• 1
  • 2
  • 3

Icones About sailing

previsions sailingnewscartographies

L'actualité voile d'AGP Course au large

Une sélection des meilleurs magazines voile et course au large pour vous tenir informés en permanence de l'actualité de la régate et du nautisme

Avantage Melleby / Revkin

On ne pouvait rêver mieux pour ce premier jour des Qualifications de cette 7e édition des SSL Finals avec des conditions idéales rencontrées sur le plan d’eau de Nassau. Soleil et brise de NO très oscillante étaient au rendez-vous en baie de Montagu pour les 23 équipages, représentant 22 nations.
Les habitués du Star ainsi que de très nombreux Champions Olympiques et Champions du Monde de Séries représentatives de la voile se sont affrontés sur deux manches.

Lors du départ de la première manche, une grosse bascule de vent sur la gauche a obligé tous les concurrents à virer rapidement. Si George Szabo, vainqueur des SSL Finals 2015, et son équipier Edoardo Natucci ont pris le meilleur départ, c’est bien le duo germano-italien Diego Negri/Frithjof Kleen qui a rapidement pris les commandes avec leur option à droite du plan d’eau. Vainqueur des SSL Finals en 2017, Kleen connaît parfaitement le plan d’eau compliqué de Nassau. Et c’est avec plusieurs longueurs d’avance qu’ils enroulent la bouée au vent. Ils ne seront plus jamais inquiétés de toute la manche et ouvrent le compteur des précieuses victoires.

« C’était génial. Nous avons bien anticipé avec toutes ces variations de vent, » commente Bruno Negri. « Même si le vent s’est essoufflé sur le dernier portant, nous avons gardé notre calme et nous avons contrôlé nos concurrents directs. La suite a été plus que facile. »

Mais le plus important à retenir pour cet équipage est le retour gagnant réalisé sur la seconde, et dernière manche, de la journée. Très mal positionnés au passage de la première bouée au vent, Negri/Kleen ont pris les bonnes options et sont 4e au second passage au vent. Ils franchissent la ligne finalement à la 6e place et sauvent de précieux points pour la suite de la semaine. Ils sont ce soir à la 2e place au classement général provisoire.

Après un premier rappel général, la seconde manche semblait promise au double Champion Olympique Iain Percy qui navigue ici avec le Suédois Anders Ekström. Partis à la bouée, leur option gauche se montre payante. Seuls Roberto Bermúdez de Castro et Miguel Fernandez Vasco, qui représentent pour la première fois l’Espagne dans des SSL Finals, réussissent à suivre, le temps d’un tour, le rythme imposé par Percy. Au passage de la dernière bouée au vent, c’est le duo Eivind Melleby / Josh Revkin, 2e de la première manche, qui reviennent dans le tableau arrière du double Médaillé Olympique. L’ultime portant de la journée s’annonce palpitant. C’est sans compter l’option à terre du Kiwi Hamish Pepper, avec Pedro Trouche le tenant du titre des SSL Finals, que personne n’attendait. Avec un courant plus faible et un meilleur angle par rapport au vent, Hamish s’offre le luxe de coiffer sur la ligne Percy.

« En général la première journée sert à trouver ses marques, » observe Iain Percy. « Je pense que nous n’avons pas assez su exploiter les oscillations du vent aujourd’hui. Il était important de réagir assez vite, car le vent était très oscillant. Je dois avouer que nous avons trouvé la vitesse au portant. Nous devons encore faire quelques réglages pour trouver celle au près. Il s’agit de quelques millimètres à peine. »

Hamish Pepper, le seul Néo-Zélandais présent à Nassau, était aux anges de son option osée, mais payante. « Pedro Trouche m’a proposé de continuer tout droit après la bouée. Une option que je prévoyais. Nous sommes donc allés confiants à terre où nous avons trouvé de la pression. Je suis désolé pour Iain Percy qui a mené la manche du début à l’avant-dernière seconde, mais parfois quand vous contrôlez la partie cela ne paye pas toujours. Cette victoire je la prends avec plaisir ! »

À l’issue de la journée, c’est le duo Melleby-Revkin qui prend l’avantage d’un point sur Negri-Kleen. « Prendre la tête dès la première journée ne signifie pas grand-chose, » admet Melleby. « Mais c’est agréable d’avoir la confirmation que vous êtes dans le bon paquet. Il ne reste plus qu’à entériner sur la semaine maintenant. Aujourd’hui, c’était très oscillant avec des variations de près de 30-40° de vent, parfois même 50°. Il fallait juste bien prendre le départ du bon côté de la ligne et d’être le premier à prendre la bonne oscillation pour prendre la tête. Plus c’est oscillant, plus j’adore ! »

L’autre belle performance de la journée est à mettre au compte du jeune Finlandais Oskari Muhonen qui navigue ici avec l’Ukrainien Vitalii Kushnir. Le double vainqueur de la Finn Silver Cup s’offre une très belle 3e place lors de la première manche face à tous les habitués de la Série.

« J’adore ces conditions de vents très oscillants, » raconte Muhonen. « Par manque d’entraînement, nous n’avons pas une vitesse exceptionnelle au portant, mais au près cela se passe très bien, tout comme nos choix tactiques. Notre équipage communique de mieux en mieux. Notre objectif principal était de rester dans les adonnantes. Je suis très heureux de cette première journée. »

La compétition se poursuit demain à partir de 11H avec quatre manches au programme du jour. Les Qualifications se disputent jusqu’à vendredi avant les Finales de samedi.

L’article Avantage Melleby / Revkin est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Sortie d'eau et retour au chaud pour Apivia, l'IMO...
Le Maxi Edmond de Rothschild vainqueur de « Brest ...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
dimanche 8 décembre 2019

Parrains officiels

Partenaires officiels

Equipementiers officiels

Fournisseurs officiels

Connexion visiteur

Plan du site

sitemaps

Suivez-nous

camera social 1 socialsocial media youtubenewsletter

Mentions légales

document

Devenez partenaire

business

Contact

communication

logo AGP Course au large

aboutsailing

previsions