11 points

Senior Homme
Samuel Michaille (SRH), 40 points
Camille Blanc (SR Rochelaises), 27 points
Anthony Cottard (NC), 17 points

Source : C Concetti

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Les TOP et FLOP de la semaine ... #40

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Le doublé pour Catherine Pourre (Eärendil #145) et son équipage

Déjà vainqueur de l’American Trophy 2018, l’équipage d’Eärendil a réitéré l’exploit cette année avec une magnifique 1ère place sur la RORC Caribbean 600 2019, gardant ainsi son titre obtenu en 2018 sur cette course et le record Class40 de l’épreuve!

Si seulement deux événements ont attiré les Class40 outre Atlantique cette année, ce fut deux belles courses !

Antigua a traditionnellement lancé la saison avec la RORC Caribbean 600. Avec dix Class40 au départ, une belle participation avec des bateaux ayant participé à la Route du Rhum 2018 et restés aux Antilles, un trio a animé la course aux avant-postes dans une bataille intense du début jusqu’à la fin de cette course de 600 milles entre les iles antillaises de Saint Martin et de La Guadeloupe. Catherine Pourre et son équipage, qui comptait comme en 2018 Pietro Luciani, Pablo Santurde, Carlos Ruygomez et nouveau venu en 2019 Massimo Juris, sortiront finalement vainqueur de cette joute, trois minutes devant Aïna Enfance et Avenir (#151) mené par Aymeric Chappellier, lui-même arrivé deux minutes devant son poursuivant, Lamotte-Module Création (#153) de Luke Berry.

C’est entre Newport et les Bermudes, à l’occasion de de la Bermuda 1-2. Une superbe épreuve en solitaire pour les 600 milles aller et en double pour le retour, que l’américain Jonathan Green (Privateer #102) remporte l’épreuve au temps cumulé des 2 manches devant 4 de ses compatriotes, dont en particulier Micheal Hennessy, vainqueur de la Route du Rhum destination Guadeloupe en catégorie Vintage en 2018, et son célèbre Dragon (#54), arrivé premier de la manche aller en solitaire et 2ème sur l’épreuve au général.

Eärendil gagne ainsi le Trophée Américain, devant Privateer, Deuxième du Trophée à égalité de points avec Eärendil, Aïna d’Aymeric Chappellier complétant le podium.

American Trophy 2019 et 2020

L’American Trophy 2019 aura vu s’affronter 15 Class40, dont 8 Français, 5 Américains, 1 Allemand et 1 angolais. Traditionnellement moins bien doté en évènements les années impaires, l’American Trophy aura vu sa participation quasiment stable par rapport à 2018 avec un beau plateau en augmentation sensible sur la RORC Caribbean 600 et un nombre de nouveaux projets américains en forte croissance présents sur la Bermuda one-two.

Traditionnellement plus actif les années paires, l’American Trophy 2020 verra les Class40 s’affronter à l’occasion de la RORC Caribbean 600 comme chaque année, mais également sur l’Atlantic Cup, course en double, de Charleston (South Carolina) à Portland (Maine) via New York en Juin. Cette épreuve emblématique du Trophée Américain, sera idéalement placée en 2020 entre The Transat, transat en solitaire d’Est en Ouest arrivant à Charleston (Départ le 10 mai) et la maintenant légendaire Québec Saint Malo (Départ prévu le 12 Juillet 2020). Gageons que ceci devrait booster la participation des Européens au Trophée Américain l’an prochain.

Commentaire Michael Hennessy, Vice-Président de la Class40

Félicitations à Catherine pour sa seconde victoire dans le Trophée Américain. Une victoire bien méritée ! Nous sommes ravis d’accueillir Eärendil dans les eaux américaines. Son niveau de compétition est devenu le nouveau standart.

2020 verra de belles compétitions en Amérique du Nord en Class40 avec The Transat, l’Atlantic Cup puis la Québec Saint-Malo. »

L’article Le doublé pour Catherine Pourre (Eärendil #145) et son équipage est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

Le bon coup d’Ambrogio Beccaria

En coupant la ligne d’arrivée à Las Palmas de Gran Canaria à 6h30 (heure française), Ambrogio Beccaria est arrivé premier de la première étape de la Mini-Transat La Boulangère, après 8 jours, 19 heures, 52 minutes et 07 secondes de course. Favori de l’épreuve en série, le skipper italien a tenu son rang malgré un scénario complexe et des retournements de situation. Félix De Navacelle s’est emparé de la deuxième place, 1 heure et 43 minutes derrière Ambrogio. Et c’est Matthieu Vincent qui a complété le podium (à 2 heures et 40 minutes du vainqueur). Voici les premières réactions de ces trois marins.

Ambrogio Beccaria, 1er : « Je ne pensais pas être en tête, j’ai carrément douté »

« Je suis trop content ! Je ne pensais pas être en tête. Hier matin je n’ai pas écouté la météo et les classements car j’étais sûr d’avoir perdu toute mon avance dans la nuit. Je pensais que tout le monde était positionné à l’Ouest et avec le vent qui rentrait par le Sud-Ouest, je croyais avoir tout perdu. Surtout que je savais que Félix était tout proche. Du coup je me suis interdit de dormir et de manger pendant au moins 15h pour essayer de naviguer au plus vite et ne pas avoir de regrets. J’ai carrément douté. Au final j’ai découvert que tout le monde était positionné à l’Est. Je gagne cette première étape et c’est vraiment trop cool ! On a eu des conditions très variées. Je ne m’attendais pas du tout à avoir une étape comme ça, très dure nerveusement. Le dégolfage a été compliqué, il y avait de la mer, tout le monde était un peu malade… Ensuite on a vraiment tiré fort le long du Portugal pour finir avec la pétole à l’arrivée, c’était affreux ! Je suis heureux d’arriver premier. Après c’est une course au temps. Si je suis premier avec 10 minutes d’avance ce n’est pas très important, si c’est 2-3h c’est déjà mieux. »

Félix De Navacelle, 2e : « L’extase totale ! »

« C’est génial d’avoir pu maintenir cette place depuis le cap Finisterre ! Les deux derniers jours, quand on voit le chemin jusqu’à l’arrivée, on se dit qu’il faut vraiment tout faire pour tenir. Le meilleur moment, c’est quand j’ai entendu à la vacation que j’étais premier pour la première fois : l’extase totale ! C’est là aussi que j’ai découvert la pression de n’avoir plus personne à chasser. J’ai essayé de tout faire pour ne rien regretter. Il y a plein de moments où on est latents, on n’arrive pas à se motiver à faire des choses. Je me suis forcé à bouger, à rester actif et lucide. J’ai bien suivi les créneaux de sommeil préconisés. Je suis prêt à repartir ! J’ai bien pris le rythme, j’étais vraiment à l’aise à bord. Le bateau a super bien marché. Je suis monté deux fois en haut du mât. C’étaient des petites aventures. J’ai réussi à prendre du plaisir dans cette course, ce qui n’est pas forcément facile en Mini quand on est à fond. »

Matthieu Vincent, 3e : « Je suis troisième ?! Ah bon, je n’étais pas au courant ! »

« Je suis troisième ?! Ah bon, je n’étais pas au courant ! Whaou, c’est génial ! Ça a été un chemin de croix. On a eu de tout, des moments de bonheur et d’autres très difficiles. J’ai eu pas mal d’avaries, mais le fait d’apprendre à l’instant que je suis troisième fait oublier tous les malheurs rencontrés ces 8 derniers jours, c’est incroyable. C’était une étape géniale mais très dure aussi psychologiquement. Comme d’habitude j’ai du mal avec la solitude et l’isolement. Pour moi la Mini-Transat c’est vraiment un challenge personnel plus qu’une partie de plaisir. Aujourd’hui je suis assez fier de moi. J’ai vécu pas mal de péripéties pendant cette étape. J’ai fait un soleil ! Je me suis mis à genoux pour mettre un ris dans la grand-voile et le bateau a planté quasiment jusqu’au mât et je me suis fait projeter par-dessus bord. Je suis tombé à l’eau, c’était méga chaud … La fin du parcours était cool. Se bagarrer avec Amélie, Nico et Julien c’était vraiment chouette. C’était vraiment des bonnes conditions, on a pu se reposer et reprendre un rythme de vie normal parce qu’honnêtement le long du Portugal c’était vraiment hardcore. Maintenant on va profiter de l’ambiance, des copains, de la famille qui va venir et savourer ce bon moment. »

ORDRE D’ARRIVEE DE LA PREMIERE ETAPE

​​​​​​​SERIE

Ambrogio Beccaria (Geomag) à 6h30’07’’ Félix De Navacelle (Youkounkoun) à 8h13’45’’ Matthieu Vincent (l’Occitane en Provence) à 9h10’53’’

L’article Le bon coup d’Ambrogio Beccaria est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
2 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions