• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Quadra Solo-Duo Méditerranée. 79 navigateurs au départ

Quadra Solo-Duo Méditerranée. 79 navigateurs au départ

Avec 6 journées de course dont une de nuit, des escales à Porquerolles et Bandol, la Quadra Solo organisée par la Société Nautique de Marseille est une course unique en son genre en Méditerranée. Inscrite au calendrier du Championnat UNCL Méditerranée Solo et Duo, dont la Société Nautique de Marseille est le porte-drapeau avec un 7e titre de champion de France obtenu cette année dans cette jauge, la Quadra Solo-Duo est une épreuve toujours plus prisée par les régatiers.

Le succès de cette course tient à la fois à l’aspect sportif et à l’ambiance à terre, où l’amitié unit les concurrents. Mais ne vous y méprenez pas, en mer, c’est une véritable bataille que se livrent les concurrents ! S’y retrouvent les plus acharnés, des régatiers non-professionnels actuels dont bon nombre ont déjà brillé dans les épreuves les plus renommées comme la Transquadra, qui réunit tous les trois ans une centaine de participants parmi lesquels de nombreux méditerranéens.
Cette année, 7 participants à la Quadra Solo seront également au départ de la Transquadra Méditerranée qui sera donné pour la première fois à Marseille, le 14 juillet 2020.

Côté coureurs, ça bouge !
Pas moins de 13 solitaires et 33 duos vont s’élancer samedi 24 août depuis la rade Sud de Marseille, ce qui promet de belles empoignades sur l’eau où la bagarre est sans concession. L’objectif pour chacun est le plaisir avant tout, la convivialité et l’entraide entre les concurrents donnent le ton de cette épreuve unique.

Un parcours dans les plus belles eaux de Méditerranée
Samedi 24 août / Cette 1ère journée constitue un galop d’essai en rade de Marseille, avec un retour le soir à la Société Nautique.

Dimanche 25 août / 2e journée décisive avec la très attendue étape de nuit, celle qui anime tous les concurrents ! Avec un coefficient plus important que les autres, cette course est généralement capitale pour les participants.

Lundi 26 août / Porquerolles

Mardi 27 août / 3e étape constituée d’un parcours dans la rade de Porquerolles.

Mercredi 28 août / 4e journée : tour de Porquerolles avec une arrivée le soir à Bandol. Cette étape sera l’occasion de se rattraper pour ceux qui n’ont pas réussi leur parcours de nuit.

Jeudi 29 août / 5e étape : retour vers Marseille. Une avant dernière course à couteaux tirés, avec de belles empoignades dans la rade, terrain favori des marseillais.

Vendredi 30 août / 6e et dernière étape : parcours en rade Sud de Marseille.

Lire la suite
1 lectures
0 commentaires

[Article sponsorisé] Saga Jacques Vabre 2003-2017. El Gringo : Jean-Pierre Dick, l’homme aux 4 victoires

Pour gagner la Transat Jacques Vabre, la recette est connue : un bateau solide et rapide, de belles trajectoires, une analyse météo de qualité, une grosse condition physique, un mental à toute épreuve… et un co-skipper du nom de Jean-Pierre Dick.

Vainqueur à quatre reprises (2003, 2005, 2011, 2017) en cinq participations – un record – le Niçois, qui a également accroché deux fois la Barcelona World Race à son palmarès, a la particularité d’avoir beaucoup gagné en double, jamais en solitaire, malgré des podiums sur le Vendée Globe et la Route du Rhum. Quatre premières places conquises au départ du Havre avec quatre équipiers différents !

Quel est le secret de cette réussite à deux, particulièrement sur la Jacques Vabre ? « Je pense que c’est une course qui me correspond bien, d’abord parce que je ne suis pas un sprinteur, cette durée de quinze jours est faite pour moi, répond l’ancien vétérinaire. Ensuite parce que j’apprécie la force du duo, le fait de se battre à deux, de faire corps avec son co-skipper, c’est très riche, ça fait appel à de belles qualités sportives. »

La première des quatre victoires, avec celui qui est alors directeur technique de son projet, son ami Nicolas Abiven, remonte à 2003 sur Virbac, pour ses quasi-débuts en Imoca. « J’avais fait un pari gagnant en construisant le bateau avec Bruce Farr en Nouvelle-Zélande, il avait de l’avance sur les autres. Avec Nicolas, on avait réussi le hold-up, bien aidé par Jean-Yves Bernot [le routage était alors autorisé en Imoca, NDLR], cette victoire a été un sacré pied de nez à l’establishment de la course au large de l’époque, les gens se demandaient qui j’étais. »

Ses trois autres victoires, aux côtés de skippers d’expérience – Loïck Peyron en 2005, Jérémie Beyou en 2011, Yann Eliès en 2017 -, seront bien moins inattendues. Elles sont le résultat d’une démarche réfléchie, tournée vers la performance : « Loïck, comme Jérémie et Yann, se sont tout de suite sentis à l’aise, ils étaient contents de venir sur un projet qui jouait la gagne. Jean-Pierre a un tel niveau d’engagement que ça collait avec ces marins qui s’y retrouvaient parfaitement », analyse Luc Talbourdet, qui dirigeait Absolute Dreamer, la structure mise en place autour du projet de Jean-Pierre Dick.

Jérémie Beyou confirme : « Ses victoires, JP les doit avant tout à lui-même, il a toujours été pertinent dans ses choix d’équipier et de bateau. Dans son équipe, tout était très cohérent et professionnel du début à la fin. Et à bord, Jean-Pierre est un monstre, il ne lâche jamais rien. » Au point de parfois s’oublier, se souvient Loïck Peyron, qui avait dû lui rappeler quelques principes élémentaires de gestion en course, comme se nourrir, se reposer et se changer. « Jean-Pierre était dans une philosophie où il pensait que la souffrance faisait partie de l’efficacité ; j’ai essayé de lui montrer qu’on n’était pas obligé d’avoir mal pour aller vite et qu’on pouvait être plus efficace avec une meilleure hygiène de vie. » 

A l’évocation de ses quatre victoires dans les Transat Jacques Vabre, Jean-Pierre Dick a du mal à en choisir une en particulier : « Toutes ont une place spéciale dans mon cœur et je n’oublie pas la dernière, assez symbolique avec le passage de témoin à Yann [qui a repris son Imoca pour se classer 2e lors de la dernière Route du Rhum, NDLR] Cette course m’a permis de faire de belles rencontres qui ont façonné ma vie sportive. C’est grâce à elle, aussi, que j’ai reçu mon titre de marin de l’année en 2011, qui a été très important, parce que c’est la reconnaissance de mes pairs. »

[Photo Alexis Courcoux]

En partenariat avec  Logo TJV

L’article [Article sponsorisé] Saga Jacques Vabre 2003-2017. El Gringo : Jean-Pierre Dick, l’homme aux 4 victoires est apparu en premier sur Tip & Shaft.

Lire la suite
3 lectures
0 commentaires

Cinq équipages français demain aux Medal Races du Test Event au Japon, Picon et Goyard en lice pour les médailles

Les Français continuent de briller sur le futur plan d'eau des Jeux Olympiques. Les Medal Race du Test Event au Japon débuteront demain pour 5 séries avec des tricolores dans chaque finale. Les médailles sont à la portée de Charline Picon et Thomas Goyard, respectivement 3ème et 2ème de la classement.

image

Crédit : Sailing Energy

Classement des Français avant les Medal Races :

RS:X H : Thomas Goyard  : 2e (à 16pts du 1er)
RS:X F : Charline Picon : 3e (à 10pts de la 1ère)
Nacra17 : Delapierre et Audinet : 10e
49er FX : Lili Sebesi et Albane Dubois : 9e
49er : Frei / Delpech : 8e

Classement des Français toujours en courses qualificatives :

470 F : Camille Lecointre et Aloïse Retornaz : 1ères après 8 courses
470 H : Peponnet et Mion : 6e après 3 courses
Finn : Jonathan Lobert : 11e après 6 courses
Laser : JB Bernaz : 7e après 8 courses
Laser Radial : Marie Barrué : 12e après 8 courses

ScanVoile

Lire la suite
4 lectures
0 commentaires

Greta Thunberg traverse l'Atlantique à bord de Malizia II

Le nouvel IMOCA Apivia a rejoint Port la Forêt, Charlie Dalin : "Toute l'équipe a fait un superbe travail"

Mis à l'eau la semaine dernière à Lorient, Apivia a rejoint ce soir son port d'attache de Port la Forêt. Après les tests statique...

image
Lire la suite
3 lectures
0 commentaires

MACSF, l'IMOCA d'Isabelle Joschke, change de chantier à Lorient, l'occasion de dévoiler sa nouvelle parure

Le nouvel IMOCA Apivia a rejoint Port la Forêt, Charlie Dalin : "Toute l'équipe a fait un superbe travail"

Mis à l'eau la semaine dernière à Lorient, Apivia a rejoint ce soir son port d'attache de Port la Forêt. Après les tests statique...

image
Lire la suite
4 lectures
0 commentaires

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions