• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Camille Lecointre et Aloise Retornaz confinées mais résignées

Le duo rentré depuis deux semaines de Palma, où elles devaient disputer les mondiaux, était dans l’attente, comme les autres athlètes des Jeux, du report ou non de l’épreuve phare du calendrier 2020. La sentence est tombée cet après-midi, les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont reportés et prévus au plus tard à l’été 2021 sans préciser de date pour le moment.

” C’est hyper dur car on était sur une bonne dynamique avec Camille… mais assez logique vu la situation sanitaire dans le monde” explique Aloise Retornaz. ” Ça aurait été indécent de tenir les Jeux alors que nous sommes tous confinés et pour d’autres en urgence médical… Mais c’est vrai que d’un point de vue sportif c’est dur pour nous car nous étions favorites et prêtes ! Mais il faut se tenir aux règles instaurées, il est plus sage d’attendre des jours meilleurs pour célébrer les JO.” complète Camille Lecointre.

L’annonce a été faite ce mardi en début d’après-midi, les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont reportés au plus tard à l’été 2021. De nombreux athlètes étaient en attente de cette décision, dont notre duo en 470 Camille Lecointre et Aloïse Retornaz.
Rentrées depuis deux semaines de Palma où elles devaient affronte r la flotte de 470 pour le championnat du monde, elles ne se sont plus entraînées depuis, confinement oblige. Le duo se concentrait alors sur leur préparation physique à la maison en attendant la fin du confinement et la décision du report ou non des JO.

Camille Lecointe :

” Je m’en doutais, ça nous pendant au nez ! Ce n’est donc pas une grosse surprise… D’un point de vue sportif, ce n’est pas une situation qui nous arrange, parce que nous étions dans la dernière ligne droite, avec Aloïse (Retornaz), nous étions prêtes, nous étions les favorites… Il faudra retrouver les bons réflexes et se remettre en ordre de marche pour être de nouveau favorites dans un an. Autrement, je trouve que c’est une sage décision. Ça aurait été indécent de tenir les Jeux alors que nous sommes tous confinés et pour d’autres en urgence médical, qu’il y a une crise sanitaire… Nous n’aurions pas eu la tête à célébrer quoi que ce soit. On se tient à la règle et on attendra des jours meilleurs pour célébrer les JO.
La suite? C’est un grand flou ! Déjà car il y a toujours une incertitude, celle de la future date de report, ce n’est pas facile de se mo tiver, de se préparer physiquement. Je n’arrive pas à y donner un sens pour l’instant. Puis cela remet tout en cause, dont “l’après JO” où nos projets personnels vont être bousculés..Et cela rajoute un quart de temps en plus dans notre préparation olympique, ce n’est pas rien, il faudra gérer notre timing, nous ne pouvons pas faire un copier-coller de cette année. Nous attendons de voir plus clair avant de pouvoir se projeter.”

Aloïse Retornaz :

” Pour moi, d’un point de vue sportif, c’est hyper dur car ton rêve s’éloigne un peu, même si cela fait plusieurs jours que nous nous en doutions, quand la nouvelle tombe, ça fait toujours mal… J’ai l’impression de ” courir après la carotte” ! En plus, nous étions dans une bonne dynamique avec Camille (Lecointre). Mais c’est une décision équitable car tous les athlètes n’ont pas pu s’entraîner sur l’eau de la même manière depuis le confinement.

D’un point de vue plus humain, c’est une décision plutôt logique quand on voit la situation sanitaire dans le monde. Ça n’aurait pas été humain de faire une épreuve de cette ampleur, ça n’aurait eu aucun sens.

La suite, c’est effectivement très flou…Nos projets post-JO sont remis en cause, je vais devoir me réorganiser et sûrement reprendre le travail (Ndlr, Aloïse travaille en tant qu’ingénieure).

Il y a un an, à cette même période avec Camille, nous nous entraînions à fond. Il n’y a donc pas de raison de ne pas continuer sur cette lancée pour 2021. Il va être important de bien être entourées, notamment de Gildas (Philippe), notre entraîneur et des autres coachs (sportif et mental) pour ne pas perdre pied et garder le cap. On va dire que c’est un nouveau challenge…!”

En attendant, le duo d’athlètes est comme tous les français confiné chez elles à Brest avec encore beaucoup de questions qui restent en suspend : la date officielle du report des JO, la fin du confinement en France et la reprise des entrainements sur l’eau. Le plus important pour l’instant est de respecter les règles et de rester chez soi !

L’article Camille Lecointre et Aloise Retornaz confinées mais résignées est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
4 lectures
0 commentaires

Le Mercato de la semaine

[CORONAVIRUS : LES DERNIÈRES ANNONCES]  
THE CLIPPER ROUND THE WORLD RACE se terminera à une date ultérieure, les trois manches restantes ayant été reportées d’au moins dix mois, tandis que la flotte est actuellement en quarantaine aux Philippines. En conséquence, le départ de l’édition suivante, qui devait avoir lieu en 2021-2022, a été reporté à l’été 2022.
THE BVI SPRING REGATTA (30 mars-5 avril) a été reportée. LA SOLO GUY COTTEN (2-5 avril) a également été reportée, son organisateur ayant annoncé « tout mettre en oeuvre pour fixer une date appropriée cette saison ». LES MONDIAUX DE TP52, deuxième épreuve de la saison des 52 Super Series, qui devaient avoir lieu au Cap (31 mars-4 avril) ont été annulés. LE RORC EASTER CHALLENGE (10-12 avril) a été annulé, une décision sera prise ultérieurement en ce qui concerne les autres courses du Rorc. LES VOILES DE SAINT-BARTH (12-18 avril) ont été annulées, l’édition 2021 aura lieu du 11 au 17 avril. LA PLASTIMO MINI LORIENT (départ 16 avril) a été annulée. LES FOILS JOURNÉES DE L’ENVSN, qui devaient avoir lieu du 17 au 19 avril, ont été reportées « à l’automne, dans la mesure du possible. » LA SEMAINE OLYMPIQUE FRANÇAISE DE HYÈRES n’aura pas lieu à la date prévue (18-25 avril), la FFVoile « essaiera de proposer une solution de préparation et d’entraînement aux athlètes dans la seconde quinzaine de mai ». LA TRANSAT AG2R LA MONDIALE n’aura pas lieu à la date prévue (le départ devait être donné le 19 avril), l’organisateur, OC Sport Pen Duick, attendant l’évolution de la situation pour trancher entre report et annulation. LA 44CUP PORTOROZ, première étape de la saison de la RC44 Cup (22-26 avril), a été annulée. LES 900 NAUTIQUES DE SAINT-TROPEZ (19-26 avril) ont été annulés. L’ARBITRATION PANEL de la 36e Coupe de l’America, saisi par le New York Yacht Club (American Magic), a prononcé l’annulation pure et simple des America’s Cup World Series de Cagliari (23-26 avril). THE ANTIGUA SAILING WEEK (25 avril-1er mai) n’aura pas lieu, les organisateurs donnant rendez-vous en 2021. LA CONGRESSIONNAL CUP (28 avril-3 mai à Long Beach) a été reportée à plus tard dans l’année. LA PORNICHET SELECT 6.50 (départ prévu le 1er mai) a été annulée. SAILGP a annulé l’étape de San Francisco, qui était programmée les 2-3 mai. THE 2020 ANTIGUA BERMUDA RACE (départ prévu le 6 mai) a été annulée. THE TRANSAT CIC reste en suspens, son organisateur, OC Sport Pen Duick, « a pris le parti de se donner le temps nécessaire pour statuer » sur l’avenir de la course dont le départ est prévu le 10 mai. THE OSTAR / TWOSTAR 2020 (départ prévu le 10 mai) a été reportée à 2021. L’ARGO BERMUDA GOLD CUP (11-16 mai) a été reportée à octobre 2020. LES CHAMPIONNATS D’EUROPE DE 49ER/49ER FX/NACRA 17 (11-17 mai à Malcesine) ont été annulés. LES AMERICA’S CUP WORLD SERIES DE PORTSMOUTH, qui devaient avoir lieu du 4 au 7 juin, ont été annulées, il n’y aura donc qu’une épreuve préliminaire avant la Prada Cup, les America’s Cup World Series d’Auckland (17-20 décembre). LA NEWPORT BERMUDA RACE (départ le 19 juin) a été annulée. LA SEMAINE DE KIEL, initialement prévue à partir du 20 juin, aura finalement lieu cette année du 5 au 13 septembre. LES CHAMPIONNATS DU MONDE D’OPTIMIST (1-11 juillet, Riva del Garda) ont été repoussés à plus tard dans l’année. LA TRANSAT QUÉBEC-SAINT-MALO reste programmée (départ le 12 juillet), les organisateurs ayant demandé aux équipes souhaitant y participer et pas encore inscrites de leur envoyer le formulaire d’inscription. LES JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO ont été reportés « après 2020 mais au plus tard à l’été 2021″, a annoncé mardi le CIO et le comité d’organisation des JO 2020.
[DÉPARTS & NOMINATIONS]
JULIA RAYMOND a rejoint Absolute Dreamer en tant que cheffe de projet, chargée en particulier des ETF Series. JUSTINE METTRAUX accompagnera les deux skippers du Class40 Banque du Léman, Valentin Gautier et Simon Koster, sur la Transat Québec Saint-Malo. THOMAS GOYARD (RS:X), JEAN-BAPTISTE BERNAZ (Laser) et MARIE BOLOU (Laser Radial) ont été sélectionné-e-s par la FFVoile pour les Jeux olympiques de Tokyo. LAURENT ESQUIER a, selon Saily.it, quitté ses fonctions de directeur général de COR 36, la société créée par Patrizio Bertelli pour organiser les America’s Cup World Series et la Prada Cup ; autres départs annoncés par le site italien, ceux du directeur commercial et marketing, Mirko Groeschner, et de Justin Chisholm, directeur de la communication.

[JOBS]

L’ESPCI PARIS recrute un-e ingénieur-e d’études/gestionnaire de projet dans le cadre du projet « Du Carbone à l’Or Olympique » ; CDD de 4 ans,  à Paris ou en Bretagne. GRAND LARGE YACHTING recherche pour ses activités de développement et de suivi de production de ses gammes Outremer, Gunboat et Ocean Voyager, un ingénieur mécanique ; poste en CDI basé à La Grande-Motte. WORLD SAILING recherche son chef du marketing et du sponsoring, les candidatures sont à envoyer avant le 12 avril.

[OFFRES DE SERVICE]

THOMAS DALMAS, actuellement en CDD à la suite d’un stage chez Team Initiatives Coeur, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. un poste d’ingénieur bureau d’études en CDI ou CDD dans une écurie de course au large à partir de mai 2020.

[STAGES]

OC SPORT propose un stage d’assistant-e de chef de projet sur la Solitaire du Figaro, stage de 5 mois à partir du 25 mai, basé à Lorient, avec déplacements à prévoir. LOUIS GUAY, étudiant en 2e année à l’Institut Nautique de Bretagne (technico-commercial de l’industrie et des services nautiques) souhaitant poursuivre en licence professionnelle, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. d’un an en matelotage, gréement, voilerie à partir de septembre 2020. MALO JULLIEN, étudiant en 2e année à l’école d’ingénieur IMT Mines Albi (spécialisation mécanique et matériaux), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. à partir de mai 2020 dans le domaine de la construction navale et plus particulièrement de bateaux de course au large. VICTORINE HAMON, actuellement en stage de césure chez MerConcept en communication et sponsoring, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. dans l’événementiel, la communication ou le sponsoring dans le secteur de la course au large.
[ANNONCES & PARTENARIATS]
CHRISTIAN DUMARD propose désormais ses formation météo en ligne (Transquadra, Mini-Transat, Windy…).

[LANCEMENTS]

VIRTUAL REGATTA a lancé « La Grande Evasion », une transat virtuelle entre La Rochelle et Curaçao, dont le départ a été donné lundi 23 mars, les joueurs ayant le choix du bateau entre Ultime, Imoca, Class40 et Figaro 3.

Photo : Jon West

Nos articles sont publiés en avant-première chaque vendredi dans notre newsletter, quelques jours avant leur parution sur le site. Abonnez-vous ici, si ce n’est pas déjà fait 🙂

S’ABONNER GRATUITEMENT

L’article Le Mercato de la semaine est apparu en premier sur Tip & Shaft.

Lire la suite
0 lectures
0 commentaires

Report des JO de Tokyo. Réactions de la FFVoile et des athlètes

Report des JO de Tokyo. Réactions de la FFVoile et des athlètes

Dans le contexte actuel lié à la pandémie du COVID-19, la décision du CIO et du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, de reporter les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 en 2021 semblait inévitable. Nicolas Hénard, Président de la FFVoile s’exprime :
« Depuis plusieurs jours, différentes fédérations et pays font part de leur avis sur le maintien ou non de l’organisation des Jeux de Tokyo cet été. Il y a beaucoup d’incertitude sur l’évolution de la pandémie et il était nécessaire qu’une décision soit prise rapidement pour l’ensemble de la famille Olympique, notamment les athlètes. Je pense que cette décision est la plus raisonnable même si nous aurions tous préféré être au Japon cet été. La FFVoile va travailler avec World Sailing pour mettre en place un nouveau calendrier pour que les athlètes puissent continuer à s’entrainer, à se préparer ou se qualifier dans les mois qui viennent, une fois la pandémie derrière nous. A ce sujet, nous leur avons d’ores et déjà proposé que de la Semaine Olympique Française de Hyères (SOF), fasse partie des grandes échéances qui mèneront les sportifs vers Tokyo en 2021. La priorité restant pour l’instant le respect des consignes gouvernementales et nos pensées accompagnent les malades, les victimes et leurs familles »

Camille Lecointre et Aloise Retornaz en 470 ont réagi rapidement :
 » C’est hyper dur car on était sur une bonne dynamique avec Camille… mais assez logique vu la situation sanitaire dans le monde. Ça aurait été indécent de tenir les Jeux alors que nous sommes tous confinés et pour d’autres en urgence médical… Mais c’est vrai que d’un point de vue sportif c’est dur pour nous car nous étions favorites et prêtes ! Mais il faut se tenir aux règles instaurées, il est plus sage d’attendre des jours meilleurs pour célébrer les JO. »
Camille Lecointe :  » Je m’en doutais, ça nous pendait au nez ! Ce n’est donc pas une grosse surprise… D’un point de vue sportif, ce n’est pas une situation qui nous arrange, parce que nous étions dans la dernière ligne droite, avec Aloïse (Retornaz), nous étions prêtes, nous étions les favorites… Il faudra retrouver les bons réflexes et se remettre en ordre de marche pour être de nouveau favorites dans un an. Autrement, je trouve que c’est une sage décision. Ça aurait été indécent de tenir les Jeux alors que nous sommes tous confinés et pour d’autres en urgence médical, qu’il y a une crise sanitaire… Nous n’aurions pas eu la tête à célébrer quoi que ce soit. On se tient à la règle et on attendra des jours meilleurs pour célébrer les JO.
La suite? C’est un grand flou ! Déjà car il y a toujours une incertitude, celle de la future date de report, ce n’est pas facile de se mo tiver, de se préparer physiquement. Je n’arrive pas à y donner un sens pour l’instant. Puis cela remet tout en cause, dont « l’après JO » où nos projets personnels vont être bousculés..Et cela rajoute un quart de temps en plus dans notre préparation olympique, ce n’est pas rien, il faudra gérer notre timing, nous ne pouvons pas faire un copier-coller de cette année. Nous attendons de voir plus clair avant de pouvoir se projeter. »
Aloïse Retornaz :  » Pour moi, d’un point de vue sportif, c’est hyper dur car ton rêve s’éloigne un peu, même si cela fait plusieurs jours que nous nous en doutions, quand la nouvelle tombe, ça fait toujours mal… J’ai l’impression de  » courir après la carotte » ! En plus, nous étions dans une bonne dynamique avec Camille (Lecointre). Mais c’est une décision équitable car tous les athlètes n’ont pas pu s’entraîner sur l’eau de la même manière depuis le confinement.
D’un point de vue plus humain, c’est une décision plutôt logique quand on voit la situation sanitaire dans le monde. Ça n’aurait pas été humain de faire une épreuve de cette ampleur, ça n’aurait eu aucun sens.
La suite, c’est effectivement très flou…Nos projets post-JO sont remis en cause, je vais devoir me réorganiser et sûrement reprendre le travail (Ndlr, Aloïse travaille en tant qu’ingénieure).
Il y a un an, à cette même période avec Camille, nous nous entraînions à fond. Il n’y a donc pas de raison de ne pas continuer sur cette lancée pour 2021. Il va être important de bien être entourées, notamment de Gildas (Philippe), notre entraîneur et des autres coachs (sportif et mental) pour ne pas perdre pied et garder le cap. On va dire que c’est un nouveau challenge…! »
En attendant, le duo d’athlètes est comme tous les français confiné chez elles à Brest avec encore beaucoup de questions qui restent en suspend : la date officielle du report des JO, la fin du confinement en France et la reprise des entrainements sur l’eau. Le plus important pour l’instant est de respecter les règles et de rester chez soi !

Lire la suite
9 lectures
0 commentaires

Jeux de Tokyo reportés, la FFVoile prend acte de la décision du CIO

Dans le contexte actuel lié à la pandémie du COVID-19, la décision du CIO et du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, de reporter les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 en 2021 semblait inévitable. Nicolas Hénard, Président de la FFVoile s’exprime :

« Depuis plusieurs jours, différentes fédérations et pays font part de leur avis sur le maintien ou non de l’organisation des Jeux de Tokyo cet été. Il y a beaucoup d’incertitude sur l’évolution de la pandémie et il était nécessaire qu’une décision soit prise rapidement pour l’ensemble de la famille Olympique, notamment les athlètes. Je pense que cette décision est la plus raisonnable même si nous aurions tous préféré être au Japon cet été. La FFVoile va travailler avec World Sailing pour mettre en place un nouveau calendrier pour que les athlètes puissent continuer à s’entrainer, à se préparer ou se qualifier dans les mois qui viennent, une fois la pandémie derrière nous. A ce sujet, nous leur avons d’ores et déjà proposé que de la Semaine Olympique Française de Hyères (SOF), fasse partie des grandes échéances qui mèneront les sportifs vers Tokyo en 2021. La priorité restant pour l’instant le respect des consignes gouvernementales et nos pensées accompagnent les malades, les victimes et leurs familles »

L’article Jeux de Tokyo reportés, la FFVoile prend acte de la décision du CIO est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
7 lectures
0 commentaires

La SOF de Hyères n’aura pas lieu du 18 au 25 avril prochain

Le Covid-19 crée une situation sans précédent et nous souhaitons associer nos sincères pensées à tous ceux qui sont affectés par cette crise. En tant qu’organisateur, nos actions sont guidées par le souhait d’assurer la sécurité des athlètes participant aux évènements comme la SOF. La situation autour du Covid-19 impacte les préparatifs de la SOF et change d’heure en heure.

En accord avec World Sailing et les autres organisateurs, nous essayons tous de proposer aux athlètes les meilleures conditions d’entrainement, de préparation, et finalement de sélection pour les Jeux Olympiques.

En fonction de l’évolution des dates des championnats d’Europe et du Monde des Classes Olympiques, la SOF essaiera de proposer une solution de préparation et d’entraînement aux athlètes dans la seconde quinzaine de mai.

La décision finale sera prise au plus tard le vendredi 17 Avril 2020

L’article La SOF de Hyères n’aura pas lieu du 18 au 25 avril prochain est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Lire la suite
8 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions